Altermetropolisation : une autre organisation territoriale est possible


Rédigé par le Mardi 19 Avril 2022 à 15:43

Processus d’urbanisation alternatif à la « métropolisation » des villes, au néolibéralisme urbain et à l’aménagement entrepreneurial, « l’altermétropolisation » se tourne vers d’autres formes d'organisations territoriales qui ne soient pas exclusives, mais plutôt inclusives des points de vue économique, social, du logement et de la mobilité. A l’heure où l’utra-libéralisme semble être le seul moyen d’exister, Alexandre GRONDEAU, docteur en géographie, aménagement et urbanisme propose un ouvrage très intéressant, intitulé « Altermétropolisation, Une autre vi(ll)e est possible »


Alexandre Grondeau et son ouvrage qui sortira le 30 avril 2022 (Edition La Lune Sur Le Toit)
Alexandre Grondeau et son ouvrage qui sortira le 30 avril 2022 (Edition La Lune Sur Le Toit)
L’ubérisation et la marchandisation de notre société et de nos villes sont-elles inévitables ? Les inégalités, les « déséconomies », les pollutions, les insécurités, les discriminations urbaines sont-elles des fatalités indépassables ? La compétitivité et l’attractivité sont-elles le seul horizon du développement métropolitain ? La ghettoïsation et le communautarisme sont-ils indissociables des politiques de la ville ? La ségrégation et la fragmentation sociales sont-elles le prix à payer du progrès technologique, de notre confort et de notre bien-être collectifs ? Les rapports de force et les tensions urbaines n’ont-ils d’autre débouché que la violence ? Alexandre GONDEAU, auteur de « Altermétropolisation, Une autre vi(ll)e est possible », ne le pense pas.
 
Fondée à partir des notions d’innovation sociale, de biens communs, de responsive city, de nouveau droit à la ville, d’économie sociale et solidaire, d’hétérotopie, d’économie circulaire, de street-art, de chrono urbanisme et de « slow urbanism », « l’altermétropolisation » a été utilisé pour la première fois lors de plusieurs séminaires organisés en 2006 et 2007 par la Fondation Gabriel-Péri à Pantin (93) et intitulés « L’altermétropolisation de Paris ». Mais c’est Alexandre GRONDEAU, docteur en géographie, aménagement et urbanisme mais maître de conférences, habilité à diriger les recherches, au laboratoire TELEMMe d’Aix-Marseille Université qui a conceptualisé la notion d’altermétropolisation.
 
Initiateur des colloques « Une autre manière de fabriquer la ville » et de l’Observatoire du développement local PACA et le coauteur de l’ouvrage Géographie Urbaine (Edition Hachette Supérieur), il est surtout l’auteur de nombreux articles universitaires traitant des villes dans la mondialisation, des milieux et des territoires alternatifs. 
 
A l'heure où l'ultra-libéralisme, associé à l'utilisation inéluctable des nouvelles technologies, ne laisse a priori que peu d'espoir quant à la possibilité d'exister autrement dans des villes et métropoles engagées dans une course effrénée à la compétitivité et l'attractivité, Alexandre GRONDEAU ouvre alors de nouveaux horizons aux urbanistes, constructeurs et élus des collectivités. 

L’altermétropolisation participe d’une repolitisation de la cité

L’altermétropolisation part de l’hypothèse qu’il existe d’autres manières de fabriquer la ville que l’application de politiques urbaines néolibérales. Une de ces autres manières se fonde sur la production d’innovations sociales  et les dynamiques territoriales qu’elle génère. 
 
Se fondant ou s’hybridant à partir des notions de communs urbains, de l’innovation sociale, des mouvements de revendication de nouveaux droits à la ville, du développement de l’économie sociale et solidaire et de l’économie circulaire, de l’apparition de nouvelles temporalités urbaines, de l’affirmation de nouvelles formes de municipalisme et d’organisation politique, tout cela à différentes échelles territoriales, l’altermétropolisation permet de constater qu’une autre ville est possible, dans sa fabrication, dans sa production, dans son utilisation. 
 
Cette autre manière de fabriquer la ville en mobilisant de l’innovation sociale se décline sous de nombreuses formes sociales et territoriales avec une extrême diversité de formalisations et d’incarnations territoriales. Certains acteurs souhaitent transformer la ville néolibérale et entrepreneuriale de l’intérieur, d’autres proposent de nouvelles formes de vivre en ville, d’urbanité et de reconstruire la ville sur elle-même...
 
Après avoir déconstruit et critiqué le processus d’urbanisation contemporain largement majoritaire (la métropolisation), l’ouvrage d’Alexandre GRONDEAU prouve la non-inéluctabilité d’un seul modèle urbain, fondé principalement sur la compétitivité et les relations marchandes, et affirme, paradoxalement, une certaine vitalité politique que beaucoup d’experts pensaient révolue. 
 
Alors que le déclin de la démocratie de nos sociétés occidentales est en effet constaté et décrit avec crainte, l’altermétropolisation participe d’une repolitisation de la cité. En dépassant une vision principalement utilitariste et marchande de la ville et de l’innovation, Alexandre GRONDEAU nous propose de repenser le fonctionnement urbain en redonnant un poids important à ses dimensions éthique, politique, sociale, culturelle, historique, écologique... 
 
« Altermétropolisation, Une autre vi(ll)e est possible »
Alexandre GRONDEAU
Hic Et Nunc Collection
Éditions La Lune Sur Le Toit
ISBN: 978-2-9538834–97
Broché - 348 pages
Sortie : 30 avril 2022
www.altermetropolisation.com



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | Publi-Information | Tribunes | Innovation Web TV | La Smart City | Innovation | Villes et territoires | Vision Citoyenne | Divers


vignette adhésion Banniere Don