smartcity-mag

Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé


Législatives : Un engagement des citoyens et de leurs élus pour un territoire durable


Rédigé par Tony Canadas le Lundi 29 Mai 2017 à 09:44 | Lu 1274 fois


Alors que les territoires s’étendent et se densifient, nous devons aussi prendre en compte l’empreinte environnementale tout en assurant la qualité de vie des citoyens. C’est l’un des enjeux de la Smart City que devront prendre en compte les futurs parlementaires et les citoyens qui vont les élire les 11 et 18 juin.


les 10 et 11 juin, les citoyens éliront leurs députés. Ces derniers devront prendre en compte dans leurs choix la notion d'empreinte environnementale (Parlement © Arap)
les 10 et 11 juin, les citoyens éliront leurs députés. Ces derniers devront prendre en compte dans leurs choix la notion d'empreinte environnementale (Parlement © Arap)
Équipée de nombreux capteurs pour récupérer des données avec des applications de tous genres pour piloter les déplacements et les consommations énergétiques, la Smart City se développe considérablement et le « Smart Citoyen » voit désormais le jour.
 
Comment faire pour que les citoyens soient acteurs du territoire intelligent ? Pourquoi et comment utiliser le numérique pour susciter l’adhésion et l’engagement des citoyens ? Comment produire des outils permettant de mesurer les impacts du changement des comportements ? L’une des réponses se trouve dans l’intelligence collective générée par les citoyens, et ses changements de comportements induits par l’usage de ces nouvelles technologies au service du territoire.
  
Pour cela devons prendre la compétence numérique comme une compétence clef, nécessaire à tout individu pour l’épanouissement et le développement personnel, la citoyenneté active, l’intégration sociale, l’emploi et une prise de conscience sur l’écologie. Cette compétence vise pour chacun d'entre nous à appréhender les outils, les usages et les enjeux que nous pouvons retrouver sur le territoire.
 
C'est également une notion qui entraîne une remise en question de ce que le numérique pourrait changer chez les individus autour d'une nouvelle approche : celle d'une sagesse numérique qu'il convient d'enseigner à tous.
 
Pour que nos territoires deviennent intelligents, il faut donc qu'ils soient intelligibles, donc compris et saisi aisément par l’ensemble des acteurs d’un territoire.
 
Le rôle des médiateurs numériques, c'est-à-dire les médias plus les entreprises et les start-up, c’est d'accompagner l'écosystème d'un territoire vers sa mutation numérique et  écologique.
 
Le rôle des collectivités (les élus et ses administrés) c’est de traduire l’expression de besoins des citoyens mais également de les accompagner dans leurs réalisions en mettant d’accord l’ensemble des acteurs autour d’une table.
 
D’où l’importance des législatives qui devrait permettre d’appliquer une politique citoyenne.
 

Mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire et pas seulement les candidats

A travers ce message, il faut comprendre les enjeux des élections. Pour cela il est nécessaire d’informer les citoyens, les inciter à s’intéresser aux débats,  à comprendre qu’autour des prochains scrutins se joue l’organisation de notre société, avec des visions plus ou moins démocratiques, plus ou moins solidaires et sociales, plus ou moins respectueuses de notre environnement.
 
L’un des objectifs des élus sera donc de contribuer à ce que davantage de citoyens soient capables d’agir «  pour une société dans laquelle les droits sociaux, culturels, économiques, écologiques et la santé sont au cœur des priorités ».
 
En effet, le député est le représentant du peuple français à l’Assemblée nationale, il doit y débattre des lois, en proposer, en amender. Bref, il doit, quand il est dans la majorité, s’associer au gouvernement pour lui apporter aide et conseil ou, lorsqu’il est dans l’opposition, empêcher le gouvernement de transformer notre pays dans un sens qui ne le satisfait pas.
 
Nous sommes tous d’accord pour dire que la transition écologique ainsi que le numérique doivent nous rassembler plutôt que nous diviser. Mais il reste des acteurs dont on parle peu : les associations. Celles-ci ont un rôle d’agitateur et d’interface entre tous les autres acteurs du territoire. Elles doivent contribuer à trouver le bon équilibre entre  les collectivités, citoyens et entreprises, et faire participer l’ensemble à la vie du territoire.
 
Mobiliser la communauté de tous ses acteurs (décideurs, élus, académiques, chercheurs, industriels, citoyens…) à réfléchir et partager des visions différentes mais ensemble, de manière collaborative, participative et bienveillante dans le but d’œuvrer pour l’intérêt commun. Mais aussi anticiper ensemble les enjeux et les solutions de demain c’est le vœu que nous pouvons formuler à la veille de cette nouvelle échéance électorale.

Tony Canadas 
Fondateur de l'association LVIC





              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information






L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté