Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Le Directeur du numérique, un acteur incontournable de la Smart City


Rédigé par Reynald WERQUIN le Lundi 18 Novembre 2019 à 16:34 | Lu 1874 fois


Il est l’un des acteurs clés du fonctionnement des collectivités. Le Directeur des Systèmes d’Information (DSI), personne chargée de la gestion de l’unité informatique au sein d’une collectivité, est, dans un monde ultra connecté, en première ligne de la révolution numérique. Il occupe une place déterminante, notamment dans la gestion et la protection des données. Décryptage avec Thierry Courcet, Directeur du numérique de la ville de Pau.


Le directeur des services d'information est désormais un accompagnateur de la digitalisation de la ville sur laquelle il opère (Photo Adon Stock)
Le directeur des services d'information est désormais un accompagnateur de la digitalisation de la ville sur laquelle il opère (Photo Adon Stock)
Depuis les années 80, avec l’arrivée des micro-ordinateurs, internet et d’une manière générale les réseaux de communications de plus en plus performant, l’informatique prend de plus en plus d’importance dans les collectivités comme les entreprises. D’autant plus importante que risquée puisque les terminaux installés dans les bureaux sont devenus mobiles et voyagent désormais dans la poche ou l’attaché-case des salariés. Des ordinateurs, tablettes, smartphones, mais aussi capteurs en tous genres qui engrangent une masse de données que les services informatiques doivent gérer et surtout sécuriser. 
 
Dans ce contexte, il est essentiel pour les collectivités de confier la responsabilité de leurs services informatiques à un expert extrêmement qualifié. Ce rôle, c’est celui du Directeur des Services Informatiques, le DSI ou CIO (Chief Information Officer) en anglais, responsable de l’unité informatique de la structure. 
 
Au sein d’une entreprise, le Directeur du Service Informatique (ou CIO en anglais) est le responsable de l’unité informatique. C’est à lui de proposer de solutions informatiques afin de soutenir les objectifs de la structure qui l’emploie et de résoudre les différents problèmes. Et ces derniers deviennent encore plus complexe quand il faut y ajouter la sécurité informatique, de plus en plus prégnante et la protection des données concernant les utilisateurs des services proposés par la collectivité. Une évolution qui peut faire peur et qui peut pousser le DSI et ces équipes à couper le robinet alors qu’il faudrait plutôt l’ouvrir. D’où la connaissance par ce dernier, des évolutions technologiques et une forte implication dans le développement des usages numériques de la ville et du territoire sur lequel il intervient. 
 
« Le DSI est devenu directeur du numérique pour accompagner les usages numériques de la ville et notamment les métiers de la collectivité pour ce que sera la ville de demain, ce qu’on appelle la ville intelligente », explique Thierry Courcet, directeur du numérique de la ville de Pau (Pyrénées-Atlantiques) (voir interview video). Et pour mettre en application cette mutation qui s’opère dans la toute les villes de France, Thierry Courcet explique que lui-même et ses services travaillent sur un quartier prioritaire de la ville de Pau, situé en partie nord-est de la ville, en pleine rénovation urbaine (ANRU). « Nous voulons en faire un quartier laboratoire afin de tester à petite échelle cette transformation numérique. Nous intervenons en tant que fournisseur de technologie pour accompagner les usages urbains dans un contexte ville intelligente », poursuit le directeur du numérique. 
 

Les données sont le minerai de l’information

Pour ce dernier « la ville intelligente doit être pensée en transversalité. Dès le départ nous allons instaurer un réseau d’usage qui va utiliser le même réseau informatique, le même système de collecte et de stockage de données pour arriver à une logique de supervision urbaine ». 
 
Cette mutation du métier de Directeur des Systèmes d’Information, entraine une modification des services informatiques des villes. « A Pau nous avons mis en place des chefs de projets digitaux qui ont un pied dans chaque métier de la ville, en recentrant le fonctionnement vers la direction pour avoir une vision globale », poursuit Thierry Courcet. Initialement chaque service ne voyait pas ce qui se passait dans les autres services de la collectivité. « De cette façon nous reconstruisons une forme de transversalité qui nous permet d’apporter des réponses globales », ajoute le Directeur du numérique béarnais. 
 
Par cette transformation les services informatiques captent des données qui « constituent le minerai de l’information », soutient Thierry Courcet. « Si l’on veut produire une information de qualité qui va jusqu’à l’information prédictive, avec la mise en place d’algorithmes spécifiques, il faut avoir une maitrise sur la donnée en termes de contrôle, de sécurité, d’échange… Les données ayant vocation à se propager dans le système d’information et entre systèmes d’information, c’est-à-dire une interopérabilité, mais nous restons propriétaire de cette donnée et nous voulons en garder la maitrise ».  
 
A Pau, cette mutation numérique dans laquelle s’implique l’ex DSI passe par une démarche de « marketing numérique » pour accompagner tout ce qui est changement dans le fonctionnement de la collectivité et faire de la veille technologique « notre rôle étant de les mettre en confrontation avec ce qui va se faire demain pour éviter qu’ils reproduisent l’informatique d’hier, pour les amener à des usages qui soient adaptés à la ville intelligente », souligne Thierry Courcet. 
 
On l’aura compris, le DSI devenu Directeur du numérique est devenu un facilitateur, plus qu’un technicien opérationnel, capable d’accompagner les villes dans leur démarche de transition numérique et de mise en place de la technologie qui leur permettra de rendre les services qu’attendent les citoyens en termes d’usage que ce soit dans la gestion des ressources, de la mobilité, de la sécurité et de la vie au quotidien. Une mutation à laquelle ces cadres de haut niveau n’étaient pas forcément préparés. 
 






              

Villes Smart | Smart Territoires


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire