Covidom : une application de suivi à domicile des personnes touchées ou suspectes de Covid-19


Rédigé par le Samedi 14 Mars 2020 à 10:27 | Lu 7083 fois


Le coronavirus Covid-19 poursuit sa propagation sur le territoire français. Ce virus est correctement pris en charge par des services hospitaliers qui s'apprêtent à faire face à une affluence de malades. C’est pour éviter les engorgements que l’AP-HP, avec l’aide de Nouveal e-santé, une PME lyonnaise spécialisée dans les solutions digitales en santé connectée, ont mis au point une application, « Covidom » qui permet de suivre à domicile les patients porteurs ou suspectés du Covid-19.


Covidom, une application assez simple à utiliser qui devrait permettre de ne pas engorger les services d'urgence, déjà saturés d'ordinaire (photo Adobe Stock / AP-HP)
Covidom, une application assez simple à utiliser qui devrait permettre de ne pas engorger les services d'urgence, déjà saturés d'ordinaire (photo Adobe Stock / AP-HP)
Que faut-il craindre le plus, le virus en lui-même ou de ne pas pouvoir être pris en charge par des hôpitaux saturés ? L’exemple de nos voisins italiens démontre que lorsque la pandémie sera en phase aiguë, certains services hospitaliers, déjà bien surchargés, auront de la difficulté à accueillir tous les patients. Notamment dans les grandes villes comme à Paris.
 
En cas d’insuffisance respiratoire, ce qui se produit chez certains patients touchés par ce nouveau virus, la durée d’hospitalisation est en moyenne de 20 jours. Ce qui peut conduire, à une incapacité de recevoir les nouveaux cas, lors d’une forte demande. Certains centres hospitaliers ont déjà commencé à récupérer des lits et repoussé d’autres hospitalisations pour accueillir le nombre de personnes touchées. Le nombre risquant fort d’augmenter dans les semaines à suivre. 
 
Pour éviter les engorgements et voir arriver des malades dont l’urgence n’est pas avérée, comme c’est malheureusement le cas dans les services d’urgence en temps normal, l’AP-HP Hopitaux de Paris, centre hospitalier universitaire à dimension européenne qui, dans ses 39 hôpitaux, accueille chaque année 10 millions de personnes malades s’est rapproché d’une entreprise lyonnaise soutenue par le Groupe La Poste et Malakoff Humanis, « Nouveal e-santé  », qui développe des solutions connectées dans le domaine de la santé. Ensemble ces deux structures ont développé une application qui permet de mieux réguler le flux des personnes affectées. Et surtout celles qui ne méritent pas une hospitalisation immédiate.
 
« Covidom est une application e-santé qui permet aux patients porteurs ou suspectés du Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un télésuivi à domicile via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour, en complément de mesures de confinement », précise l’AP-PH dans un communiqué.
 
« Cet outil constitue une réponse adaptée qui va par ailleurs nourrir les travaux en cours pour l’accompagnement de la prise en charge des patients en ville. » 

 Cette application est utilisable, en relation avec le 15, dans 2 établissements parisiens : les hôpitaux Bichat et Pitié-Salpêtrière, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19 de l’AP-HP. Elle devrait être étendue aux autres établissements de l’AP-PH. Et espérons-le, sur l’ensemble du territoire. 
 
Concrètement, comment fonctionne Covidom
 
- le médecin inclut le patient dans le processus (connexion à la plateforme, inscription du patient en saisissant ses données administratives et les données médicales utiles) ;
 
- le patient répond quotidiennement à un questionnaire numérique simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application disponible sur les principaux stores. La fréquence du questionnaire est variable en fonction de la stratification du risque et de la période ;
 
- en fonction de la réponse au questionnaire, il peut être généré des alertes. Lorsque nécessaire, par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge. Un centre de télésurveillance médicale est mis en place depuis le 12 mars pour suivre les alertes de l’ensemble des patients inclus dans Covidom.
 
- en cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15.
 
« Cet outil constitue une réponse adaptée qui va par ailleurs nourrir les travaux en cours pour l’accompagnement de la prise en charge des patients en ville », poursuit l’AP-PH. « L’objectif est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation, sans surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes, leur permettant ainsi de se consacrer sur les patients le nécessitant ».
 
Covidom est disponible gratuitement sur AppStore et Google Play



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire