smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

La plateforme communautaire Needelp accompagne les clients de Brico Dépôt


Rédigé par le Mercredi 19 Avril 2017 à 17:54 | Lu 760 fois


On ne le dira jamais assez, la ville « smart », c'est-à-dire rusée, débrouillarde, passe par les relations entre ses habitants et les services qu’ils peuvent s’apporter au quotidien. L’enseigne du Groupe Kingfisher, Brico-Dépôt, l’a bien compris puisqu’elle vient de s’associer avec la startup Needelp, plateforme communautaire de services entre particuliers afin d’apporter un service d’aide aux petits travaux de ses clients.


Needelp nous a séduit par son offre complémentaire à celle des artisans puisque qu’elle s’inscrit dans le cadre de petit travaux, très demandée par nos clients particuliers et non couverts par les artisans », déclare Pierre Vincent, Responsable e-Commerce de l’enseigne Brico Dépôt.  Il est vrai que pour des raisons économiques bon nombre de particuliers choisissent le chemin des magasins de bricolage, sans pour avoir une âme de bricoleur. Faire appel à un proche, plus habile et mieux équipé, pour remplacer la serrure d’une porte ou le robinet de la salle de bain,  sans passer par un professionnel trop occupé par des travaux plus importants et qui risque de faire grimper l’addition rien qu’en déplacement et installation d’un minuscule chantier, il y a de quoi être intéressé.
 
Un nouveau service pour répondre aux besoins de coup de main pour les petits travaux, c’est ce que propose depuis le 18 avril, l’ensemble des points de vente de l’enseigne de  bricolage Brico-Dépôt, sur le territoire français. L’enseigne a choisi de s’associer à la plateforme communautaire de service entre particuliers Needelp, laquelle certifie, évalue et assure la totalité de la réalisation de ces travaux par ses « jobbers ».
 
Ce nouveau service permettra désormais aux clients qui le souhaitent, de trouver un bricoleur  de confiance non loin de chez lui pour l’aider à réaliser ses petits travaux de bricolage et notamment les travaux de peinture, de pose d’éléments de cuisine, de petite plomberie ou d’électricité. Les clients déjà bricoleurs et sont d’accord pour proposer leurs services pourront également s’inscrire, par le biais du magasin, sur la plateforme.
 
« Nous avons détecté un réel besoin, une attente forte des clients et un engouement de nos collaborateurs » 

«  Nous sommes ravis de ce partenariat avec Brico Dépôt », explique à son tour  Guillaume de Kergariou, fondateur et président de la plateforme Needelp. « Ca confirme la pertinence de notre approche sur le marché du jobbing en France ». Ce partenariat va permettre à la startup lancée en 2014 d’accélérer son développement et son ambition de devenir le leader du marché en France.
 
Initié en 2015, le partenariat entre la plateforme de services entre particulier et l’enseigne de bricolage a démarré en 2015 par une phase pilote dans plusieurs magasins du sud de la France, de Bretagne et Pays de la Loire, pour se terminer en Ile-de-France. « Ces opérations pilote ont permis de comptabiliser les projets et détecter un réel besoin, une attente forte des clients et un engouement de nos collaborateurs », précise Brico Dépôt.
 
Désormais les clients intéressés par les services d'un bricoleur de proximité peuvent le faire par le biais du site we b de Needelp   de la plateforme ou sur le site de Brico Dépôt . Le client précise sa ville et sa demande en ligne. Il ne lui reste plus qu’à attendre des propositions de « jobbers » situés à proximité. Il réglera le travail en ligne une fois la mission terminée.  Les jobbers sont vérifiés par la plateforme et évalués sur la qualité de leur prestation. A noter que grâce à un autre partenariat, avec la MAIF cette fois, les clients sont assurés contre les dommages matériels et corporels. A ce jour Needelp compte plus de 55 000 membres.
 
Si pour certains ces petites taches, très utiles à ceux qui ne savent même pas enfoncer un clou ou qui manquent de disponibilités, peuvent constituer un revenu, il n’est pas inutile de rappeler que ce genre de travail doit faire l’objet d’une déclaration fiscale, surtout s’il devient habituel. La plateforme le rappelle d’ailleurs dans son aide, indiquant que le statut d’autoentrepreneur est parfaitement adapté à une personne souhaitant faire de son activité indépendante une activité professionnelle complémentaire voire son activité principale.




Yannick Sourisseau
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté