Reims fait un grand pas vers la neutralité carbone


Rédigé par le Mardi 5 Octobre 2021 à 14:52 | Lu 1169 fois


Dernièrement, Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims et Yann Rolland, Directeur Général Délégué d’ENGIE Solutions ont procédé à la pose de la première pierre d’un chantier permettant d’intégrer le bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chauffage. Deux ans après l'annonce par le gouvernement, sur les mesures en faveur des réseaux urbain, la ville de Reims concrétise l’utilisation de cette nouvelle source d’énergie.


La chaufferie de La Croix-Rouge à Reims
La chaufferie de La Croix-Rouge à Reims
Mondialement connue pour son vignoble et son vin, la ville Champenoise de Reims pourrait l’être tout aussi bien pour l’application des mesures permettant à la collectivité de tendre vers la neutralité carbone, en valorisant notamment le bois de classe B. Composé de bois d'emballage traités, de déchets de bois d'ameublement (planches, contre-plaquée) ou de bois de démolition, ce bois appelé bois de classe B est généralement préparé puis valorisé auprès d'industries spécialisées dans la fabrication de panneaux de particules, offrant ainsi une seconde vie à ces déchets. Mais peut aussi être utilisé dans les centrales de chauffage urbain. 
 
C’est le cas de la communauté urbaine du Grand Reims (300 000 habitants répartis dans 143 communes, urbaines et rural) qui vient de se lancer, avec la collaboration d’ENGIE solutions, dans l’intégration du bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur du territoire afin d’atteindre 90 % d'énergie renouvelable dès 2022. Le projet qui s’inscrit sur deux années permettra d’intégrer durablement le réseau de chaleur dans le tissu urbain en favorisant le recours à une énergie renouvelable et de récupération.
 
Ce projet ambitieux qui viendra compléter la chaufferie de la Croix Rouge, mise en service en 1970, au charbon et au fioul, puis au bois, est soutenu financièrement par l'Ademe. Il résulte de la volonté commune du Grand Reims, de la Ville de Reims et d'ENGIE Solutions de verdir le réseau de chaleur rémois et ainsi agir sur la qualité de l'air du territoire.
 
« Recomposée à l'été 2020, la Communauté urbaine que j'ai à nouveau l'honneur de présider entame une nouvelle période de six ans avec une ambition renforcée, celle de créer de nouvelles impulsions pour accélérer le développement durable de notre territoire », explique Catherine Vautrin, présidente de la communauté urbaine du Grand Reims. « Notre projet de territoire est désormais de faire du Grand Reims un territoire référent en matière de neutralité carbone et de transition énergétique en mobilisant les acteurs clés, implantés sur notre territoire et au-delà, en faveur de l'excellence environnementale, au final, pour le bien-être de nos habitants. »
 
Exploité à travers une délégation de service public contractée avec la Soccram, filiale locale d'ENGIE Solutions, le réseau de chaleur fournit chauffage et eau chaude sanitaire à l'équivalent de 17 000 logements, majoritairement à partir de l'incinération des déchets du Centre de Valorisation Energétique (C.V.E) Remival et du bois plaquette (bois déchiquetés issus de résidus d'exploitation forestière, de sous-produits de l'industrie du bois).
 

Privilégier les sources de production locales et favoriser l'économie circulaire

Le taux d'énergie renouvelable et de récupération actuel de 60%. Le projet d'intégration du bois de récupération portera ce taux à 90 % d'ici fin 2022. Pour cela, il est nécessaire d'adapter la chaufferie existante. 
 
L'ajout du bois de récupération, issu des déchets d'ameublement et de chantier, parmi les sources de production de chaleur du réseau du Grand Reims, présente de nombreux avantages :
 
  • -  Mettre définitivement fin au charbon et ainsi, passer d'un taux d'EnR&R (pourcentage de la production de chaleur d'origine renouvelable et de récupération par rapport à la production totale de chaleur pour ce réseau), de 60 à 90 % en divisant par six les émissions de CO2.
  • -  Poursuivre le développement du réseau en proposant une chaleur renouvelable à un nombre croissant d'usagers, en raccordant notamment le quartier des Châtillons, soit 2 000 logements supplémentaires. Situé au sud de Reims, ce quartier compte 2 745 logements collectifs et 434 maisons individuelles.
  • - Proposer au territoire rémois une solution de valorisation du bois de récupération, un déchet local qui s'offrira une seconde utilité en devenant source de production de chaleur au service des logements, bâtiments communaux et bureaux. 
  • -  Poursuivre l'évolution et le verdissement du réseau en privilégiant les sources de production locales et en favorisant l'économie circulaire : le bois plaquette actuellement utilisé sur le site de production est issu d'un rayon de 100km alentours, un approvisionnement local que les parties prenantes souhaitent conserver dans le cadre de l'intégration du bois de récupération.
  • -  Garantir une maitrise du prix de la chaleur pour les abonnés du réseau de chaleur du Grand Reims.
 
Voté à l’unanimité par le Conseil Communautaire du Grand Reims, la Délégation de Service Public en faveur du verdissement du réseau de chaleur rémois, permet à la ville de Reims et ENGIE Solutions d’avancer conjointement pour la réalisation de ce projet, au calendrier particulièrement serré
 
  • -  Printemps / Eté 2021 : début des phases de démolissement et de terrassement
  • -  Début 2022 : livraison et assemblage des générateurs biomasse
  • -  Début 2022 : travaux de voirie pour le raccordement des nouveaux abonnés
  • -  Automne 2022 : mise en service des installations
 
« L'intégration du bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur du Grand Reims est une traduction concrète de la capacité de nos équipes à imaginer les solutions les plus vertueuses au service des décideurs, des habitants et du dynamisme local » conclut Yann Rolland, Directeur Général Délégué ENGIE Solutions. 

Reims fait un grand pas vers la neutralité carbone



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don