smartcity-mag

Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Villes intelligentes : les projets urbains intelligents s’accélèrent


Rédigé par le Samedi 14 Janvier 2017 à 11:56 | Lu 3573 fois


Grace à l’internet des objets (IoT), les projets de villes intelligentes sont de plus en plus nombreux dans le monde. Désormais les grands projets urbains intègrent la notion de smart-city.


En 2019, 40% des collectivités locales et régionales utiliseront l’Internet des objets (IoT) pour gérer les infrastructures routières, l’éclairage ou des feux de signalisation. Dès 2017 et au moins jusqu’en 2020 les projets de villes intelligentes devraient considérablement augmenter. En fait cette croissance a déjà commencé depuis l’an dernier. Les villes qui se sont investies dans la smart-city  et qui ont partagé une expérience positive entrainent les autres dans leur sillage, encouragés le plus souvent par des aides gouvernementales. Source (anglais) : www.i-scoop.eu/smart-cities
 
Pour bon nombre de villes internationales, l’un des premiers enjeux est la prise en compte de l’augmentation de la population. Les projets doivent donc offrir des avantages immédiats et utiles aux citoyens. Les cas les plus populaires pris en compte par les concepteurs sont donc la gestion intelligente du trafic routier, de l’éclairage, de la qualité de l’air et de la gestion des déchets. Efficacité, résolution des problèmes urbains et réductions des coûts se combinent pour apporter une meilleure qualité de vie aux habitants des villes concernées.
 
Pour être considérées comme des « vraies » villes intelligentes, les villes ont besoin d’une approche intégrée qui permet de connecter divers projets à des plateformes de gestion des données ouvertes dont les technologies rendent possible la notion de Smart City.
 
Selon IDC  , la plate-forme de données ouvertes émergera comme la prochaine étape dans Internet des objets et les plates-formes de discussion, en 2018. L’ouverture des plates-formes de données sera certainement la première étape à atteindre dans l'espace dédiée à la ville intelligente.
 
Des projets urbains intelligents qui intègrent cette gestion accrue des données sont déjà très nombreux et chaque jour de nouveaux projets sont annoncés. C’est le cas de l’Allemagne qui annonce déjà plus de 640 projets très avancés. Selon un cabinet d’analystes qui s’est penché sur ce pays, les projets de villes connectées se place désormais derrière l’industrie des objets connectés et avant l’intelligence artificielle et la voiture connectée. Et c’est le cas dans de nombreuses villes européennes.
 
Les applications les plus populaires de la ville connectée en Europe, sont le trafic intelligent, suivi par les services publics intelligents, ainsi que la sécurité de la ville.

Des défis à relever pour une vraie ville intelligente

Bien que les projets de la ville intelligente soient considérés comme matures il faudra encore plusieurs années avant que nous puissions vraiment appeler une ville, une ville intelligente.
 
Les villes intelligentes d'aujourd'hui tiennent plus une vision que d'une approche stratégique de bout en bout. Il y a donc encore beaucoup de travail à travers les différentes activités, les actifs et les infrastructures, pour transformer les villes d’aujourd’hui en versions intelligentes. La réalisation d’une véritable ville intelligente est extrêmement complexe d’autant que les  facteurs et les partis qui sont impliqués se répartissent en de nombreuses tâches et fonctions.
 
En outre, dans une ville intelligente la connexion entre les différents domaines censés l’activer ne se produit pas du jour au lendemain. Il faut tenir compte de l’héritage règlementaire pour aligner les différents niveaux : administration de la ville, les services publics, les services de transport, de la sécurité, infrastructures publiques, les administrations locales et les entreprisses, les services d'enseignement, … la liste est longue.
 
La complexité est également contextuelle et il apparaît nécessaire que les villes puissent échanger leurs expériences, développer des projets en commun et apprendre des échecs potentiels avec à l’esprit une feuille de route réalisée avec les différents acteurs concernés.  Cela signifie que les choix doivent être faits peuvent être facilement remplacés par les meilleures technologies du moment au fur et à mesure de l’évolution du projet.
 
En fin de compte, les applications qui permettent la gestion de la ville intelligente d'aujourd'hui est relativement facile et pas cher pour de nombreux cas d'utilisation tels que la gestion des déchets ou un parking avec des mobiles sans contact. Les centres urbains ont généralement une bonne couverture sans fil et il existe plusieurs solutions et produits conçus pour des projets urbains intelligents. Un réseau de faible puissance dans une vaste zone de connectivité réseau disponible ( LPWAN ) suffit pour de nombreuses applications.
 
Les choix en ce qui concerne la connectivité, l'échange de données, les plates-formes de gestion, vont évoluer en même temps que les véritables villes intelligentes. Il est donc préférable que ces choix futurs sont déjà pris en compte pour les déploiements de villes intelligentes actuelles.

Smart city – des cas d'utilisation

Villes intelligentes : les projets urbains intelligents s’accélèrent
Alors que la plupart des professionnels regardent les villes intelligentes du point de vue le plus large possible, à la fois du point de vue des objectifs et de la technologie, d'autres se dirigent directement vers des applications mobiles, considérant que la notion d'usage est l’un des objectifs à atteindre pour considérer une ville intelligente. Dans tous les cas l’internet des objets est toujours présent, bien qu'il existe des exceptions. D’autant que du point de vue technologique et stratégique les concepteurs ont  évidemment besoin de prendre en compte l’aspect sécuritaire,  la mobilité, le Cloud, les technologies connectées et les sujets liés à l'information. Il est clair que la gestion de l'information et des données sont essentiels pour la ville intelligente du présent et de l'avenir.
 
Voici quelques applications mise en œuvre dans des villes intelligentes :
 
  • Les services publics tels que les services aux citoyens, les services touristiques, les transports en commun, l’identité et de l’administration, les services d'information.
  • La sécurité publique où l’on peut trouver des applications dans des domaines tels que l'éclairage intelligent, la surveillance environnementale, la police, la surveillance vidéo et les interventions d'urgence.
  • La compris la surveillance de l’environnement, la gestion des déchets par des systèmes à puce et le recyclage, l'énergie intelligente, les compteurs intelligents, l’eau intelligente, etc.
  • Les infrastructures : la surveillance de la santé structurelle des bâtiments et des monuments, bâtiments intelligents, l’arrosage intelligent,…
  • Transports : routes intelligentes, partage connecté des véhicules, stationnement intelligent, la gestion intelligente du trafic, du bruit et de surveillance de la pollution, ….
  • Des solutions plus intégrées pour les fonctions de la ville et de services dans des domaines tels que les soins, l'éducation, la gouvernance, une planification des données, seuils critiques,…
 
Source (texte original en anglais ) : www.i-scoop.eu/smart-cities



Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information






L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté