smartcity-mag

Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Internet mobile : vers la fin des zones blanches dans les Pyrénées


Rédigé par le Vendredi 24 Février 2017 à 10:55 | Lu 671 fois


Lors du comité interministériel datant de mars 2015, le Gouvernement a pris l’engagement d’achever la couverture de l’ensemble des communes de France en téléphonie mobile. Cet engagement prend forme dans les Pyrénées, grâce à l’effort conjoint des collectivités et des opérateurs. En Ariège, plusieurs villages ont désormais accès à l’internet mobile.


Désormais dans les petits villages pyrénéens, il est possible de se connecter à internet, lors d'une balade en montage (photo Adobe Fotolia)
Désormais dans les petits villages pyrénéens, il est possible de se connecter à internet, lors d'une balade en montage (photo Adobe Fotolia)
La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques a permis, en septembre 2015, d’adopter les dispositions législatives qui permettront de concourir à la couverture des zones rurales et peu peuplées qui n’avaient pas accès à la téléphonie et l’internet, à l’échéance du second trimestre 2017. Les quatre opérateurs de réseaux mobiles nationaux s’y sont engagés auprès de l’État et l’ARCEP, l’autorité de régulation, a vu son pouvoir étendu pour veiller à la bonne mise en œuvre de ces obligations.
 
Cette disposition est devenue une réalité sur des territoires éloignés des grandes métropoles, zones touristiques ou à forte densité urbaine. C’est le cas de plusieurs villages de l’Ariège, dans les contreforts pyrénéens où opérateurs et collectivités se sont mis autour de la table pour équiper ces villages excentrés et leur permettre enfin d’avoir accès à un réseau suffisamment confortable pour téléphoner, mais aussi profiter des services disponibles sur l’internet mobile.
 
« Ça nous change la vie, nous pouvons désormais  lire des vidéos sur notre mobile. En fait nous sommes à la ville tout en étant dans la montagne », explique Gérard Galy, le maire de Lercoul, un village de Haute Ariège, situé à 1200 m d’altitude. « Grâce à un relais installé sur la montagne, nous avons désormais accès au téléphone bien sûr, mais aussi à la 3 G et tous les services d’Internet ».
 
Habitants et touristes de passage apprécient cette installation qui leur permet de ne plus être coupés du monde. « Quand on vient dans un village de montagne, c’est pour se reposer et se déconnecter », avouent les habitants de Lercoul. « Mais malgré tout il est parfois important de pouvoir répondre à des mails ou consulter les informations dont on a besoin, c’est bien de pouvoir accéder à la 3G et Internet. C’est aussi une sécurité, en montagne c’est nécessaire ».  

3582 communes couvertes pour un budget de 2.3 milliards d’euros

L’opération a été menée par la Fédération Française des Télécoms en collaboration avec les 4 opérateurs de téléphonie mobile français, Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange, SFR et les collectivités territoriales. Elle a permis de déboucher sur la mise en place d’un site multi-opérateur. Ce site a été déployé selon la technologie « RAN-Sharing », qui permet aux opérateurs présents de mutualiser leurs installations de réseaux mobiles de 3e génération.
 
Inaugurée début février, l’installation de Lercoul « illustre l’effort sans cesse renouvelé des opérateurs en matière d’investissement dans les réseaux mobiles pour soutenir la politique d’aménagement numérique du territoire », déclarent les élus présents. Ainsi, les personnes, demeurant ou de passage sur les communes de Lercoul, mais aussi Siguer et Gestiès, communes voisines, soit un total de 150 habitants, pourront bénéficier des services voix et d’accès à l’internet mobile proposé par chacun des opérateurs, avec des débits théoriques maximum de 3,6 Mb/s.
 
Selon la Fédération Française des Télécoms six territoires sont désormais connectés depuis l’an dernier, en Ariège, en Haute Pyrénées et en Haute Corse. Ces installations sont réalisées dans le cadre du programme de couverture « Zones blanches - centres-bourgs »,  auquel participent les opérateurs en collaboration avec l’État et les collectivités locales. Ce programme qui couvre 1% des habitants du territoire français, mais 7% en surface,  aura permis de déployer de manière mutualisée, d’ici mi-2017, l’internet mobile dans 3582 communes. Cet engagement fort pour l’aménagement du territoire s’appuie sur le déploiement de réseaux nationaux ambitieux des opérateurs, qui représentent un investissement de 2,3 milliards d’euros annuel.


 Née à la fin 2007, la Fédération Française des Télécoms réunit les opérateurs de communications électroniques en France. Elle a pour mission de promouvoir une industrie responsable et innovante au regard de la société, de l’environnement, des personnes et des entreprises, de défendre les intérêts économiques du secteur et de valoriser l’image de ses membres et de la profession au niveau national et international.
 
Pour en savoir plus : www.fftelecoms.org



Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | Health Care Actus | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information






L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté