smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Economie collaborative : avec WeFarmup, les agriculteurs s’y mettent aussi


Rédigé par le Lundi 24 Avril 2017 à 10:05 | Lu 5151 fois


Investir dans du matériel très couteux et lui faire passer une partie de l’année sous un hangar, pas très rentable pour celui qui en a fait l’acquisition. Et pourquoi pas le partager avec d’autres utilisateurs. C’est le principe des plateformes collaboratives, idée dans laquelle se sont investis Laurent Bernede, agriculteur et Jean-Paul Hebrard, journaliste et directeur de la chaine TV Agri. Ensemble ils ont créé WeFarmup, une plateforme pour la mise à disposition de matériel agricole.


Louer un engin agricole a son voisin, c'est l'idée défendue par WeFarmup (Photo LDD Pixabay)
Louer un engin agricole a son voisin, c'est l'idée défendue par WeFarmup (Photo LDD Pixabay)
L’économie collaborative qui permet à chacun de partager du matériel et des ressources n’est pas réservée aux urbains. Les ruraux s’y mettent aussi. C’est le cas notamment avec  « WeFarmup », une  plateforme qui permet aux agriculteurs de mettre à disposition leur matériel agricole quand il n’est pas utilisé.
 
« A force de proposer des matériels toujours plus chers, trop souvent sous utilisés et donc non rentabilisés par les agriculteurs qui ne pourront jamais posséder le nombre d’hectares suffisants, ne sommes-nous pas arrivés au terme d’une logique commerciale et industrielle » explique Laurent Bernede, ingenieur agricole et agriculteur en Lot-et-Garonne dans la revue Agriculture et Technologies « N’est-il pas temps pour la filière des agroéquipements de penser différemment ? ».
 
Le monde agricole est en crise, ce n’est plus un secret pour personne et notamment pour les plus concernés : les exploitants agricoles. Ces derniers sont souvent engagés dans une fuite en avant dont ils peinent à se sortir. Ils travaillent depuis des années avec « une fiscalité pousse au crime,  un accès généreux au crédit, et une tentation « quasi charnelle » d’acheter du matériel toujours plus performant », poursuit Laurent Bernede.
 
 Comment dès lors rentabiliser du matériel dont le prix dépasse parfois le million d’Euros ? En agrandissant les exploitations ? « Mais la France n’est pas l’Ukraine et la société française ne souhaite pas que les fermes dépassent 3000 ha », s’enflamme Laurent Bernede, pour lequel le constat est sans appel : des tracteurs qui tournent à peine 400 h par an et des moissonneuses flambant neuves sont impossibles à rentabiliser.
 
Et pourquoi ne pas se partager ce matériel sous-utilisé, afin  que le propriétaire puisse gagner un peu d’argent et que d’autres puissent profiter d’outils dont l’achat pourrait compromettre l’équilibre financier de leur entreprise agricole. C’est ainsi qu’est née  «  WeFarmup » une plateforme collaborative de matériel agricole qui regroupe déjà une offre de 3 000 engins et plus de 4000 membres. Après un démarrage dans le nord de la France et une partie du Sud-Ouest en 2016, l’idée fait son chemin assez rapidement auprès des agriculteurs et même des concessionnaires de matériel.
 
« Je pense que nous allons assister à une atomisation des usages et à un besoin grandissant en matériels spécifiques », ajoute Laurent Bernede. « Face à cette pluralité de situations, les agriculteurs ne pourront plus acquérir la panoplie de matériels de pointe dont ils auront besoin ».
 

Un service qui crée du lien entre les agriculteurs

Comment ça marche ? Le propriétaire d’engin agricole dépose gratuitement une annonce référençant le matériel qu’il souhaite proposer à la location. WeFarmUp préconise un prix de location et le montant de la caution par type de matériel. Toutefois chacun reste libre de modifier les prix, à la hausse ou à la baisse.  Pour ceux qui recherchent du matériel pour une durée déterminée, une carte permet de localiser le matériel disponible à moins de 30 km de la ferme, elle-même géolocalisée, car le plus souvent il faudra le récupérer avec un tracteur.  
 
Dès le matériel trouvé il suffit de le réserver aux dates souhaitées et de régler par carte bancaire le prix de la location incluant l’assurance du matériel. Le propriétaire reçoit un avis et une rencontre s’organise alors entre les deux agriculteurs pour la prise en main du matériel et la signature du contrat de location. Un fois le matériel utilisé l’agriculteur emprunteur ramène le matériel lavé. Le loueur est alors payé par la plateforme et chacun reçoit les factures, avec la possibilité de noter l’échange, comme on peut le faire pour Bla Bla Car ou Airbnb.
 
C’est Groupama, partenaire du projet, qui assure le matériel. La plateforme est gérée par une startup d’une quinzaine de personnes, Agrishare SAS laquelle assure le fonctionnement et la mise en relation avec les adhérents. La société se rémunère en prélevant une commission sur la location du matériel.
 
Outre la facilité de pouvoir utiliser du matériel dont l’investissement pourrait mettre en péril certaines exploitations agricoles, la plateforme crée du lien entre les agriculteurs qui en plus de louer leur matériel peuvent prodiguer des conseils d’utilisation et échanger des bonnes pratiques. L’esprit communautaire prend alors tout son sens.
 
Pour en savoir plus : www.wefarmup.com



Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté