Les parisiens plébiscitent des Champs-Élysées plus verts et plus apaisés


Rédigé par le Mardi 23 Juin 2020 à 16:02 | Lu 939 fois


C’est, pour les parisiens, mais aussi pour les touristes internationaux, la plus belle avenue du monde. Très fréquentée par les piétons, grâce à ses larges trottoirs, ce site incontournable l’est aussi par les voitures. Une grande enquête lancée par le Comité des Champs-Élysées et la plateforme citoyenne Make.org, démontre que les parisiens voudraient voir leur avenue plus verte, plus authentique et plus sécurisante.


projet d'aménagement des Champs-Élysées (Perspective © PCA-STREAM)
projet d'aménagement des Champs-Élysées (Perspective © PCA-STREAM)
Pour les franciliens et les touristes de passage, très nombreux tout au long de l’année, les Champs-Élysées font partie des lieux que l’on ne peut pas occulter. C’est un lieu de vie et surtout de consommations, toutes les grandes enseignes nationale et internationales se devant d’être présent sur ce que d’aucuns considère, non sans chauvinisme, comme la plus belle avenue du monde. 
 
Cette artère qui conduit de la place de la place de la Concorde à l’Arc de Triomphe, l’une des plus larges de la capitale, dispose de trottoirs sur lesquels peuvent déambuler les piétons, mais aussi de plusieurs voies de circulations pavées, difficiles à traverser et occasionnant une pollution sonore et olfactive qui nuit incontestablement à la qualité du site. 
 
Pour le Comité des Champs-Élysées  association à but non lucratif, créé en 1916, qui agit en faveur de la promotion, du développement et de la notoriété internationale de l’avenue et du quartier Champs-Elysées à Paris, la question du réaménagement de cet espace public « saturé et devenu inhospitalier », se posait. Une grande consultation citoyenne a donc été lancé par le Comité et la plateforme citoyenne Make.org  afin de connaitre les attentes des franciliens, principaux utilisateurs, en la matière. 

Cette consultation s’est déroulée du 14 février au 4 juin, soit avant, pendant et après le confinement lié à la pandémie de Covid-19. 100 000 personnes ont participé à cette consultation, la plus vaste jamais réalisée dans le cadre d’un projet urbain. 2000 propositions ont ainsi été formulées, produisant 450 000 votes. L’aménagement de la plus belle avenue du monde ne laisse donc pas insensible. Les résultats sont sans appel et traduisent selon ses initiateurs comme « une attente des Franciliens pour la ville d’après (post confinement -NDLR) ». 
 
En effet comme dans toutes les villes de France, les franciliens ont pu constater que cette grande artère qui faisait la part belle à des véhicules de toutes sortes, très bruyants, était devenue, pendant le confinement, beaucoup plus calme. De quoi donner à réfléchir. 
 
« On ne s’attendait pas à un tel niveau de participation. Ces chiffres record démontrent l’attachement des Parisiens à l’avenue mais aussi leur volonté de participer concrètement à sa transformation en donnant leur avis », déclare Jean-Noël Reinhardt, Président du Comité Champs-Élysées, en présentant les conclusions de cette étude qui est remise à l’ensemble des candidats à l’élection municipale de la Ville de Paris.
 
« A travers les âges, les Champs-Élysées ont toujours été le miroir grossissant de l’époque et des attentes des concitoyens on voit qu’il y a une forme d’impatience pour retrouver un territoire plus apaisé, plus agréable et plus en phase avec son statut de plus belle avenue du monde », poursuit le Président Reinhardt. Après deux colloques, une étude, un livre, une exposition au Pavillon de l’Arsenal, il apparait nécessaire, pour le Comité de se tourner vers un aménagement qui incarne la modernité et le progrès de l’époque. Bref, de ré-enchanter les Champs-Élysées. D’où l’idée de cette grande consultation.
 
« Les résultats de cette consultation sont particulièrement éclairants sur la « ville de demain » telles que les citoyens l’appellent de leurs vœux ».
 

 Les citoyens qui ont répondu étaient invités à répondre à une question simple « Qu’aimeriez-vous changer pour améliorer les Champs-Élysées ? » Parmi les 2 000 propositions déposées par les 96 702 participants, 6 grandes idées ont été plébiscitées.
 
Arrive en tête de cette étude l’idée de végétaliser l’avenue. Certes, cette dernière est déjà bordée d’arbres, mais ce n’est pas suffisant. Les franciliens souhaitent qu’on y ajoute d’autres arbres, mais aussi des arbustes et même des parcs. Les propositions les plus plébiscitées militent en particulier pour développer la pleine terre et les sols poreux afin de favoriser l’écoulement des eaux et la constitution d’ilots de fraîcheur, ce qui témoigne d’une préoccupation environnementale qui dépasse la dimension ornementale ou décorative.
 
En seconde position, les parisiens souhaitent que soie créée un véritable espace de promenade qui conduit des Tuileries à l’Arc de Triomphe avec des fontaines, des toilettes et des bancs, l’actuel aménagement offrant peu d’espace de repos. S’ajoute les traversées piétonnes souvent difficiles voire dangereuse.
 
Si les citoyens ne rejettent pas totalement les voitures, ils aimeraient que leur place soit réduite pour faire une place plus large et plus sécurisante à la mobilité douce. La plupart propose que les différentes mobilités (autos, bus, vélos, trottinettes, piétons) soient identifiées et séparées visuellement. C’est l’objet de la troisième proposition.
 
Les franciliens plébiscitent aussi largement la promotion d’une offre commerciale plus authentique et plus française, valorisant davantage le savoir-faire, la gastronomie et l’art de vivre français plutôt que des grandes chaînes internationales perçues le plus souvent comme aseptisées et peu différenciantes. 
 
Cette recherche d’authenticité se retrouvent dans les propositions qui invitent à préserver ou revaloriser les éléments patrimoniaux de l’avenue comme les lampadaires, les colonnes Morris, les façades haussmaniennes, les pavés ou encore les jardins historiques
 
Dernière des 6 principales propositions et non des moindres : la sécurité et la propreté. Les citoyens plaident que la sécurité et la tranquillité de l’avenue soient préservée, en intensifiant la lutte contre les pickpockets et les sollicitations non-désirées, très nombreuses en période d’affluence. Mais aussi que la propreté des sols soit également renforcée.
 
L’actuelle maire de Paris, Anne Hidalgo, qui devrait sauf surprise, être réélue lors du second tour des municipales, soutient déjà ces propositions, ces dernières allant dans son sens. 
 
« Après la période exceptionnelle que nous venons de vivre, les résultats de cette consultation sont particulièrement éclairants sur la « ville de demain » telles que les citoyens l’appellent de leurs vœux : plus végétale, plus apaisée, plus harmonieuse dans sa conciliation entre les différentes mobilités, plus soucieuses aussi de son histoire et de son patrimoine », conclut Axel Dauchez, Président de Make.org 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire