smartcity-mag

Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé


Enjeux du numérique : les propositions des candidats à la présidentielle


Rédigé par le Vendredi 21 Avril 2017 à 09:25 | Lu 563 fois


Dimanche 23 avril ils seront onze, deux femmes et neuf hommes à se soumettre au scrutin des citoyens pour le premier tour de la présidentielle française. La plupart intègrent dans leur programme les enjeux de la transformation numérique de la société. Le quotidien économique la Tribune a passé en revue les propositions des candidats en la matière. Tour d’horizon.


Ils sont onze, dimanche soir ils ne seront plus que deux. Lequel prend mieux en compte les enjeux du numérique (Photo Pixabay / Reuters)
Ils sont onze, dimanche soir ils ne seront plus que deux. Lequel prend mieux en compte les enjeux du numérique (Photo Pixabay / Reuters)
Contrairement à l'élection présidentielle précédente, neuf candidats sur douze ont intégré un volet numérique dans leur programme électoral.  Bien sûr la sensibilité politique de chacun, la fiscalité qu’ils comptent mettre en œuvre ainsi que le financement de l’innovation, font que le virage digital que notre pays est en train de prendre, n’est pas toujours vu de la même façon. La Tribune économique s’est penchée sur le sujet, ressortant même des propositions phare des candidats qui semble vouloir se saisir du numérique. Voici, par ordre alphabétique, les synthèses des principaux candidats

François Asselineau - Union populaire républicaine (UPR)

C’est le candidat qui publie le programme le plus étayé sur son site web avec une rubrique spéciale sur le numérique.  Le candidat surprise de cette présidentielle est opposé à l'ubérisation de l'économie et de la société. Il veut notamment revenir sur les lois encadrant la nouvelle économie sans proposer de modèle alternatif autre que le soutien aux professions menacées. Il encourage également un web refermé sur la France.

Jacques Cheminade - Solidarité et progrès

Comme la plupart des petits candidats Jacques Cheminade a parsemé son programme de quelques propositions numériques sans avancer sur les enjeux de transformation de l'économie et de la société. Pour lui, il s’agit de louer les bons usages et stigmatiser les mauvais, quitte à flirter avec la naïveté, comme sur la régulation des géants du Net ou le numérique à l'école, en manquant de précision.

Nicolas Dupont-Aignan - Debout la République

Le candidat souverainiste parle peu de l'économie numérique et des enjeux de transformation de la société dans son programme, préférant mettre en avant la souveraineté de la France, l'ouverture des données publiques et les règles à améliorer en matière de droits d'auteurs. 

François Fillon - Les Républicains

Pour le candidat de la Droite et du Centre, le numérique doit être utilisé comme levier de croissance et de souveraineté. Il fait très peu de propositions sur l'inclusion numérique et l'eDémocratie. Il compte notamment s'appuyer sur l'Europe pour tenir à distance les géants américains. Ses propositions visent avant tout à libérer l'innovation et à simplifier l'administration.

Benoît Hamon - Parti socialiste

Pour le représentant du parti socialiste, le progrès technologique va permettre d'augmenter les profits et les richesses, en améliorant la vie des citoyens.  Il place les transformations économiques et sociétales au cœur de son programme, notamment l'évolution du travail. Pour lui, le numérique est un levier, dans tous les secteurs, pour résorber les inégalités et créer « un futur désirable ». Il souhaite lui aussi l’ubérisation débridée, tout en taxant les robots pour financer la formation et le retour à l’emploi des personnes remplacées par une machine intelligente.

Emmanuel Macron - En Marche !

L’ancien ministre de l’Economie sous François Hollande, déjà très impliqué dans le numérique et la French Tech, souhaite faire basculer la société française dans l’ère numérique.  Ses propositions font ressortir trois grandes priorités : amplifier la dynamique de l'innovation, réformer le fonctionnement de l'État et utiliser le digital dans tous les pans de l'action publique. Il souhaite investir 10 milliards d'euros, issus de son plan d'investissements de 50 milliards d'euros, pour « redéfinir l'action publique », avec l'objectif en 2022 de réaliser 100% des démarches administratives en ligne. Entre autres.

Jean-Luc Mélenchon - La France insoumise.

Pour celui qui veut redonner le pouvoir au peuple, il s’agit de mettre de l’ordre dans le continent numérique, en profitant des opportunités offertes par le numérique, en luttant  contre « l'ubérisation » de la société, les menaces sur le travail, l'emploi et la souveraineté de la France.  Souhaitant lutter contre l'hégémonie des géants américains (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Uber, Netflix...), Jean-Luc Mélenchon veut surtout promouvoir les modèles alternatifs et accompagner les citoyens dans la mutation digitale. 

Marine Le Pen – Front National

Le moins que l’on puisse dire c’est que le numérique n’est pas la priorité de la candidate frontiste, avec une approche vague et imprécise, elle se contente d'égrener quelques grandes orientations sans aller dans le détail. Ses propositions, dont certaines ne modifient que très légèrement l'existant, se concentrent essentiellement sur la protection des données personnelles, le financement de l'innovation et la culture.

Pour Nathalie Artaud - Lutte ouvrière, Philippe Poutou - Nouveau parti anticapitaliste et Jean Lassalle, les enjeux du numérique, sont à peine mentionnés dans leurs programmes. 
 
Pour en savoir plus et notamment connaître les détails des mesures phares des candidats, cliquez ICI
 
Source : La Tribune



Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information






L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté