Des étudiants néerlandais conçoivent un camping-car solaire zéro émission


Rédigé par le Lundi 20 Septembre 2021 à 11:24 | Lu 1252 fois


Si, en matière de protection de l’environnement, le véhicule électrique n’est pas encore la panacée, eu égard des matériaux entrant dans la construction de ses batteries et de l’énergie nécessaire au chargement, le plus souvent nucléaire, force est de constater qu’en la matière la recherche avance. C’est le cas aux Pays-Bas où des élèves d’une école d’ingénieurs viennent de dévoiler un prototype de camping-totalement autonome en énergie. Ils viennent de partir pour un road trip européen pour le démontrer.


Le camping-car solaire de la Solar Team Eindhoven (Photo Facebook)
Le camping-car solaire de la Solar Team Eindhoven (Photo Facebook)
Voyager à bord d’un camping-car zéro-émission totalement autonome en énergie, vous en rêviez » rapporte notre confrère du magazine « Automobile propre  ». Des étudiants de l’Université de technologie d’Eindhoven l’ont fait. Leur engin électrique alimenté par des panneaux solaires, sans jamais avoir besoin de se brancher à une prise électrique s’apprête à effectuer un road trip de 3 000 km qui les emmènera de leur pays jusqu’à Tarifa en Andalousie. Peut-être aurez-vous l’occasion de l’apercevoir à Paris, ou du côté du Mans ou de la Rochelle où il doit passer.
 
Si ce véhicule de loisir électro solaire, tout de même très confortable, qui fait penser à la coque d’un bateau à fond plat renversé, est sobre en énergie grâce à un ingénieux toit composé de panneaux solaires coulissants, il n’est pas encore parfait puisqu’il utilise des batteries classiques, celles que l’on retrouve dans toutes les voitures électriques. « Mais celle-ci sont plutôt modestes pour un véhicule de ce type et leur force c’est qu’elles sont alimentées par la seule énergie solaire » affirme la Solar Team Eindhoven, une équipe d’apprentis ingénieurs de l’Université d’Eindhoven. 
 
Selon ces étudiants, le véhicule est capable de parcourir 600 km avec une seule charge d’une batterie de 60 kWh. « Mais comment un camping-car électrique peut ainsi rouler sans consommer plus de 10 kWh/100 km en moyenne », questionne Hugo Lara de Voiture Propre
 
Selon ses concepteurs cette performance est rendue possible par un ingénieux système de panneaux solaires dépliables, mais aussi par la silhouette très effilées de l’engin, lui permettant de réduire sa résistance à l’air. Mais ce n’est pas tout, l’engin conçu sur la base d’un châssis tubulaire et habillé d’une structure des plus légères embarque des mobiliers de cuisine et de couchage dont le poids a été étudié au plus juste, un peu comme le sac à dos d’un randonneur au long cours. Rien n’a donc été laissé au hasard pour que le poids ne soit pas un frein à la consommation électrique. Ce qui est souvent le cas dans la plupart des voitures électriques, lesquelles sont souvent des voitures standards auxquelles on ajoute de lourdes batteries pour permettre une autonomie plus importante. 

Un ingénieux système de panneaux solaires rétractables

Mais ce n’est pas tout. Le toit se distingue par un vaste toit solaire, le « Stella Vita », composé de trois panneaux photovoltaïques rétractables.  Le panneau principal, d’une surface de 8,8 m2 est le seul qui reste en action lorsque le véhicule se déplace. Les panneaux latéraux se déploient à l’arrêt, de part et d’autre, constituant des auvents, plus efficaces que les traditionnels auvents en tissu que l’on retrouve sur ce type de véhicule et qui permettent de s’abriter pour déjeuner ou se reposer. Le déploiement de ces deux panneaux permet de porter la surface à 17,5 m2. 
 
Selon les 22 étudiants qui travaillent sur ce prototype dont ils pas encore dévoilé les caractéristiques techniques détaillées cette couverture solaire « permet de couvrir l’intégralité des besoins en énergie du camping-car ».
 
La centrale électrique est gérée depuis le poste de conduite, via un vaste écran central façon Tersla, sur lequel sont affichés tous les paramètres. Coté vie, le camping-car est équipé comme les autres avec un coin cuisine, un couchage, des appareils électriques et même une cabine de douche, le tout alimenté par la batterie qui sert à faire avancer le véhicule. De quoi rêver. 
 
Selon les universitaires, ce camping-car new-look est capable de parcourir 730 lorsque le soleil est très présent, c’est-à-dire en été et 600 km en puisant sur sa seule batterie, sachant que sa vitesse est plafonnée à 120 km/h. Pour ne pas trop consommer sans doute. Quid des journées peu ensoleillées et notamment en hiver ? Mais c’est vrai qu’en général on utilise plutôt ce véhicule de loisirs à la belle saison et le choix de longer la côte Atlantique et de rejoindre l’Espagne n’est pas anodin. L’ensoleillement devrait y être optimum. Le Cap Nord ce n’est sans doute pas pour tout de suite…
 
Pour démontrer l’efficacité de leur véhicule, les étudiants sont actuellement en train de tester. Ils ont quitté Eindhoven (Pays-Bas) en direction d sud de l’Espagne. Plusieurs escales sont prévues, notamment en France à Paris, Le Mans, l’île de Ré, Bordeaux et Biarritz. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don