Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Numérique : Jean-Philippe Delbonnel repart en tournée


Rédigé par le Lundi 21 Janvier 2019 à 14:21 | Lu 1632 fois


Après un premier road trip en 2016 pour aller à la rencontre d’une vingtaine de villes françaises et cinq pays européens, afin de compiler les initiatives numériques locales, Jean-Philippe Delbonnel, le jeune élu local de Fleury-les-Aubrais reprend la route. Cette fois, entouré d’une douzaine d’experts, il s’est fixé pour objectif d’aller à la rencontre des autres élus locaux, plutôt des villes moyennes, pour les aider dans leur démarche de transition digitale.


L'équipe de la Tournée du Numérique ( Photo Linkedin JP Delbonnel )
L'équipe de la Tournée du Numérique ( Photo Linkedin JP Delbonnel )
Pour l’équipe de la « Tournée du Numérique  », c’est « une initiative totalement inédite pour ce qui concerne le numérique sur les territoires français ». En effet si les grandes métropoles ont des services suffisamment étoffés pour prendre en charge la transition numérique qui s’impose à l’ensemble du territoire et voulue par le Gouvernement, reste que pour beaucoup de villes la démarche n’est pas forcément aisée. 
 
Pour Jean-Philippe Delbonnel, élu de ville de Fleury-les-Aubrais (Loiret - 20 973 habitants), Conseiller délégué en charge du numérique et ancien de chez EasyFlyer, une imprimerie en ligne, la Tournée du Numérique, dont la précédente a fait l’objet d’un livre, c’est une occasion unique, pour les collectivités, de pouvoir échanger sur le sujet. Surtout au moment où les GAFAs, les grosses firmes américaines de l’Internet font la Une de l’actualité. 
 
« La transformation numérique des collectivités a pour objectif de contribuer à la satisfaction des usagers et des agents, à l’efficience de l’administration ainsi qu’au développement du territoire », rappelle le jeune élu, chef d’entreprise et surtout président de l’association à but non lucratif « #TDN-La Tournée du Numérique », créée pour l’occasion. Et en la matière il soit de quoi il parle puisqu’en 2016, lors de l’expédition précédente il avait, durant quatre mois, interviewé 25 élus de grandes villes sur l’ensemble du Territoire Français et cinq pays européens, à la recherche des meilleures initiatives concernant le développement numérique. Le livre qu’il avait ensuite publié, pouvait à la fois inspirer les entreprises, comme les collectivités, et puisque c’était le moment : les candidats à l’élection présidentielle. Cet ouvrage qui n’était commandité par aucune structure, sauf lui-même, se voulait enthousiaste sur le sujet, mais aussi très critique. 
 
« Il existe plusieurs France » avait-il déclaré à l’époque à la Tribune. « Il y a les citoyens, les collectivités et les entreprises qui anticipent les transformations, ceux qui tentent de prendre le train en marche, et ceux qui le laissent passer sans comprendre qu'ils courent à leur perte ». Dont acte, cette fois il passe à la vitesse supérieure, s’imposant si besoin était, comme« le messie du numérique ». L’idée étant« d’accompagner la conduite du changement sans l’imposer ». 
 
« Nous sommes émerveillés, séduits, mais aussi décontenancés, déboussolés et même inquiets »

 L’association qui s’est entourée d’une douzaine d’experts représentants toutes les régions de France et de personnes influentes de l’écosystème numérique, nourrit néanmoins de grandes ambitions en la matière. Pour cette seconde tournée, plus étoffées, pas moins de 200 villes seront contactées pour accueillir les porteurs de la bonne parole et notamment pour s’associer au plan national « Action cœur de ville », le dispositif de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs élaboré par la Banque des Territoires. Le numérique devenant un outil permettant de mieux comprendre, dans le cadre de ce plan, l’accès aux équipements et aux services publics. 
 
 Mais l’association qui recherche des fonds pour l’aider dans sa mission de formation (500 000 élu.e.s), souhaite également répertorier les événements liés au numérique et rédiger un annuaire du numérique qui sera mis à disposition des citoyens, sur le site de l’association et en version papier. Visiblement, le jeune élu et ses collaborateurs ne veulent laisser personne sur le bord du chemin.
 
« A l’heure où 13 millions de français ne savent pas utiliser Internet, il nous semble nécessaire, avant toute stratégie de prendre le pouls de la maturité numérique de la population », poursuit Jean-Philippe Delbonnel. « Pour cela, imaginer, débattre, proposer seront nos mots et nos actions ».
 
C’est donc avec une certaine bienveillance que l’équipe s’attelle à la tâche, convaincue qu’il faudra en passer par là pour arriver à réduire la fracture numérique qui s’élargie plus qu’elle ne se referme. « Fraichement débarqués dans ce nouveau monde (celui du numérique – NDLR), nous sommes émerveillés, séduits, mais aussi décontenancés, déboussolés et même inquiets », poursuit le président de TDN. Traitement des données, situation sociale difficile, mise en défaut de l’autorité grâce à l’accès des informations facilité par internet, autant de sujet qui inquiètent et pour lesquels Jean-Philippe Delbonnel, veut rassurer, malgré les antagonismes constatés entre « l’individualisme fort et la volonté de partager les ressources », le souhait d'avoir « des commerce de proximité et s'engagement dans une mondialisation effrénée ». 
 
Jean-Philippe Delbonnel qui fut l’un des premiers élus français à enclencher une politique d’inclusion numérique sur son territoire, s’est fixé pour idée, d'une manière pratiquement altruiste, « d’acculturer la population pour répondre aux nouveaux usages ». L’association devrait donc donner des clés aux collectivités, en leur apportant des réponses concrètes à la stratégie de la numérisation des territoires qui s’impose en France. 
 
La tournée du numérique démarre ce mercredi 23 janvier, à partir de 19h30, au sein du Conseil Régional du Grand Est, à Strasbourg. 
 

Jean-Philippe Delbonnel, Président de la TDN, en compagnie de Tony Canadas, vice-président et trésorier, mais aussi Président de l'association LVIC (La Ville Intelligente et Citoyenne), délégué national de la plateforme numérique smartrezo et rédacteur ponctuel sur Ville Intelligente Mag.



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Evénements | Entreprises | Startups | Technologie


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire