smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

La vie quotidienne du cheval en mode digital


Rédigé par le Lundi 13 Novembre 2017 à 19:07 | Lu 1056 fois


On pourrait la croire ancrée dans ses traditions ancestrales. Et non, la filière équine a su saisir le train de l’innovation et du numérique. Lors de la seconde édition du salon du cheval qui se déroulait ce week-end au Parc des expositions d’Angers, une trentaine d’entreprises et startups ont démontré que l’écurie de demain était en marche.


Les passionnés de chevaux, mais aussi les familles ont investi le salon du cheval et notamment dans l'espace numérique
Les passionnés de chevaux, mais aussi les familles ont investi le salon du cheval et notamment dans l'espace numérique
Avec plusieurs milliers de spectateurs enthousiastes et surtout passionnés, la seconde édition du Salon du cheval d’Angers a connu un succès qui augure d’un avenir certain. Ce succès est principalement dû à l’importance du nombre de propriétaires et cavaliers dans la Région des Pays-de-la-Loire, deuxième région de France en la matière.  « Cette année, les visiteurs ont tout particulièrement salué le nombre d’exposants en augmentation de 35%, ainsi qu’une offre adaptée à leurs besoins » se félicite le Parc des expositions d’Angers, organisateur de salon, avec de nombreux partenaires, dont l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE).
 
Outre les expositions de matériels, équipements, soins, randonnées équestres, les démonstrations dans deux carrières indoor spécialement aménagées pour l’occasion et un spectacle mêlant poésie, musique, sport équestre et cirque, la deuxième édition accueillait une surface de près de 400 m2 entièrement dédiée aux nouvelles technologies. Une trentaine d’entreprises innovantes et startups qui s’investissent dans la filière équine avaient pris place dans cet espace dont le quotidien du cheval servait de fil rouge.
 
Alors la filière équine est-elle désormais « à cheval sur le numérique », comme le précisait la signalétique qui conduisait à cet espace ? « L’idée c’est de permettre aux visiteurs de découvrir les solutions numériques et les objets connectés dédiés à la filière équine et développées par des startups françaises », souligne Sylvie Doaré, Directrice territoriale Pays de la Loire et Centre Val de Loire de l’IFCE, structure organisatrice avec Hippolia, l’unique pôle de compétitivité français de la filière équine, de cet espace de l’innovation numérique. Et si cet espace est installé au cœur du salon du Salon du Cheval d’Angers, ce n’est pas par hasard. « Le parc des expos est voisin de la Cité de l’Objet Connecté et Angers qui se met en valeur en la matière peut être le carrefour entre les nouvelles technologies et cette filière équine extrêmement présente en Pays de la Loire », poursuit Sylvie Doaré.

Du cheval au digital, un petit obstacle que la filière équine a su franchir

Propos similaires du coté de Frédérique James-Thoby, directrice du Pôle de compétitivité Hippolia. «  Notre vocation c’est d’accompagner l’innovation dans tous les secteurs de la filière. Sur cet espace nous nous intéressons à l’innovation en matière de sécurité de la personne, des biens et matériels, sur la performance, sur la mobilité. C'est-à-dire tout au long de la chaine, de l’écurie équestre tel qu’on l’entend, sachant que du cheval aux objets connecté il n’y a qu’un petit saut qu’il faut effectuer, car la filière équine française est quand même leader européen. Le digital intègre toutes les strates de la société et le monde équin n’y fait pas défaut ».
 
Des plateformes web qui permettent le prêt ou l’échange de matériel, les séjours équestres ou encore la participation à l’élevage de cheval en passant par les selles permettant de mesurer le rythme cardiaque du cheval et analyser sa performance, le scanner de sabot pour la fabrication de fers en matériaux légers et absorbant les chocs, les balises de géolocalisation permettant de retrouver cavalier et cheval en cas de chute, jusqu’au coaching à distance, les visiteurs ont pu mesurer les progrès en matière de digitalisation du monde du cheval.
 
A noter que les 27 entreprises retenues pour s’installer dans cet espace et présenter leurs solutions étaient des entreprises françaises, émergentes ou installées depuis plusieurs années, mais dans tous les cas ayant une forte capacité à innover dans ce secteur très traditionnel du cheval.
 
Le prochain salon du cheval d’Angers qui devient un événement clé pour la filière et les passionnés de chevaux dans l’Ouest, aura lieu du 9 au 11 novembre 2018.
 
Pour en savoir plus sur les exposants de l’espace numérique : www.salon-cheval-angers.com

Vidéo Reportage

Les organisateurs de "A cheval sur le numérique", Sylvie Doaré de l'IFCE et Frédérique James-Thoby d'Hippolia, la présentation de trois solutions numériques : Equivisio, coaching à distance, My Horse Family, achat d'une part de cheval et Value Feet, fers sur mesure.



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:10 Opération Renard cherche startups futées …

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté