smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Sécuriser la télégestion de l'eau, une nécessité pour Lacroix Sofrel


Rédigé par le Vendredi 15 Septembre 2017 à 10:55


Dans les villes modernes, pratiques et ingénieuses, l’eau reste un bien précieux qu’il va falloir défendre contre toutes les atteintes dont elle pourrait faire l’objet. Gérée à distance par des systèmes de télégestion, l’eau fait l’objet de toutes les attentions, car des pirates pourraient en prendre le contrôle. Un point qui intéresse tout particulièrement la société rennaise Lacroix Sofrel.



La sécurité des systèmes de télégestion de l'eau, un des enjeux de la Smart City (Photo  Geza Farkas)
La sécurité des systèmes de télégestion de l'eau, un des enjeux de la Smart City (Photo Geza Farkas)
Au Moyen-Age les soldats encerclaient les châteaux féodaux pour priver les populations qui vivaient à l’intérieur, de nourriture et d’eau. La famine installée, il devenait plus facile de s’en emparer. Aujourd’hui nous n’en sommes plus là, mais nos ressources, notamment l’eau, l’un des biens les plus précieux de l’humanité, celui qui en assure sa survie, est toujours menacé. L’empoisonnement des sources d’eau potable, mais aussi la prise de guerre pour affaiblir les populations est la première chose à laquelle on pense. Mais une autre menace se fait jour : la prise de contrôle des points de distribution, désormais gérés à distance par des sociétés spécialisées. Plus besoin de se déplacer pour prendre le contrôle de la distribution de l’eau potable aux populations.

Spécialisée dans la télégestion des réseaux d'eau en France et à l'étranger, la société Lacroix Sofrel, qui regroupe son équipe de techniciens et d'ingénieurs à Vern-sur-Seiche, près de Rennes,  a bien senti la menace qui pouvait peser sur les systèmes informatiques de gestion de l’eau potable en intégrant la cybersécurité dans ses nouveaux systèmes de télégestion.

« Trois années de recherche ont été nécessaires pour mettre au point notre nouvel équipement, qui a réclamé un investissement de 10 millions d'euros », explique dans le magazine les Echos, Catherine Failliet, la directrice générale de Lacroix Sofrel.

 Nommé « Sofrel S4W », cet équipement de télégestion qui se veut utile à tous les exploitants des réseaux d’eau potable utilise l'Internet public pour acheminer ses données. En plus des outils habituels de contrôle à distance de la distribution de l’eau, il garantit la sécurité des réseaux afin d'éviter les intrusions et les malversations qui peuvent perturber la distribution.

« Désormais, les différents utilisateurs intervenant dans le système de télégestion doivent être préalablement identifiés et tous les accès font l'objet d'une haute traçabilité. La moindre faille dans le réseau est immédiatement détectée à distance », ajoute Catherine Failliet .

En plus d’être pleinement sécurisée, cette nouvelle génération de postes de télégestion permet aussi de construire des plans prévisionnels de consommation, afin de réduire les temps de pompage et « d'optimiser la consommation électrique, premier poste de dépense d'un réseau d'eau », continue Catherine Failliet.  Le système détecte les aléas afin de « limiter les pertes en eau entre le réservoir et la station de pompage ».

Intégrable aux réseaux de télégestion existants, la solution Sofrel S4W est destinée autant au marché français qu'international, puisque la filiale bretonne du groupe installe ses systèmes dans une quarantaine de pays à travers le monde, à l’exemple de Jakarta en Indonésie où la société bretonne assure la distribution de l’eau. 
 

Créé en 1999,  Lacroix Sofrel est l’une des composantes du groupe Lacroix SA dont le siège social est installé à Saint Herblain (44) à coté de Nantes. Le groupe Lacroix SA se décline en trois activités : « Lacroix Electronics  » qui conçoit, industrialise et fabrique les fonctions électroniques des produits de ses clients, « Lacroix City  » qui oriente, optimise et sécurise les flux de véhicules et de personnes et enfin, « Lacroix Sofrel  » qui développe des équipements de télécontrôle et de télégestion pour les réseaux d’eau et d'énergie.

Smart Water, le défi des territoires intelligents




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Juillet 2017 - 15:17 Waternamics : l’hypervision experte de Veolia

Dossier Smart Water | Dossier Réseaux Bas Débit


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté