Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Orléans Métropole se dote d'un système de vue immersive 3D


Rédigé par le Mercredi 8 Mai 2019 à 09:05 | Lu 1075 fois


A l’instar de Google Street View dont le contenu n’est pas assez régulièrement mis à jour, la métropole orléanaise vient de se doter d’un outil de visualisation 3D qui facilite la connaissance du territoire et la prise de décision. Proposé par la société néerlandaise Cyclomédia, ce système de visualisation est interfacé avec le système d’information géographique (SIG) de la collectivité et permet aux utilisateurs publics et privés d’avoir une vue plus précise de leur environnement.


La voiture qui circule dans les rues d'Orléans pour effectuer la captation des images (Photo Cyclomedia)
La voiture qui circule dans les rues d'Orléans pour effectuer la captation des images (Photo Cyclomedia)
Avoir un SIG (service d’information géographique) c’est bien, pouvoir y associer un système d’immersion 3D c’est encore mieux. C’est ce que vient de réaliser Orléans Métropole, grâce à l’apport technologique de l’un des leaders mondiaux des vues immersives de haute précision : Cyclomedia.
 
Similaire à Google Street View, le système immersif de Cyclomedia est mis à jour plus régulièrement et surtout avec une plus grande précision. Pour capter les images, l'entreprise utilise un véhicule équipé de caméra qui roule dans les rues d’Orléans et sa périphérie afin de photographier ce qui l’entoure et stocker sur une banque de données. « Nous obtenons une donnée maitrisée par rapport à Google Street View . On ne gère pas la politique de diffusion, laquelle devient payante », expliquent Olivier CARRE, Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole et Jérôme RICHARD, Conseiller spécial pour le numérique d’Orléans Métropole. « Les données sont à jour, homogènes, cohérentes avec des mesures précises, le tout sans flouter les numéros et noms de rues ». Mais les habitants de la métropole orléanaise peuvent être rassurés, les visages et les plaques d'immatriculation sont floutés. 
 
En 2017, suite à la transformation de la communauté de communes en Métropole, les services gestionnaires de l’espace public ont eu besoin de maitriser visuellement l’ensemble du territoire, à travers le SIG « Map’o », proposé par la société ESRI France, spécialiste mondialement reconnu de la cartographie et de l’analyse cartographique, dont le siège français est situé à Meudon, en Ile-de-France. Avantage pour la collectivité, le système de visualisation 3D s’interface avec le système cartographique qu’elle a choisi. 
 
Mais cette intégration a tout de même nécessité une période de test, la métropole Orléanaise ayant accepté de servir de terrain d’expérimentation. Des essais ont donc été réalisé sur un tronçon de 10 km, lesquels ont permis aux différents partenaires de pouvoir valider l’expérimentation. Après une étude des usages potentiels auprès des services publics la collectivité a donc décidé d’acquérir le système de vues immersives proposé par la société Cyclomédia. 

Un outil qui améliore le service rendu aux usagers

CycloMedia est une société néerlandaise spécialisée dans la visualisation à grande échelle et systématique d’environnements à partir de photographies panoramiques à 360 ° qui bénéficie d’une expérience de plus de 30 ans. Cette dernière qui utilise une technologie propriétaire qui s’interface avec les systèmes géographiques, travaille actuellement avec plus de 400 villes et collectivités dans le monde.
 
« Cet outil va faciliter le travail de nos agents au quotidien dans l’espace public de la Métropole et de ses communes. Grace à la géolocalisation cela nous permet d'effectuer des relevés avec une grande précision. C'est pour nous un outil d’aide à la décision », ajoutent Jérôme RICHARD. En effet ce système immersif en haute définition, offre une précision de 2cm en planimétrie et de 3 à 5 cm en altimétrie, beaucoup mieux que Google Street View. Ce qui permet de l’utiliser pour les aménagements de la voirie, mais aussi d’effectuer des mesures et des simulations sans avoir à se déplacer sur site. C’est, pour la collectivité, de répondre plus facilement aux demandes des habitants, des entreprises et des prestataires de service. Le coût de l’opération s’élève à 490.000 €, dont 200.000 pour l’acquisition de 1.000 km de voiries.

Et les prévisions d’usages ne manquent pas : simulation des zones à risque (inondation), observation du bâti, surveillance de la signalisation, aide à l’instruction de demandes d’utilisation de l’espace public, mise en place de protections lors des grands événements, … Pour la collectivité cet outil contribue à l’amélioration des services rendus aux usagers et au développement de la Smart City. Aujourd’hui, seule la partie sud-Loire de la Métropole est réalisée, la partie nord est en cours de réalisation. 

Pour en savoir plus sur l'application, cliquez ICI  



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Evénements | Entreprises | Startups | Technologie


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire