smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Les objets connectés gagnent la navigation de plaisance


Rédigé par le Mardi 31 Octobre 2017 à 18:26 | Lu 1176 fois


Bien en vue lors du World Electronics Forum qui se déroulait du 24 au 28 octobre dernier, le voilier du constructeur normand Allures Yachting, donnait une apparence de salon nautique à l’événement. Ce bateau intelligent, bourré de technologie, grâce à la société angevine Kara Technology, préfigure ce que sera sans doute la navigation de demain : hyper connectée.


Ivain Bignonet, le CEO de Kara Technology et la table carte tactile du voilier Allure
Ivain Bignonet, le CEO de Kara Technology et la table carte tactile du voilier Allure
Pas de doute, le voilier dont la tête de mât dépassait la terrasse supérieure de l’espace culturel Le Quai, devant lequel il était installé, poussait à la curiosité. Nombreux sont ceux qui ont donc franchi la porte de la Connected Week, l’événement technologique organisé à l’occasion du World Electronics Forum qui se déroulait pour la première fois en France, à Angers, afin de voir de près ce voilier connecté. 

Pendant ces deux jours de Connected Week, on se pressait sur le stand extérieur pour pénétrer à l’intérieur du navire, un dériveur aluminium Allures 45.9 (14.75m), de la société éponyme dont le chantier est installé à Tourlaville (Manche). En dehors d’être un voilier de luxe, aménagé sur commande pour de riches navigateurs, ce bateau dont le prix avoisine les 750 000 € tout équipé, est surtout bourré de technologie.  Même le Premier ministre, Édouard Philippe, en visite à Angers et Gary Shapiro, le big boss du WEF et du CES de Las Vegas, sont montés à bord, en compagnie du navigateur Armel le Cléac’h, vainqueur du dernier Vendée Globe, tous curieux de voir comment la technologie et l’internet des objets pouvaient améliorer le quotidien des navigateurs de plaisance. Et peut-être intéressés, personnellement ...

C’est la société Kara Terchnology, implantée à Saint Barthélémy d’Anjou (49) qui a réalisé l’équipement dont dispose ce voilier pas tout à fait comme les autres.  Ivain Bignonet, le CEO de Kara Technologies, plaisancier depuis son plus jeune âge avec son père,  a très vite compris que la technologie pouvait permettre plus de convivialité à l’intérieur des voiliers, mais aussi centraliser un pilotage de plus en plus robotisé. 

Un voilier intelligent, bardé de capteurs, unique au monde

Aidé par Angers Technopole, dans le cadre de son accélérateur de startup Add-on,  de l’ESAIP dont il fut l’un des étudiants, d’entreprises locales pour le développement de l’interface graphique, Ivain Bignonet  lance l’idée d’une table à carte tactile et multifonction qui permet, outre lire les cartes maritimes et météo via internet, de gérer l’ensemble du bateau, de l’éclairage en passant par le pilotage automatique, les mails, les jeux de société, la musique.  Des caméras ont même été installées sur le bateau jusqu’en haut du mat. « Sans sortir du carré, elles permettent de visualiser l’ensemble du voilier », souligne Ivain Bignonet. « La mise au point m’a demandé 9 mois de mise au point. Il a fallu ensuite convaincre un chantier pour qu’il accepte d’installer cette technologie dans l’un de ses voiliers, sachant que cet équipement était plutôt destiné à des bateaux haut de gamme ».
 
Outre l’intérieur, deux tables tactiles ont été disposées au niveau des deux barres à roue qui permettent de diriger le navire. « Ces tables sont réalisées avec un acier inox qui résiste aux attaques des vagues. Elles sont tactiles, mais totalement étanches », ajoute le concepteur. Le navigateur dispose donc d’un renvoi des données de navigation sur ces tables. Cerise sur le gâteau, l'ensemble des commandes est également répliqué sur une montre connectée TAG Heuer.
 
L’ensemble du bateau dispose d’un réseau informatique digne d’un immeuble de bureau ou d’une maison domotique. Ivain Bignonet n’est d’ailleurs pas peu fier de montrer le cœur du dispositif, situé dans l’une des chambres. Dans un placard dont la porte est équipée d’un autre écran, le constructeur a installé une véritable baie de brassage avec plusieurs serveurs et un NAS sur lequel est connecté l’ensemble des sources d’information du voilier. « 14 brevets ont dû être déposés pour ce voilier dont 5 pour l’électronique », précise le jeune entrepreneur angevin. Immatriculé aux Sables d’Olonne, ville où Kara Technology a également jeté l'ancre,  ce bateau sera officiellement lancé en mer au printemps prochain.

Pour en savoir plus  www.allures.fr et  kara.technology




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information






L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté