Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Santé : nous avons testé la télémédecine.


Rédigé par le Mercredi 18 Septembre 2019 à 12:12 | Lu 2345 fois


Que faire le samedi soir quand son enfant est malade et que l’on cherche désespérément un médecin généraliste pour l’ausculter ? l'emmener vers le service d'urgence du service hospitalier le plus proche au risque d'augmenter le nombre de patients qui n’ont pas vraiment leur place dans ce service ou se tourner vers la télémédecine. Confronté à cette difficulté, c'est le choix qu'a fait notre correspondant parisien Tony Canadas. Et ça fonctionne …


La télémédecine fait désormais partie des nouveaux usages de la Smart City, en zone urbaine et rurale, surtout quand les médecins sont débordés ou rares. (photo d'illustration Adobe eStock)
La télémédecine fait désormais partie des nouveaux usages de la Smart City, en zone urbaine et rurale, surtout quand les médecins sont débordés ou rares. (photo d'illustration Adobe eStock)
Samedi, avec mon épouse, nous avons désespérément cherché un médecin pour notre fille. Tous ceux que nous avons consulté à proximité de notre domicile étaient indisponibles. Plutôt que l’emmener aux urgences nous nous nous sommes tournés vers une plateforme de télémédecine », explique Tony Canadas. « Ça ne remplace pas le contact humain mais ça permet d’accompagner et dépanner quand on ne trouve pas d’autre solution, en dehors des urgences. Ça démontre une chose : le numérique est un outil au service des citoyens ».
 
Et de la part de ce citoyen, établi dans la ville de Palaiseau (Essonne) et convaincu de l’utilité des outils numériques dans la vie de tous les jours, cette démarche était une occasion unique de démontrer qu’on pouvait tout à fait résoudre des petits problèmes de santé sans avoir recours à des services hospitaliers, souvent débordés. Un vrai acte de citoyenneté qui mérite d’être encouragé.
 
Pour résoudre son problème de santé, Tony a utilisé l’application LIVI, une plateforme de télémédecine parmi d’autres ( Therap-e,Télémedica  , SterennQareDoctolib …) qui lui a permis d’être en contact, via une vidéo sécurisée depuis son smartphone, avec un praticien inscrit au Conseil de l’Ordre des Médecins et exerçant en France.
 
Plutôt satisfait du résultat, - c’était pour lui une première -, ce jeune père de famille, explique sa démarche sur la plateforme SmartRezo.

« C’est une révolution dans les usages de la santé à laquelle la société LIVI a choisi d’apporter son savoir-faire en matière de prises en charge à distance, afin de répondre au souci prioritaire d’un accès aux soins sans exception » explique le père de famille, lequel rappelle au passage que depuis le 15 septembre 2018 il est possible de consulter un médecin sans se déplacer. « La consultation est même remboursée par l’Assurance-Maladie selon les conditions fixées par la Sécurité sociale au même titre qu’une consultation classique ».
 
« Une réponse aux difficultés d’accès aux soins en France tout en permettant d'améliorer la prévention ».  

 Cet acte médical, réalisé par vidéo interposée, entre un smartphone et l’écran du praticien, répond aux mêmes critères de qualité et aux mêmes exigences qu’une consultation physique. Le médecin peut poser les questions permettant d’établir un diagnostic en demandant à son interlocuteur d’exécuter les gestes ou montrer les images des zones affectées avec la caméra du smartphone. Il s’agit pour le coup d’opérations passant par la prise de température que chacun peut réaliser à son domicile et l’observations demandées par un médecin habitué à gérer à distance ce genre de situation. Dans les zones désertées par les médecins généralistes et éloignées des centres hospitaliers, des cabines équipées d’appareils de prise de tension et d’auscultation plus perfectionnées ont même été installées pour facilité la télémédecine et combler un vide en matière de santé. 

« Cette solution répond en partie aux besoins croissants de soins non programmés et permet de ne pas saturer les médecins généralistes et désengorger les services d'urgence qui peuvent ainsi mieux traiter les symptômes complexes », poursuit Tony. Car le fait de consulter à distance, n’exclut pas le recours aux urgences quand le cas se présente. Le médecin distant pourra poser le premier diagnostic et mieux orienter le patient vers l’hôpital et le service le plus adapté. Dans tous les cas, ce premier diagnostic, assez rapide, permet de rassurer le patient et lui permettre dans bien des cas de consulter son généraliste habituel ou d’accéder au service hospitalier le lendemain avec en poche un premier diagnostic.

« Vous avez par exemple un rhume, mal à la tête, une inflammation ou constatez une affection de la peau et, votre médecin traitant n'est pas disponible avant 48h, ou vous n'en avez pas ou pas encore du fait d’un déménagement comme c’est mon cas… , l'application LIVI est une solution pratique pour vous apporter rapidement un diagnostic et une prise en charge », souligne Tony Canadas.

Et d’ajouter : « on peut être réfractaire à ce genre de technologie mais pour l'avoir testé, je trouve que le médecin prend son temps pour expliquer le ou les symptômes de votre affection en fonction de ce que vous lui dites et puis il peut aussi vous voir au travers de la vidéo qui est sécurisée ».

Cette intervention démontre si, besoin était que la télémédecine est désormais au cœur de la santé et fait partie des nouveau usages, de la SmartCity. Comme le confirme notre collaborateur : « elle sera une réponse aux difficultés d’accès aux soins en France tout en permettant d'améliorer la prévention ». Nous en sommes convaincus.

A lire également dans le Courrier des Maires : « La télémédecine ne résout pas la désertification médicale, mais peut grandement aider »



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire