La commune bretonne de Créhen s’engage dans l’aménagement écoresponsable


Rédigé par le Mardi 26 Avril 2022 à 11:19

Comment sont recyclés nos déchets plastiques ? Le plus souvent en flacons et bouteilles, mais aussi en mobilier de jardin ou encore en gaines, tubes et canalisations … Utiliser des canalisations en plastique recyclé pour son réseau d’eau pluviale, c’est le choix fait par la commune de Créhen dans les Côtes-d’Armor. Elle a même obtenu un label pour son engagement dans l’économie circulaire.


Les canalisations en PEHD de Polieco, utilisées pour le chantier de la commune de Créhen (photo Polieco)
Les canalisations en PEHD de Polieco, utilisées pour le chantier de la commune de Créhen (photo Polieco)
Simples et peu chers à fabriquer, les produits en Polyéthylène, PE comme on les appelle communément, ou plutôt PET (Polyéthylène Téréphtalate) transparent, pour les bouteilles d’eau et PEHD (Polyéthylène Haute Densité) opaque, pour les bidons de lessive, bouteilles de lait, représentent, avec 100 millions de tonnes, environ un tiers de l'ensemble des plastiques produits chaque année et la moitié des emballages. 
 
Désormais triés par les consommateurs eux-mêmes ces emballages sont ensuite expédiés dans des centres de valorisation qui les réduiront en paillettes de PET et PEHD, utilisées pour la fabrication d’objets industriels tels que des flacons, mobiliers de jardin et bacs à fleurs, sièges auto et canalisations. C’est le principe de l’économie circulaire dans lequel s’est engagé la petite commune de Créhen (1700 habitants) dans les Côtes-d’Armor, en Bretagne nord. 
 
« Nous sommes en recherche permanente de solutions respectueuses de l’environnement pour aménager le territoire de manière durable et responsable », explique Jean-Luc BOURSEUL, responsable des services techniques de la mairie de Créhen, en présentant les travaux de pose de canalisations d’eau pluviale en PEHD issu du tri sélectif français. 
 
La commune bretonne qui s’engage désormais dans des chantiers plus respectueux de l’environnement, conduit depuis plusieurs années des travaux d’aménagement structurant qui témoignent d’une dynamique de développement durable intégrée dans l’ensemble de ses politiques publiques, en cohérence avec les enjeux du territoire. 
 
Comme c’est le cas dans beaucoup de collectivités qui prennent conscience des enjeux climatiques, le champ environnemental s’inscrit de plus en plus dans une approche territoriale de développement, laquelle va bien au-delà d’une simple approche réglementaire. Et les élus locaux ne peuvent que s’en féliciter. Comme c’est le cas à Créhen.

La préservation de l’environnement est aujourd’hui une priorité

Dans le cadre des travaux d’une voie aménagée pour la circulation des vélos et les piétons, la commune de Créhen a fait le choix d’utiliser des tubes annelés fabriqués avec du Polyéthylène Haute Densité (PEHD) issu de la filière de recyclage française, pour la mise en œuvre d’un réseau des eaux pluviales. Pour la réalisation de ce réseau, 1 500 mètres de tubes du type ECOBOX  seront installés. Ce réseau représente l’équivalent de 210 000 bouteilles de lait, lessive, shampoing…, selon Polieco, entreprise européenne, spécialisée dans la fabrication et la vente de tubes annelés double paroi en polyéthylène haute densité. Cette dernière vient d’attribuer le « Certificat Équivalent Bouteilles Recyclées » à la commune de Créhen.
 
« Ce certificat véhicule un message à la fois informatif - sur la finalité des gestes citoyens de chacun - et très positif et encourageant pour le grand public. Cela signifie concrètement que le tri a un impact et que lorsque les bouteilles plastiques PEHD sont collectées, triées et recyclées, elles ne sont pas enfouies ou incinérées mais ont une seconde vie », témoigne Nicolas VOLLERIN, directeur technique et communication de Polieco France.
 
« Plusieurs facteurs ont permis de retenir les tubes de Polieco France proposés par Frans Bonhomme, notamment le prix et la technicité du produit. L’aspect environnemental a quant à lui été déterminant. Les tubes constituaient ainsi le choix le plus évident car ils répondaient à tous ces critères », ajoute Jean-Luc BOURSEUL. 
 
Si ces canalisations ont une faible empreinte carbone, celle de la fabrication étant récupérée par le fait de l’utilisation de produits recyclés, elles sont reconnues pour d’autres atouts : la qualité du produit, la résistance aux chocs et compressions, leur légèreté et leur longévité. Garanties 30 ans, ces canalisations ont de quoi séduire les collectivités et les entreprises de voirie et réseaux divers qui les mettent en œuvre.  
 
La commune de Créhen a pris conscience, comme d’autres, qu’il était du devoir des collectivités d’agir en faveur de l’environnement. Fortement engagée dans une approche écoresponsable, la commune souhaite donc désormais privilégier des projets verts intégrant une démarche de développement durable. Des projets qui sont suivis par la commission environnement de la commune. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don