S.A.T.E-LITE de Doovision Santé amène la téléconsultation au cœur des territoires


Rédigé par le Mercredi 16 Décembre 2020 à 11:42 | Lu 847 fois


La désertification médicale est en constante augmentation, notamment en zone rurale, la surcharge des urgences toujours plus importante et les délais de consultation des spécialistes de plus en plus longs. Des problèmes connus qui encouragent les patients à passer par la téléconsultation, notamment depuis le début de la crise sanitaire. Mais tous ne possèdent pas les équipements techniques et médicaux qui permettent de transmettre les informations. La cabine de consultation S.A.T.E-LITE de Doovision Santé qui rend la médecine accessible partout et rapidement propulse la santé dans le monde du futur.


Un espace de dialogue clair, accompagné sur place par un soignant (Photo Doovision)
Un espace de dialogue clair, accompagné sur place par un soignant (Photo Doovision)
Le décret du 13 novembre 2018 et l’arrêté du 1er août de la même année ont modifié les modalités d’organisation de la médecine à distance ou « télémédecine ». Cette pratique de consultation qui passe par l’utilisation d’outils digitaux est désormais considéré comme un acte médical à part entière et donc pris en charge par la Sécurité Sociale.
 
Mais celle-ci peinait à décoller. Les malades n’étant pas très chaud pour se faire ausculter à distance avec en plus une disparité des équipement digitaux dont chacun dispose à son domicile (matériel de visualisation, qualité de la ligne de transmission de l’information). Il aura fallu attendre la pandémie de Covid19 pour que les patients prennent conscience de cette nouvelle technologie. Celle-ci leur évitant de fréquenter les salles d’attentes, pourtant nettoyées, mais considérées par beaucoup comme un lieu d’infection, et surtout la surcharge des médecins liée à cette crise sanitaire, à laquelle s’ajoute une désertification médicale en expansion, notamment dans les quartiers difficiles et les zones rurales.
 
Si les français sont de plus en plus nombreux à avoir recours à la téléconsultation, une difficulté persiste : celle de ne pas avoir les outils médicaux connectés pour effectuer une bonne consultation. S’ajoute à cela la qualité de la communication pour ceux qui ne sont pas raccordés en fibre optique ou en 5G. 
 
En proposant des espaces de téléconsultation en différents lieux, publics ou privés, Doovision Santé, résout les problèmes techniques que peuvent rencontrer certains malades. C’est le cas de S.A.T.E-LITE, un espace de 6 à 8 m2, composé d’une salle d’attente facilement nettoyable et une cabine de consultation équipée d’un nombre important de dispositifs médicaux tels que stéthoscope, spiromètre, dermatoscope et otoscopes connectés. Mais aussi oxymetre, tensiomètre, électrocardiographe et prochainement un système d’échographique. La cabine de Doovision permet également de faire des test auditifs grâce à son insonorisation certifiée. 
 
Très ergonomique, la cabine de consultation à distance est équipée d’un grand écran pour dialoguer avec le praticien, d’un fauteuil orientable dans plusieurs positions et même d’un réfrigérateur pour stocker les vaccins et examens de sang. L’ensemble est équipe d’un système de traitement aux UV-C qui garantit la désinfection entre chaque patient. 
 
« Notre système apporte une réponse concrète et innovante aux problèmes d’accès aux soins d’un grand nombre de nos concitoyens ».

Le point fort de cet espace de consultation c’est qu’il n’est pas destiné à être utilisé seul par les patients, contrairement à ce qu’on a l’habitude de voir. Il fait appel à des infirmier.e.s ou personnels de secours (anciens sapeurs-pompiers, urgentistes en reconversion, pour assister les patients qui sont amenés à l’utiliser. Ce qui rassure les patients.
 
« Je mets au défi quiconque de disposer correctement des capteurs d’ECG ou un tensiomètre, surtout en état de stress », déclare Roland DANINO, CEO du groupe Doovision. « La plupart des cabines de téléconsultation existantes n’ont pas la place suffisante pour tenir à deux. La nôtre le permet, avec en plus la possibilité d’offrir un panel de soins plus large allant de la prise de sang à la vaccination ».
 
Un soignant ou personne formée pour l’occasion est donc présente aux heures d’ouverture de l’espace de soins, ce qui permet de rassurer le malade face à une technologie auquel il n’est pas habitué. C’est notamment le cas pour les personnes âgées.
 
Répondant aux normes de confidentialité d’un cabinet médical classique, cet espace qui peut même être installé directement chez un médecin, pour traiter les actes les plus courants, est accessible depuis l’application Doovision Santé, laquelle permet de prendre les rendez-vous à distance. Les examens sont menés à distance par des généralistes et spécialistes, inscrits sur la plateforme et qui acceptent de consacrer une partie de leur temps pour la téléconsultation. 
 
Cet espace qui peut permettre d’organiser l’activité des médecins et notamment des plus jeunes, en télétravail, est équipé d’un terminal de paiement pour régler sa consultation au tarif conventionné, d’un lecteur de carte vitale et d’une imprimante pour imprimer l’ordonnance. Rien n’a donc été laissé au hasard. 
 
L’espace de consultation de Doovision Santé peut-être installé dans les mairies, dans les entreprises, dans des zones d’activité professionnelle, chez les pharmaciens, les cabinets d’infirmière…
 
« Nous sommes convaincus de la pertinence de cette offre et les premières remontées des professionnels de santé qui ont pu la tester nous confortent dans l’idée que cette solution est attendue à la fois par le corps médical et les patients », appuie Roland Danino. « Notre système apporte une réponse concrète et innovante aux problèmes d’accès aux soins d’un grand nombre de nos concitoyens, en amenant la médecine au cœur des territoires, en favorisant la prévention et le suivi, mais aussi en réduisant les coût de prise en charge, tout en désengorgeant les urgences et les cabinets médicaux ». 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire