Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Station C : une friche industrielle réhabilitée en espace de coworking


Rédigé par le Samedi 19 Mai 2018 à 16:12 | Lu 1116 fois


Clin d’oeil au plus grand campus de startups au monde, Station F, lancé par Xavier Niel à Paris, il y a tout juste un an et surtout au retour du train dans l’une des plus importantes zones industrielles de la communauté communauté urbaine d’Angers, « Station C » vient d’ouvrir ses portes , à Saint Barthélemy d’Anjou. Ce nouvel espace de travail partagé apporte de la fraicheur à cette zone d’activité économique quelque peu vieillissante.


De gauche à droite : S. Jehanno, S. Gabarra et I. Bignonet (manque E. Brault), les fondateurs de EI2S, la société qui gère Station C, devant leurs locaux
De gauche à droite : S. Jehanno, S. Gabarra et I. Bignonet (manque E. Brault), les fondateurs de EI2S, la société qui gère Station C, devant leurs locaux
C’est la première fois que j’inaugure un espace de coworking (espace de travail partagé NDLR) en dehors du centre-ville d’Angers », lance Constance Nebbula, la conseillère communautaire, déléguée à l’économie numérique et à l’innovation, en ouvrant les portes de « Station C », le nouveau tiers lieu de l’écosystème numérique Angevin, installé dans la zone industrielle de Saint Barthélemy d’Anjou à l’est d’Angers. « Cette entreprise s’inscrit dans la feuille de route d’Angers French Tech et va permettre de créer des synergies avec les autres lieux d’innovation ».

Si Angers compte plusieurs lieux susceptibles d’accueillir des jeunes entreprises en phase de croissance, tels We Forge et le Village by CA  en centre-ville, d'autres sont déjà placés en périphérie. C'est le cas de la Wise Factory qui héberge entre-autres la Cité de l’Objet Connecté et plusieurs startups, est également située dans une zone d’activité économique, à Saint Sylvain d’Anjou.

Située à proximité des autoroutes A 87 (Angers – La Roche-sur-Yon) et A11 (Paris – Nantes), la zone d’activité économique de Saint Barthélemy, une ville satellite d’Angers, est l’une des plus anciennes de la métropole angevine. Elle est le prolongement du quartier des Deux-Croix Banchais sur lequel était installé l’un des fleurons de l’industrie française, l’usine de fabrication de téléviseurs Thomson, aujourd’hui fermée. La zone de Saint Barthélemy sur laquelle est installée l’une des entreprises historique d’Angers : la distillerie Cointreau et d'autres entreprises industrielles et artisanales, à connu aussi quelques déboires en matière de fermetures ou licenciements importants.

Alors forcément, la création d’une nouvelle entité susceptible de relancer l’économie et les emplois qui vont de pair est toujours bien vue de la part des élus locaux, surtout quand celle-ci réutilise les locaux d’une entreprise disparue. « Une entreprise qui s’installe dans cette zone d’activité, c’est l’économie qui renait », souligne Dominique Brejeon, le maire de Saint Bathélémy. Il est encore plus satisfait quand celle-ci est initiée par l’un de ses conseillers municipaux : Ivain Bignonet, lui-même Délégué à l’emploi et à l’activité économique. Bien placé donc pour investir dans sa ville, même si cette dernière « ne lui a apporté aucun financement », a tenu à préciser le maire.
 
« Nous avons fait ce qu’on aurait aimé trouver, le plus simple possible, tout inclus »

Propos appuyés par le vice-président du conseil régional des Pays de la Loire, Paul Janneteau, Président de la commission Entreprise, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche qui rappelle que « le moteur de croissance de l'économie c’est l’innovation et l’ouverture à l’international ». L’élu régional a souligné l’état d’esprit de ces nouvelles entreprises où chacun peu contribuer par l'intermédiaire d'espaces mutualisés et conviviaux à faire avancer l’autre. « C’est un lieu où l’on partage toutes les intelligences et l’endroit le plus approprié pour cela est la cafétéria ». Point commun entre tous ces espaces de travail partagé, inspiré des open space de Google, Station C n’échappe pas à ce principe fédérateur, avec une belle salle de réunion entièrement équipée et un espace détente où l’on peut échanger autour d’un café, d’un sandwich ou … d’un plateau de sushis.

L’idée de « Station C » est née de la rencontre de 4 amis entrepreneurs souhaitant faire l’acquisition d’un bâtiment pour installer leur entreprise respective. Après recherche ils jettent leur dévolu sur un bâtiment de 310 m², situé sur un terrain de 1400 m², au coeur de la zone d’activité économique de Saint Bathélémy et vide depuis deux ans.

« La situation et la distribution du bâtiment nous convenait, mais il était beaucoup trop grand pour nous », précise Ivain Bignonet, CEO de Kara Technology, une entreprise qui développe des tables tactiles pour la navigation de plaisance, l'entreprise et le médical. Convaincus que leur démarche pouvait intéresser d’autres entrepreneurs ils décident d’acquérir le bâtiment par le biais d’une entreprise commune, EI2S, et de proposer les espaces restants à d’autre petites structures à la recherche d’un bureau équipé.

« Nous avons fait ce qu’on aurait aimé trouver, le plus simple possible, tout inclus », ajoute Ivain Bignonet. Et le résultat est là : un bâtiment agréable avec un grand parking, des espaces clairs et lumineux, une belle salle de réunion équipée d’un vidéo projecteur, un espace détente et même un espace barbecue, le tout sous alarme et connecté au réseau Très Haut Débit.

« Vous n’avez plus qu’à venir avec votre fauteuil et votre ordinateur portable et vous pouvez commencer à travailler », s’amusent les initiateur de cet espace situé au coeur de l’activité angevine et pas très loin de celle du centre-ville. C’est surtout la proximité des grands axes routiers qui est la plus intéressante pour celui qui peut s’installer dans ces locaux, proposés sans bail de location pour un tarif de 20 € HT par mois le m² de bureau.

« Le nom de station C est venu tout naturellement » conclut Ivan Bignonet. « la lettre C fait référence à la première lettre du mot Coworking, mais aussi Chêne Vert, le nom de la rue où nous sommes installés ». Mais c’est aussi lié à la volonté de la municipalité de réhabiliter la petite gare et le retour du train dans la zone industrielle « qui font de Station C le troisième lien ferroviaire sur Saint Barthélemy d’Anjou ». A ce jour 9 entreprises se sont déjà installés sur le site, dont l'Ecole supérieure ESAIP qui peut ainsi installer des étudiants au plus près des entreprises technologiques. Trois bureaux de 11, 13 et 16 m2 sont disponibles et n'attendent plus que leurs locataires. Pour en savoir plus : Contact@stationc.co



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Startups et innovation | L'actu de la Smart City | Avis d'expert






L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  






Suivez-nous
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté