smartcity-mag

Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Connecter le cerveau à un ordinateur, le projet fou d’Elon Musk


Rédigé par le Mercredi 29 Mars 2017 à 10:02 | Lu 236 fois


Certains en ont rêvé, d’autres en ont fait des films de science-fiction. Elon Musk a qui l’on doit la voiture autonome Tesla, le transport subsonique Hyperloop et le voyage dans l’espace Space X, se serait lancé, selon le Wall Street Journal, dans Neuralink, un projet d’implantation d’un ordinateur dans le cerveau humain.


Un ordinateur piloté directement par notre cerveau, fiction ou réalité ? (Photo LDD Pixabay)
Un ordinateur piloté directement par notre cerveau, fiction ou réalité ? (Photo LDD Pixabay)
Imaginez un jeu vidéo, ou plutôt un univers virtuel, dans lequel vous n’auriez pu besoin de manette pour vous déplacer, prendre des décisions et agir, comme le fait votre cerveau au quotidien. Elon Musk, le chef d’entreprise, ingénieur et génial inventeur, PDG de Space X, se penche sur la question.
 
C’est le très sérieux Wall Street journal qui a révélé l’affaire. L’objectif d’Elon Musk est d’explorer des technologies qui pourraient permettre d’établir des connexions directes entre le cerveau d’un humain et un ordinateur. Rien que ça et rien d’étonnant pour celui qui ambitionne de coloniser la planète Mars.
 
L’entrepreneur d’origine sud-américaine, naturalisé américain n’a jamais caché ses craintes, suivi par des scientifiques, de voir la machine, devenue intelligente, prendre un jour le pas sur l’homme. Il avait d’ailleurs créé en 2015 une structure, OpeinAI, dont l’objectif était de sécuriser le développement de l’intelligence artificielle.
 
Dernièrement c’est au World Government Summit de Dubai, qu’il a appelé à accélérer les recherches dans ce sens en affirmant : « Si vous ne pouvez pas battre la machine, le mieux c'est d’en devenir une ! ». Pour lui, il s’agit d’intégrer la machine dans l’homme avant que ce dernier soit dépassé par la technologie, convaincu que très rapidement certains robots dotés d’intelligence artificielle pourront diriger les hommes. Pour Elon Musk qui sème désormais le doute, ce n’est plus de la science-fiction.
 
Mais n’allons pas trop vite en besogne tout de même. Le projet Neuralink n’aurait pour l’instant qu’un intérêt médical. La nouvelle société d’Elon Musk, une de plus, s’est installée en Californie et aurait d’ailleurs recruté plusieurs chercheurs en neuroscience. Elle travaille sur un prototype censé démontrer que la technologie est viable avant de passer à l’étape supérieure dans quelques années. 

Vers la création de prothèses cérébrales

Pour l’équipe de Neuralink le but à atteindre, dans 4 à 5 ans, serait d’installer un ordinateur miniaturisé dans le cerveau humain et de l’interconnecter avec ce dernier. Cette implantation permettrait de soulager les patients atteints de la maladie de Parkinson ou d’épilepsie, voire des dépressions aigus. Le procédé n’est pas nouveau puisqu’en la matière certains malades subissent des interventions chirurgicales pour implanter des puces électroniques censées stimuler le cerveau, notamment pour la maladie de Parkinson.
 
Mais Elon Musk n'est pas le seul à s'intéresser à ce sujet  puisque la « Darpa », le laboratoire de recherche du ministère américain de la défense, a investi 60 millions de dollars sur 4 ans pour développer une interface implantable dans le cerveau. Sans doute une expérimentation à portée militaire capable d'équiper des soldats machines. 

De même « Building 8 », une section de recherche de Facebook dirigée par une ancienne de la Darpa, cherche également à recruter des spécialistes sur ce sujet, le jeune patron du réseau social, Mark Zuckerberg, étant persuadé que les individus pourraient un jour communiquer par le biais de la pensée.

Enfin « Kernel », une start-up d'une vingtaine de personnes fondée par Bryan Johnson,  créateur de la société de paiements Braintree, serait également sur les rangs avec un projet de prothèses cérébrales.




Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | Health Care Actus | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information






L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté