smartcity-mag

le magazine de la Smart City, IoT et e-Santé

Amazon poursuit ses essais de livraison par drone


Rédigé par le Jeudi 16 Février 2017 à 15:41 | Lu 372 fois


Le géant du commerce électronique Amazon et précurseur dans la livraison de ses petits colis par drone, poursuit actuellement ses essais aux Etats-Unis. Une demande a été déposée auprès de la Federal Communication Commission (FCC) pour de nouveaux programmes expérimentaux. D’autres entreprises et notamment en France s’intéressent au sujet.


Le drone Amazon Prime Air de la société de commerce électronique (Photo Amazon)
Le drone Amazon Prime Air de la société de commerce électronique (Photo Amazon)
Face aux concurrents Google et Facebook, autres géants de l’internet, toujours prêts à se lancer dans de nouveaux marchés, Amazon est toujours bien décidé à garder une longueur d’avance dans les airs avec des livraisons par drones en imaginant même un service spécialisé : « Amazon Prime Air ».
 
 Une première livraison s’est déroulée sans encombre dans la région de Cambridge en Angleterre. Cet essai qui a duré une trentaine de minutes a permis de démontrer au monde entier que la livraison par drone, laquelle permet d’optimiser le temps et le coût de livraison,  était tout à fait envisageable. Reste que pour l’instant la réglementation n’est pas assez souple pour généraliser ce genre de pratique notamment dans les pays européens.
 
Mais les responsables d’Amazon Prime Air ne baissent pas pour autant les bras puisqu’ils viennent de déposer une demande auprès de la Federal Communication Commission (FCC) pour obtenir l’autorisation d’exécuter des expériences sur des bandes de fréquences ayant un lien avec le travail de l’entreprise dans la livraison par drone.
 
Amazon demande l’autorisation pour une « expérimentation spéciale temporaire de cinq mois sur des fréquences choisies afin de tester des équipements et des softwares, conçus pour supporter de nouvelles capacités et de fonctionnalités de communication novatrices » révèle le magazine américain Business Insider.

Vers un assouplissement de la réglementation pour les professionnels ?

La société a précisé qu’elle comptait exécuter des tests dans deux endroits : Seattle, au siège social d’Amazon, et à Kennewick dans un point de vente installé dans un centre commercial. Trois émetteurs fixes de faible puissance et des unités sans fils seront installés à chaque emplacement. La demande porte sur un rayon de 120 km autour Kennewick, pour plus de souplesse, mais l’expérimentation serait effectuée dans un rayon de 5 km.
 
Les Etats-Unis et beaucoup d’autres pays ont compris les enjeux que pouvaient présenter les drones et sont en train d’adapter la réglementation, afin de faciliter le travail des professionnels, sans pour autant offrir plus de libertés aux drones grand public, la bête noires de l’aviation civile .
 
Amazon attend donc le feu vert de l’agence fédérale de l’aviation pour lancer officiellement son service tout en poursuivant ses expérimentations. Mais le géant du commerce en ligne ne sera évidemment pas seul puisque d’autres entreprises comme Wal Mart (Grande distribution) et Domino’s Pizza( livraison de pizzas), planchent également sur le sujet. Ça risque donc de se bousculer sérieusement dans un ciel américain déjà bien chargé en aéronefs.
 
En France, DPD group un filiale du groupe la Poste, via sa branche GeoPost) a annoncé en décembre dernier qu’elle allait ouvrir une ligne de livraison de colis par drone sur le territoire français, dans le département du Var.
 
Le drone 6 rotors de DPD group volera d’un relais postal situé à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume pour livrer des colis de 3 kg maximum à une pépinière d’entreprises situé à environ 15 kilomètres, à  la vitesse de 30 km/h. Toutes les étapes de la livraison sont automatisées et c’est un opérateur agréé par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) qui pilote le drone à distance.
 
Enfin, déjà utilisé en Afrique pour la livraison de médicaments dans des zones difficiles d’accès, un consortium d'entreprises bordelaises dont Flash Biologistic, leader français du transport urgent, a expérimenté l’été dernier un drone-livreur, en milieu urbain, pour le milieu médical.
 


Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur
              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | Health Care Actus | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information





L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté