Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Fox in The City : rencontre avec ceux qui vont faire le territoire intelligent d’Angers


Rédigé par le Mardi 26 Novembre 2019 à 08:08 | Lu 923 fois


Organisée, par Angers French Tech et l’association Pavic, dans le cadre de la Connected Week qui se déroulait la semaine dernière à Angers, la journée Fox in The City a permis de toucher du doigt les innovations technologiques qui permettront d’améliorer le quotidien des angevins. Cette journée était aussi l’occasion de présenter le consortium, piloté par Engie Solutions, qui accompagnera l’agglomération dans sa démarche de territoire intelligent.


Le démonstrateur installé dans la salle T400 du Quai.
Le démonstrateur installé dans la salle T400 du Quai.
En grand pas vers le futur … et surtout des économies pour la collectivité, des solutions pour améliorer le quotidien des citoyens et protéger l’environnement, c’est en ces quelques mots que l’on pourrait résumer la journée Fox in the City, organisée vendredi dernier au théâtre le Quai à Angers, dans le cadre de la Connected Week 2019. 
 
Depuis qu’il a lancé l’idée de faire de la métropole angevine le premier « territoire intelligent » de France, le Maire-Président d'Angers Agglo, Christophe Bechu est sur tous les fronts. Et quand il n’est pas retenu par le Président de la République, comme c’était le cas ce vendredi, il s'emploie à faire passer le message avec les bons éléments de langage par ses adjoints, surtout à la veille d'une échéance électorale. Il sait qu'il en faudra de de la persuasion pour faire comprendre aux usagers le bien-fondé de cette démarche qui ne sera pas seulement « technologique mais aussi et surtout humaine » comme l’ont exprimé les représentants du consortium retenu pour piloter ce grand projet. A chacun de s’impliquer à son niveau, pour porter l’affaire et faire en sorte qu’il n’en soit pas autrement, faute de voir ce projet couteux (178 millions d’euros H.T. sur 12 ans), voué à l’échec.
 
Lors de cette dernière  Connected Week, le territoire intelligent était sur toutes les lèvres et chacun se sentait motivé pour ce projet qui fera d’Angers une vitrine de la Smart City et des objets connectés. A l'exemple de Michel Perrinet, le président de la coopérative Angers French Tech, qui présentait Fox in The City, une communauté d’usages orientée vers le territoire intelligent (voir vidéo), un des maillons du projet de la collectivité. « Le but de Fox in The City, c’est de faire des retours d’expérience, des cas d’usage et comprendre ce que le territoire intelligent peu apporter aux collectivités, entreprises et citoyens », déclarait le président en présentant le démonstrateur « smart city » grandeur nature, installé dans l’une des salles du théâtre le Quai. Organisé sur le principe d’une rue avec ses bâtiments emblématiques, dans laquelle les visiteurs pouvaient déambuler, ce démonstrateur auquel étaient associées des conférences et des zones de rencontre, permettait aux visiteurs de prendre connaissance des outils technologiques, capteurs divers, engins de mobilité, espace de supervision… qui permettront d’améliorer le fonctionnement du territoire urbain, de la plus petite commune à la plus importante. Avec un objectif : « mieux gérer les politiques publiques en mutualisant les ressources et en apportant des services aux citoyens », rappelait Jean-Marc VERCHERE, Adjoint à la Politique de Proximité, à la gestion de la Voirie, au Stationnement et aux Bâtiments

Une équipe complémentaire pour accompagner le territoire Angevin

Les représentants du consortium piloté par Engie Solutions en compagnie de Jean-Marc Verchère et Michel Perrinet.
Les représentants du consortium piloté par Engie Solutions en compagnie de Jean-Marc Verchère et Michel Perrinet.
Même si l’équipe retenue, parmi les 4 en lices, est connue depuis quelques jours, la journée Fox in The City était l’occasion présenter officiellement ce consortium original, composé d’Engie Solutions, leader du groupe, des groupes SUEZ, La Poste et VYV (mutuelles santé). 
 
« Nous avons choisi cette équipe car son projet nous apparaissait comme le plus équilibré sur le plan technique, de la formation, de l’accompagnement humain et du rayonnement du territoire », expliquait Jean-Marc VERCHERE en la présentant. « Désormais il importe que chaque commune de la communauté urbaine y retrouve son compte et si on arrive à embarquer tous les angevins dans ce projet c’est qu’on aura réussi ».
 
Si le groupement est satisfait d’avoir été choisi, tout en saluant le travail de chaque équipe concurrente, le plus dur est encore à faire. 120 personnes ont travaillé sur ce dossier qui fera date et qui pourra, c’est tout au moins l’ambition des entreprises du consortium et du maire-président, « servir d’exemple en matière de Smart City ». A l’angevine en attendant d’être à la française. 

 Dès janvier 2020, les équipes des quatre partenaires, soit environ 80 personnes s’installeront à Angers, pour élaborer des solutions innovantes en étroite collaboration avec la collectivité, ses partenaires, les entreprises et les citoyens. 
 
Pour les quatre groupes qui agissent dans des secteurs différents, mais complémentaires, des ressources énergétiques, en passant par la gestion des déchets, la gestion des données et la santé, il s’agit de s’appuyer sur la technologie numérique pour accélérer la transition écologique du territoire, gérer les ressources de manière plus efficiente, optimiser l’organisation des services publics, faire rayonner le territoire et améliorer la vie quotidienne des habitants. Un objectif qui évoluera en fonction de la technologie qui va inévitablement évoluer au cours des 12 années du marché passé entre la collectivité et le groupement d’entreprises. 
 
« Nous souhaitons engager ce territoire dans une transition écologique positive, au service de la population », précisait Yann ROLLAND PDG d’Engie Solutions. Au-delà de la technologie, inévitable aujourd’hui l’objectif premier de ce groupement est, « dans un spectre très large, d’améliorer la vie des habitants ». 
 
Au cœur du projet, Engie déploiera sa plateforme d’hypervision « LIVIN’ » pour permettre aux services de la métropole de pouvoir disposer de l’ensemble des informations concernant l’eau, l’assainissement, les espaces verts, l’éclairage public, la vidéoprotection, la mobilité et la gestion des déchets. De son côté SUEZ apportera son expertise en matière de gestion de l’environnement et des ressources avec une pléiade de capteurs permettant de remonter les informations. La Poste, via sa filiale Docapost, sera le tiers de confiance qui stockera les données anonymisées, mais proposera des services aux habitants via ses agents de terrain. Enfin le groupe VYV, déploiera une offre santé/bien-être depuis sa plateforme de santé E-PIC.  Des sous-traitants viendront s’ajouter au consortium retenu et notamment le Nantais LACROIX Goup pour les équipements connectés intelligents et Onepoint, expert dans les stratégies de ville intelligente. 
 
L’intelligence du territoire d’Angers, devra aussi se construire avec les habitants. Un Forum, dont le lieu n’est pas encore connu, sera installé à Angers, pour permettre aux habitants de s’exprimer, de participer à des projets et d’assister à des démonstrations. « Après la Cité de l’Objet Connecté et l’expérimentation conduite par PAVIC, nous voulons faire d’Angers, une vitrine de l’objet connecté qui puisse servir à d’autres villes », déclarait Christophe BECHU lors de son retour à Angers, le lendemain en présentant au Centre de Congrès d'Angers « Avenirs numériques », la dernière journée de la Connected Week.  




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Villes Smart | Smart Territoires


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire