Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Protection de la vie privée : Issy-les-Moulineaux fait le choix de Qwant


Rédigé par le Mercredi 3 Octobre 2018 à 10:58 | Lu 721 fois


Après le Ministère des Armées, c’est au tour d’Issy-les-Moulineaux, cité du Grand Paris, de choisir le moteur de recherche français Qwant, pour l’installer sur tous les postes informatiques des services municipaux et des écoles élémentaires. Pour la collectivité c’est un signal fort qui s’inscrit dans la démarche qu’elle a entreprise en matière de respect des droits des individus.


Eric Leandri, président de Qwant et André Santini le 2 octobre 2018, lors de la signature de la charte de partenariat, à Issy-les-Moulineaux (Photo Ville d’Issy)
Eric Leandri, président de Qwant et André Santini le 2 octobre 2018, lors de la signature de la charte de partenariat, à Issy-les-Moulineaux (Photo Ville d’Issy)
Exit Google, le géant américain de la recherche sur Internet a du soucis à se faire. De plus en plus de services publics, mais aussi de particuliers se tournent vers le moteur de recherche français Qwant. C’est le cas de la Ville d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Et cette démarche pourrait faire école, de plus en plus d’utilisateurs qu’ils soient publics ou privés, émettant de sérieux doutes sur la protection des données conservées sur les serveurs des géants américains du net. La récente affaire du réseau social Facebook, lequel a fait l’objet d’un piratage massif, rappelle qu’on est jamais assez prudent en matière de protection de nos données individuelles.

Conçu et développé en France, ce dont on peut être fier, Qwant est le premier moteur de recherche européen à disposer de sa propre technologie d'indexation du Web, laquelle protège la vie privée de ses utilisateurs en refusant tout dispositif de traçage à des fins publicitaires. En effet contrairement à Google et aux principaux moteurs de recherche du marché, « Qwant n'installe aucun cookie sur le navigateur de l'internaute, ne cherche pas à savoir qui il n'est ni ce qu'il fait, et ne conserve pas d'historique des requêtes effectuées » a expliqué Eric Leandri, président de Qwant à André Santini, le maire d’Issy-les-Moulineaux et au conseil municipal le 2 octobre 2018.

Engagée depuis plus d'une décennie sur les questions d'administration électronique et de Smart City, la Ville d'Issy-les-Moulineaux a vite perçu l'enjeu que présentait la collecte des données, dont certaines peuvent avoir un caractère personnel. Informer les citoyens tout en les protégeant contre les aléas d’Internet, est même devenu une question d’éthique pour cette cité francilienne de 50 000 habitants. Issy se positionne d’ailleurs comme la première ville de France à avoir fait le choix de Qwant pour ses services. D'autres organismes se sont associés à cette démarche comme Seine Ouest Habitat (l'Office Public de l'Habitat assure la gestion de 7784 logements répartis sur les communes d'Issy, Meudon, Boulogne et Chaville) et le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) d'Issy. D’autres villes vont inévitablement suivre.

« Nous souhaitons adresser un message fort à notre population, pour l'informer de l'existence de solutions alternatives comme celles de Qwant et promouvoir un moteur de recherche qui s'engage à ne pas tracer notre navigation sur Internet et à ne pas collecter de données personnelles »,  s’est félicité André Santini, ancien Ministre, Maire d'Issy-les-Moulineaux. 
 

Qwant Junior : une version pour les plus jeunes

Pour aller plus loin dans la démarche, la collectivité vient de signer une charte de partenariat avec la société française qui gère le moteur de recherche. Cette charte stipule l'installation de Qwant comme moteur de recherche sur les 1000 postes informatiques de la Mairie, des équipements culturels et sportifs, des écoles primaires et des services de Seine Ouest Habitat et du CCAS. Cette disposition prendra effets à compter du 5 novembre prochain.

En parallèle, la Ville annonce qu’elle va mener une campagne de sensibilisation, avec les équipes de Qwant, en direction des agents municipaux et des chefs d'établissements scolaires à travers des sessions d'information et de formation. 

Les seniors ne sont pas oubliés dans cette démarche de sensibilisation, puisque des sessions d’accompagnement sont prévues au sein de « l’espace Seniors » d’Issy. De même « Qwant junior  », une version sécurisée et spécialement développée pour les 6-12 ans sera désormais le moteur de recherche par défaut de l'Environnement Numérique de Travail (ENT) des écoles primaires de la Ville. Conçue sans publicité et sans accès aux sites pornographiques, violents ou de commerce en ligne, cette version filtre les contenus choquants et inadaptés aux internautes les plus jeunes.

Doté d'une interface plutôt réussie et surtout pas encombrée de messages publicitaires ou d’accroches orientant le choix de l’intenaute, Qwant permet de trouver efficacement les informations recherchées sur l'ensemble du Web et des réseaux sociaux, en respectant une neutralité totale. Qwant traite tous les sites et services indexés sans discrimination, sans modifier l'ordre des résultats selon ses propres intérêts ou les sensibilités de l'utilisateur. Qwant a géré plus de 9,8 milliards de requêtes en 2017.
 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Startups et innovation | L'actu de la Smart City | Avis d'expert


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire