Innovation : BeeGuard compte les abeilles par vidéo embarquée


Rédigé par le Jeudi 7 Octobre 2021 à 17:26 | Lu 763 fois


Récompensée en 2019 puis en 2021 pour ses innovations sur le marché de l’apiculture connectée, la société toulousaine BeeGuard étend encore un peu plus son offre de biosurveillance avec un service basé sur un compteur d’abeilles par analyse vidéo. Cette solution innovante sera présentée en exclusivité lors du salon Pollutec, du 12 au 15 octobre prochains à Lyon.


Ces infatigables butineuses sont des indicateurs de la vie et du niveau de pollution (Photo Adobe Stock)
Ces infatigables butineuses sont des indicateurs de la vie et du niveau de pollution (Photo Adobe Stock)
Nous le savons tous, les abeilles, formidable agent de pollénisation et de vie, sont en déclin. En cause :  des phénomènes météorologiques de plus en plus violents, des problématiques sanitaires et des intoxications dues à l’épandage de produits phytosanitaires qui peuvent leur être fatal. Auxquels s’ajoute la réduction de la biodiversité et des zones sur lesquelles ces infatigables travailleuses peuvent butiner. Même si on installe de plus en plus de ruche en zone urbaine et tertiaire.
 
Le principe de fontionnement des colonies d’abeilles est à la fois simple et complexe. Chaque jour, elles sortent prélever du pollen, de l’eau et du nectar pour les ramener dans leurs ruches afin nourrir la colonie. C’est leur activité et leur bonne santé qui vont servir d’indicateurs en termes d'abondance de nourriture pour la biodiversité ou de pollutions éventuelles, et qui auront une incidence sur leur vie. 
 
Sans crier gare, c’est en butinant différents végétaux sur un rayon d’action de 3 km que les abeilles réalisent gratuitement le service le plus important pour notre humanité : la pollinisation. Les abeilles effectuent ainsi des prélèvements dans l'environnement, qui renseignent sur l'état de la biodiversité pour les pollinisateurs, premiers maillons de la chaine des écosystèmes terrestres, à une échelle localisée. L'analyse de ces données va permettre de guider et de prouver l'efficacité des actions de services environnementaux que les agriculteurs, entreprises ou pouvoirs publics peuvent engager. 
 
« L’abeille est plus qu’un symbole : elle est l’élément central de la transition écologique. Soutenir BeeGuard, c’est donc participer à la création des outils de demain, pour agir plus concrètement et plus efficacement pour la transition écologique, à tous niveaux », précise Christian Lubat, président de Beeguard. Cette structure innovante vient de lancer un appel à financement participatif sur la plateforme WiSEED. « Pour nous, en tant qu’entreprise, cela a du sens d’ouvrir son capital à tout à chacun, pour que tous puissent prendre part à cette aventure, en donnant du sens à leur investissement et à leur épargne ». La participation de chacun dont le montant a été évalué à 250 000 € vise à renforcer la recherche et développement de l’entreprise et s’ouvrir à l’international, entre autres. 

suivi continu et automatisé de la qualité environnementale basé sur l'activité et la santé des abeilles

Société de service pour les apiculteurs, en proposant des outils de surveillance et de contrôle avec un système de ruches connectées et de gestion de rucher, la société BeeGuard, implantée à Labège, au sud-est de Toulouse, propose désormais un service innovant dénommé APIALERT lequel permet de compter les abeilles avec un système de vidéo-surveillance et reconnaissance des individus. Ce service permet également le suivi continu et automatisé de la qualité environnementale basé sur l'activité et la santé des abeilles. 
 
Co-développé par BeeGuard et Apilab, APIALERT permet le traitement des données collectées par un ensemble de capteurs spécifiques développés par BeeGuard (balance, température/hygrométrie, station météo...) auquel s’ajoute un nouveau compteur d’abeilles par vidéo embarquée. 
 
APIALERT permet de quantifier, en continu, la pression chimique et l'impact de la pollution sur un écosystème, ainsi que la qualité de l'habitat des pollinisateurs. En effet, grâce à l’analyse de la mortalité journalière des abeilles et à la mesure de la disponibilité du bol alimentaire, APIALERT offre une vision globale de la santé environnementale dans un rayon de 3 km. 
 
Cette petite révolution permet de détecter toutes les allées et venues des pollinisateurs à l'entrée de la ruche, avec un taux d'erreur inférieur à 5%. Cette précision en fait un capteur essentiel pour le marché de la biosurveillance. Son capteur vidéo connecté et ses technologies IA embarquées ouvrent la voie pour des analyses complémentaires du flux d'images. L'entreprise travaille déjà en partenariat avec l'INRAE et Apilab sur la discrimination des "castes" (mâle, ouvrière, reine...) et la détection du pollen. 
 
La récupération de toutes ces données va permettre de cibler des actions à mettre en place et de prouver leur impact positif pour la biodiversité : un réel avantage pour les agriculteurs, les entreprises et les pouvoirs publics engagés, qui pourront s'appuyer sur cette innovation pour valoriser leurs démarches environnementales. 
 
BeeGuard qui a reçu plusieurs prix, équipe actuellement plus de 4 000 ruches en France et à l'étranger. L’essentiel de ses ventes s'effectue dans l'Hexagone mais la solution s’exporte également dans p 12 pays à travers le monde, en particulier en Italie, mais aussi en Espagne, au Portugal, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg, en Suède, à Malte, Israël, République Dominicaine et en Nouvelle-Zélande.



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Juillet 2021 - 15:13 Environnement : la mer commence à Angers…

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don