Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

ADEL : un assistant digital qui rapproche l’hôpital du patient


Rédigé par le Lundi 14 Janvier 2019 à 11:25 | Lu 2593 fois


Lors du Consumer Electronics Show (CES) qui se déroulait à Las Vegas (Nevada) du 8 au 11 janvier dernier, le Groupe La Poste a saisi l’occasion de présenter ADEL, un assistant numérique conçu par la société Elsan, société d’hospitalisation privée en France, en partenariat avec Docapost, la branche numérique du Groupe La Poste. Ce nouvel outil est censé améliorer la qualité et la pertinence des services rendus aux personnes en phase d’hospitalisation.


La digitalisation pour accompagner le parcours de soins (photo Adobe Stock)
La digitalisation pour accompagner le parcours de soins (photo Adobe Stock)
L’idée de concevoir un assistant permettant de favoriser le déploiement d’outil de santé numérique ou l’information numérique sur la santé (e-santé), n’est pas nouvelle pour Docapost, la filiale digitale du Groupe La Poste et Elsan, l’une des sociétés françaises d’hospitalisation privée, n’est pas nouvelle. Déjà, en mai 2018, à l’occasion du salon français des technologies numérique, VivaTech, les deux structures avaient annoncé leur intention de conclure un partenariat stratégique pour accélérer le déploiement d’outils de e-Santé sur l’ensemble du territoires français. 
 
La présentation, en avant-première, au CES de Las Vegas, le salon international de l’électronique grand public, de l’assistant ADEL, est  l’un des premiers résultats concrets de ce partenariat. 
 
« La présentation d’ADEL ici au CES de Las Vegas marque la volonté d’Elsan de transformer de manière significative la relation avec nos patients à travers des parcours simplifiés, digitalisés et personnalisés », déclarait Thierry Chiche, Président Exécutif d’ELSAN lors de la présentation d’ADEL à Las Vegas. « ADEL démontre notre engagement avec une offre concrète, à peine quelques mois après l’annonce de notre partenariat national avec Docapost ». 
 
Avec 120 établissements de santé répartis sur tout le territoire, 25 000 collaborateurs et 6500 médecins libéraux qui exercent pour le compte de ces établissements, ELSAN, fait figure de leader dans le monde de l’hospitalisation française. Comme toutes les structures privées, qu’elles soient hospitalières ou pas, cette société de soins souhaite, dans un souci de qualité et d’optimisation, répondre aux désirs des personnes qui fréquentent ses établissements. Un sondage Elsan / OpinionWay lancé en mars 2017,confirme que 59% des Français « souhaitent pouvoir bénéficier de services de santé digitalisés ». Elsan envisage donc répondre à ses 2 millions de patients en mettant en place des parcours de soins digitalisés. 
 
Le pari est ambitieux mais pas insurmontable. La structure de soins s’est donc rapprochée de Docapost, un tiers de confiance numérique notamment dans la mise en place et la gestion de plateformes de services e-santé. La filiale du Groupe La Poste qui s’est investi sur de nouveaux segments complémentaires aux siennes, notamment dans l’aide aux personnes isolées, offre pour la société d’hospitalisation, « la garantie d’un bon usage éthique et de sécurisé des données des patients ».

Le numérique pour rétablir la confiance entre les soignants et les patients

Ensemble, ils ont développé ADEL, un assistant Digital spécialisé, qui devrait permettre au plus grand nombre d’accéder aux parcours de soins digitaux. Selon Elsan, « le patient bénéficie au quotidien d’un accompagnement personnalisé tout au long de son parcours de soins, en lien avec l’équipe médicale qui le prend en charge. Le patient vit ainsi son hospitalisation avec plus de sérénité ».
 
Pour les deux partenaires, ce nouvel outil qui favorise la relation entre les équipes soignantes et les patients, devrait permettre d’améliorer la qualité et la pertinence des services rendus aux patients partout dans les territoires, en favorisant, avec le consentement du patient, les échanges d’informations en amont et en aval de l’hospitalisation. « L’objectif est d’accompagner un million de patients d’ici 2020 avec ADEL », précise la société Elsan.
 
« ADEL est une première étape concrète, fruit d’un partenariat ambitieux visant à répondre aux grands enjeux de notre système de santé, pour les patients et les professionnels de santé », explique Olivier Vallet, Président Directeur Général de Docapost.  Si la transformation digitale du parcours de soins favorise aujourd’hui la prise en main par le patient de sa santé grâce à un meilleur partage de l’information entre médecins et patients, dans ses prochaines versions l’assistant devrait permettre d’aller encore plus loin dans ce partage d’informations en offrant la possibilité de collecter des données de santé avec des dispositifs médicaux connectés autour de la prévention ou du suivi médical. 
 
Si les services digitaux qui commencent à s’implanter dans les hôpitaux et cliniques privées, permettent, entre autres de rétablir la confiance entre les patients et les soignant, cette relation est encore plus importante, selon Elsan « dans le suivi des maladies chroniques des personnes les plus fragiles tant en zone médicalement dense que dans les déserts médicaux ». Le numérique, devrait donc, en toute logique, rapprocher l’hôpital et le domicile du patient.
 
Après avoir été présenté à Las Vegas, ADEL sera disponible « dès le premier trimestre à Bordeaux, Vannes et Nantes », annonce Elsan.




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire