smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Avec WeChat, Issy-les-Moulineaux veut renforcer ses liens avec la Chine


Rédigé par le Jeudi 7 Décembre 2017 à 22:20 | Lu 671 fois


C'est l'application qui donne des cheveux blancs au fondateur de Facebook. WeChat, véritable réseau social chinois est utilisée par les trois quart de la population chinoise partout dans le monde. Toujours à la pointe de l’innovation en matière d’applications numériques qui permettent le rapprochement des citoyens, la ville d’Issy-les-Moulineaux (Hauts de Seine), qui compte une importante communauté chinoise, vient d’inaugurer le lancement d’un compte spécifique sur WeChat.


Comment faire pour que les nouvelles technologies ne creusent pas un fossé entre les différentes catégories sociales et  communautés ethniques d’une ville ? En donnant la possibilité à chaque citoyen quelques soient ses origines et sa culture d’avoir accès aux mêmes services. C’est ce qu’on appelle l’égalité des chances et c’est dans cet état d’esprit que la ville d’Issy-les-Moulineaux s’affiche comme l’une des villes les plus numériques et les plus ingénieuses de France. Une vrai Smart City dans laquelle les usages priment sur la technologie employée. Chacun peut donc y trouver son compte.
 
C’est le cas avec WeChat, le réseau social préféré des chinois. A la fois portefeuille électronique pour l’achat sur Internet ou en magasin, le règlement des factures, la réservation de places de cinéma…, mais aussi messagerie instantanée, WeChat serait à elle seule un concentré de Facebook, Skype, WhatsApp, PayPal et Instagram.

WeChat a été lancé en 2011 à la suite d'un appel à projet du géant de l'internet chinois Tencent. À la tête d'un empire qui s'étend de Weibo, l'équivalent local de Twitter, à Ten Pay,le PayPal chinois, Tencent souhaitait développer un réseau social en ligne de pointe, capable de concurrencer les offres occidentales. Ainsi naquit Weixin, dont le nom fut anglicisé en WeChat en 2012 dans le but de son exportation hors des frontières chinoises. Et l'application ne se résume pas à une simple copie. Elle représente une véritable révolution technologique dans la perspective d'un monde d'objets connectés.

 Si cette application est devenue très populaire en Chine en cinq ans, avec plus de 300 millions d’utilisateurs quotidiens, il aura fallu 10 ans à Twitter pour convaincre 319 millions d’utilisateurs dans le monde, alors que son équivalent chinois « Weibo » a convaincu 340 millions d’utilisateur en sept ans. Le marché est énorme et pas seulement du coté de Pékin, mais partout dans le monde où s’étend la communauté chinoise. 

Un rapprochement qui ne date pas d’hier.

Pour Issy-les-Moulineaux qui compte une forte communauté chinoise à laquelle s’ajoutent les sièges de quelques fleurons chinois tels que Huawei, Renmin Ribao, et de China Telecom, l’ouverture d’un compte sur WeChat devrait permettre de renforcer les relations culturelles et économiques avec la Chine.
 
Pour la ville d’Ile de France, les relations avec la Chine ne sont pas nouvelles. «  Issy est jumelée avec Pékin / Dongcheng, le district central et touristique de la capitale depuis 1997 », précise la ville d’Issy-les-Moulineaux.  « C’est le centre historique de Pekin, du Palais Royal des dynasties Yuan, Ming et Qing,  Palais Impérial et le Temps du Ciel, classés au Patrimoine mondial de l'Unesco ainsi que des sites majeurs tels que la Cité interdite ou la place Tian'anmen ».
 
Mais Dongcheng est également l'un des centres éducatif et de formation les plus actifs de la capitale. « Le jumelage a ainsi pour axes principaux la culture, l'art et l'éducation. Un échange scolaire lie le lycée Ionesco et le lycée Huiwen, l'un des plus réputés de Pékin ».
 
Mais le rapprochement avec la Chine ne datent pas d’hier puisque le Mandarin et la culture chinoise sont enseignés depuis plus de 20 ans à Issy. En plus de son jumelage avec Pékin/Dongcheng, la ville a noué un partenariat avec Leshan (province Sichuan) en 2003 avec la smart city comme axe principal. La ville d’Issy a donc de la suite dans les idées.
 
L'arrivée sur WeChat permettra de dynamiser encore plus les liens avec la population chinoise et de mettre en avant les sorties, notamment culturelles, proposées par la ville.  A Cela s’ajoute que dans le cadre de sa démarche « Smart Tourism » de promotion et de valorisation, l'e-shop du compte WeChat permettra aussi de proposer des découvertes insolites et inédites du patrimoine isséen grâce à l'Office de Tourisme d'Issy-les-Moulineaux.  



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté