smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Angers opte pour le paiement du stationnement par mobile


Rédigé par le Mercredi 1 Février 2017 à 19:20 | Lu 840 fois


À partir du 1er mars, les Angevins n’auront plus besoin de petite monnaie pour régler les places de stationnement avec horodateur. Pareil à 150 villes en France, il suffira de sortir son smartphone pour régler. Mais le règlement par pièces de monnaie restera possible.


A partir du 1er mars 2017, plus besoin de monnaie pour payer le stationnement avec horodateur
A partir du 1er mars 2017, plus besoin de monnaie pour payer le stationnement avec horodateur
Ce n’est pas une révolution, mais pour Angers c’est un pas de plus vers la ville intelligente. Le conseil municipal vient d’adopter le règlement dématérialisé du stationnement avec horodateur. « Plus besoin de petite monnaie, plus de ticket qui tombe ou s’envole, à mettre derrière son pare-brise »,  explique Constance Nebbula, l’élue municipale, déléguée à l'économie numérique et l'innovation.
 
Il suffira de télécharger l’application Paybyphone sur son smartphone, - une société spécialisée dans les transports et le stationnement -,  et d’y rentrer préalablement l’immatriculation de son véhicule, les informations de carte bancaire, et le tour est joué. Lors d’un stationnement, l’automobiliste n’aura plus qu’à ouvrir l’application, choisir la zone tarifaire indiquée sur l’horodateur et la durée. Après validation le comptage démarre. L’automobiliste peut, s’il revient plus tôt, ajuster son temps ou au contraire l’allonger, sans avoir à se déplacer. Donc plus besoin de sortir pour remettre des pièces. Pratique, non ?
 
«  Ça fait deux ans que nous travaillons sur cette possibilité », ajoute Constane Nebbula. « Ça représente un budget, car il a fallu changer tous les appareils de contrôle des agents de service de la voie publique ». Ces dernières disposaient déjà d’appareils leur permettant de scanner les plaques d’immatriculation pour établir les contraventions. Désormais les ASVP sauront, en scannant une plaque, si le propriétaire a bien acquitté son stationnement via l’application numérique.
 
« Pour autant nous n’oublions pas ceux qui n’ont pas de smartphone, puisque l’on pourra toujours mettre des pièces de monnaie et obtenir un ticket »,  poursuit l’élue. « Il ne s’agit pas d’augmenter la fracture numérique. C’est d’ailleurs l’une de mes premières préoccupations. Lorsque j’étudie une solution numérique je regarde deux choses : l’ergonomie de la solution et la possibilité d’être complémentaire des systèmes existants, pas de les remplacer ». 
 
L’application Paybyphone, très facile à utiliser et donc très ergonomique, existe aussi en langue anglaise. Ce qui permettra aux étrangers de payer leur stationnement sans avoir obligatoirement de la menue monnaie.  Angers Loire Tourisme devrait se charger d'informer les touristes. Des autocollants devraient également être apposés sur les horodateurs afin d’informer les utilisateurs de cette nouvelle possibilité.
 
Pour Constance Nebbula, qui se félicite d’avoir réussi à convaincre ses collègues d’intégrer les technologies numériques dans leurs projets, la dématérialisation du règlement du stationnement est une brique de plus dans le développement de la Smart City à laquelle la ville aspire. « Je fais beaucoup de pédagogie avec mes collègues. Je pense qu’il faudra aussi en faire avec les usagers et les agents. Ces derniers ne sont pas toujours formés aux nouveaux outils numériques et aux réponses à apporter aux usagers ».  La mise en place de cette nouvelle application est suivie, sur le plan technique, par Jean-Marc Verchère, adjoint à la gestion de la voirie et au stationnement.
 
L’application qui peut servir dans d’autres villes de France est disponible sur iPhone et Android et même sur les Apple watch.
 
Pour en savoir plus sur Paybyphone  : www.paybyphone.fr



Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:10 Opération Renard cherche startups futées …

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté