Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Avrillé : vers la ville intelligente qui met la technologie au service des citoyens


Rédigé par le Jeudi 4 Juillet 2019 à 08:09 | Lu 3647 fois


Ville de la métropole angevine, laquelle s’est engagée depuis décembre dernier dans une démarche de « territoire intelligent », Avrillé (49) a choisi le dialogue entre les habitants en organisant trois conférences-débats sur le thème du développement durable dont une portait plus particulièrement sur l'intelligence des villes. Reynald WERQUIN, notre directeur de publication était invité à donner son point de vue. L’occasion de revenir sur un sujet qui ne laisse pas indifférent.


Les participants au débat organisé en juin dernier à Avril (photo extraite d'une vidéo)
Les participants au débat organisé en juin dernier à Avril (photo extraite d'une vidéo)
En installant sur le devant de la scène de la salle Georges Brassens à Avrillé, une petite caméra capable de filmer l’ensemble des intervenants au débat sur la ville intelligente, en plan panoramique et plans serrés à la volée, depuis un smartphone, pour une diffusion en live sur les réseaux sociaux, Reynald WERQUIN fondateur de l’association PAVIC et directeur de publication de Ville Intelligente Mag, a fait son petit effet. Pour ce dernier c’était surtout une excellente entrée en matière pour un sujet sur la ville connectée et en quoi ces objets peuvent faciliter le quotidien des urbains. 
 
La Ville d’Avrillé qui est engagée au côté d’Angers et des 27 autres communes dans la démarche de territoire intelligent initié par la communauté d’agglomération Angers Loire Métropole a lancé depuis la fin avril, trois débats qui augurent d’une gestion plus efficiente de la ville. Organisés dans la salle municipale Georges Brassens et ouverts à l’ensemble des habitants, ces débats portaient sur la transition écologique et énergétique, l’économie circulaire et dernièrement sur la notion de territoire intelligent, celui de la métropole angevine.
 
Comme l’avaient évoqué les initiateurs de ces trois réunions dans un précédent sujet, l’objectif étaitde « susciter l’échange sur l’évolution des comportements, de l’activité et de l’action publique afin de dégager des pistes d’évolution durable pour le territoire, du point de vue environnemental, énergétique et plus largement sociétal ». L’idée étant avant tout d’échanger et de tenter d’influencer les comportements pour tendre vers un modèle de ville agréable à vivre. Même si Avrillé l’est déjà. Pari plutôt réussi puisque les Avrillais se sont montrés plutôt intéressés par les sujets abordés.
 
Pour permettre aux habitants de mieux comprendre comment leur ville pouvait devenir plus intelligente qu’elle ne l’est déjà par ce qui s’y déroule tout au long de l’années, les élus organisateurs de cette dernière rencontre avaient invité, outre Reynald WERQUIN,  Sophie VANWAELSCAPPEL, catalyseur d’innovation dans l’entreprise technologique LACROIX, Franck POQUIN, Vice-président d’Angers Loire Métropole, Maire de Saint-Léger-de-Linières, chargé de l'Énergie, de l'Agriculture et du Développement durable, et Johanne GUICHARD FLOC’H, architecte et urbaniste. Un plateau suffisamment étoffé pour pouvoir dresser les contours d’Avrillé et de la métropole angevine de demain et répondre aux questions. La notion de ville intelligente questionnant beaucoup de citoyens, bien sachant la décrire avec exactitude.  
 
« Je suis soucieux de la qualité de l’environnement de la ville tant sur l’urbanisme que sur l’utilisation des nouvelles technologies »

 A charge de Reynald WERQUIN, expert en la matière depuis des années, plutôt technicien et théoricien, d’ouvrir le débat pour rappeler les grands principes et notamment faire la différence entre la Smart City, celle des grandes métropoles internationales, « plus orientée vers les moyens » et ce que doit être une ville intelligente « celle qui répond d’abord aux usages, aux besoins des citoyens ». Une notion à laquelle il est attaché, considérant « que l’intelligence de la ville c’est d’abord celle des citoyens ».

Propos qui rejoignaient ceux de Marc LAFFINEUR, le maire d’Avrillé. « De formation médecin, je suis tourné vers l’humain et la qualité de vie. Je suis soucieux de la qualité de l’environnement de la ville tant sur l’urbanisme que l’utilisation des nouvelles technologies », précisait l’édile. « La communauté urbaine va investir beaucoup sur la ville intelligente, je voulais montrer quelles seraient les conséquences, les avantages, sans oublier que les technologies doivent d’abord être au service des hommes et des femmes de notre territoire ».  Et donc, pas l’inverse.
 
Gageons donc que les propositions des entreprises qui planchent actuellement sur le dossier de territoire intelligent et qui remettront leur copie après la période estivale, prendront en compte cette donnée, pour l’ensemble de la métropole et donc d’Avrillé.
 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Villes Smart | Smart Territoires


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire