Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Le Canada encourage les collectivités à s'investir dans la ville intelligente


Rédigé par le Mercredi 4 Avril 2018 à 10:02 | Lu 1936 fois


Lancé en novembre dernier par le gouvernement fédéral du Canada, le Défi des Villes Intelligentes, s'est fixé pour objectif d'aider les collectivités à s'investir dans des projets qui améliorent la vie des citoyens. Pour ce concours, richement doté, les villes canadiennes intéressées par le concept de Smart City, ont jusqu'au 28 Avril pour se porter candidates.


La ville de Montréal (Québec) qui s'est lancé dans le concept de ville intelligente en 2014, sert d'exemple au défi lancé par le gouvernement fédéral (Photo Office de Tourisme du Canada)
La ville de Montréal (Québec) qui s'est lancé dans le concept de ville intelligente en 2014, sert d'exemple au défi lancé par le gouvernement fédéral (Photo Office de Tourisme du Canada)

Au Canada le concept de Ville Intelligente fait son chemin depuis les années 2000 et certaines villes n'ont pas attendu le gouvernement fédéral pour ce lancer dans l'aventure. C'est le cas de Montréal (Québec) qui travaille sur le sujet depuis 2014, avec un budget de plus de 100 millions. Mais en novembre dernier le gouvernement de Justin Trudeau, Premier ministre, a décidé d'aller plus loin en organisant un Défi des Villes Intelligentes afin de stimuler la créativité des collectivités canadiennes.

Pour le Défi des Villes Intelligentes le gouvernement fédéral a débloqué 75 millions de dollars. Quatre prix seront décernés à des municipalités qui présenteront des projets innovants, dont un premier prix de 50 millions de dollars. Deux autres prix de 10 millions de dollars sont offerts aux villes de plus de 500 000 habitants et un prix de 5 millions de dollars est offert aux collectivités de moins de 30 000 habitants, y compris les communautés autochtones.

Si les opposants au gouvernement libéral d'Ottawa ont critiqué l'approche compétition de ce défi et notamment la priorité qui était accordée au numérique, alors que la gestion de l'eau semble prioritaire, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a accueilli chaleureusement l'initiative et encourage même les municipalités à poser leur candidature.

« Les gouvernements de proximité sont appelés à mettre en place des solutions innovantes pour répondre efficacement aux besoins de leur communauté », a indiqué le président de l’UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, selon Radio Canada lors de l'annonce du défi. « L’UMQ salue l’engagement du gouvernement fédéral à reconnaître le travail des municipalités de toutes tailles et de toutes les régions du Québec ».
 

« Avec leur diversité et leur inclusion, les collectivités canadiennes sont des terres fertiles à l'émergence de nouvelles idées ».


De son coté, Amarjeet Sohi, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités qui se réjouit de l'initiative, affirme « qu'avec leur diversité et leur inclusion, les collectivités canadiennes sont des terres fertiles à l'émergence de nouvelles idées. En rassemblant des perspectives différentes et des gens de parcours divers, il devient facile de considérer un problème sous un jour différent ». 

Ancien conseiller municipal d'Edmonton (Province d'Alberta), le ministre canadien sait par expérience que les dirigeants locaux sont les mieux placés pour comprendre les besoins de leurs collectivités. « Ils sont les premiers à entendre parler de congestion routière, de problèmes liés à l'accès aux services ou au transport en commun ». Pour le ministre, « Le Défi des villes intelligentes demandera aux dirigeants de faire équipe avec des entreprises d'avant-garde, des universités et des organisations civiques pour concevoir des solutions novatrices afin de résoudre leurs défis les plus urgents en utilisant des données et des technologies connectées ». 

En la matière le gouvernement fédéral n'est pas un précurseur, puisque des compétitions similaires sont organisées depuis plusieurs années aux USA et en Inde. Le ministre des de l'Infrastructure et des Collectivités met au défi les dirigeants locaux d'être ambitieux et de sortir des sentiers battus. « Je vous demande d'aborder le Défi dans une optique de transparence, d'expérimentation, d'inclusion, d'autonomisation et de partage des connaissances. Par-dessus tout, je vous invite à penser à ce qui aura le plus grand impact possible pour ceux qui se sentent chez eux au sein de votre collectivité ».

Le défi a été lancé en novembre 2017 et les villes intéressées ont jusqu'au 28 avril prochain pour faire acte de candidature. « Après avoir rédigé leur énoncé de défi, les candidats devront élaborer les idées et activités qui constitueront leur proposition préliminaire au Défi des villes intelligentes », peut-on lire sur la plateforme réservée au défi.

Les finalistes retenus seront annoncée par le jury, désigné par le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, au cours de l'été 2018. Les candidats retenus remettront leur proposition définitive au cours de l'hiver prochain et les gagnants seront annoncés au printemps 2019. Les budgets attribués permettront d'aider les villes à mettre en œuvre leurs propositions.

Montréal qui a dominé le palmarès des Villes Intelligentes organisé par l'Intelligent Community Forum (ICF) qui se tenait à Columbus, en Ohio (USA), en 2016, fait figure d'exemple dans ce défi.

Pour en savoir plus sur ce défi : impact.canada.ca/fr/defis/villes-intelligentes

 

 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation | Droit du numérique


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire