« The Box », la boite écologique et connectée qui veut mettre fin aux cartons d’emballage


Rédigé par le Lundi 20 Janvier 2020 à 10:26 | Lu 5401 fois


Créer une boite réutilisable pour supprimer les cartons d’emballage, contribuant ainsi à la réduction des déchets, c’est l’idée d’une startup nantaise. Cette initiative écologique a été présentée cette année et même honorée, au CES de Las Vegas.


Livraison du paquet réutilisable (photo extraite de la vidéo LivingPackets)
Livraison du paquet réutilisable (photo extraite de la vidéo LivingPackets)
Le commerce en ligne allant croissant, le nombre de paquet en carton mis en circulation va de pair. Les cartons d’emballage, de différentes tailles qui viennent remplir nos poubelles, après une seule utilisation ainsi que les bennes des déchetteries, quand ils ne sont pas abandonnés dans la nature, sont de plus en plus nombreux. En France, en 2017, la Fédération du e-commerce avec recensé plus de 500 millions de colis, mis en circulation au cours de l’année. Nul doute qu’ils ont augmenté depuis. 
 
Réduire ces déchets, les cales en plastiques ou en polystyrène, les films bulle qu’ils contiennent, c’est ce qui a conduit la startup nantaise Living Packets à créer « The Box », une boite fabriquée à partir de matériaux recyclables et réutilisable au moins jusqu’à 1000 fois. Une solution plutôt intelligente pour réduire l’impact écologique d’un e-commerce qui ne cesse de prendre de l’ampleur.   
 
Pour Alex C. – CEO de LivingPackets, « The Box élimine 100 milliards de boîtes en carton chaque année, permettant d'épargner l'équivalent de 700 millions d'arbres tout en offrant une expérience e-commerce d'exception ». Avec son format ajustable, ce colis réutilisable pourra répondre à la demande de 70 à 80% des colis de moins de 2 kilos. Les plus nombreux.
 
« Les ressources naturelles sont limitées. De ce fait, seul un partage intelligent et concerté des ressources permettra d’assurer un avenir pérenne. LivingPackets accueille déjà ces changements en proposant une nouvelle manière de voir les choses : partage, recirculation des biens... » mentionne l’entreprise sur son site web, plutôt bien documenté.  
 
« devenir acteur de l’avenir de l’emballage »

 Autre avantage, la boite qui se replie facilement pour son rangement entre deux utilisations, est équipée de capteurs qui permettront à l’utilisateur de suivre plus finement la circulation de son colis grâce à une application dédiée et même d’évaluer s’il a été transporté dans des conditions satisfaisantes.
 
Une fois arrivé à domicile, le destinataire pourra choisir de conserver la boîte afin de la réutiliser ou la proposer à un autre utilisateur qui pourra venir la chercher pour l’utiliser. Un moyen de partager les ressources et réduire aussi le nombre de boites en circulations. 
 
A ce jour, la boite a été testée par des entreprises de la grande distribution et de la livraison de paquets : Cdiscount, Orange, Chronopost… lesquelles devraient la proposer dès cette année, au tarif de 2 €, le coût d’un emballage classique. La présence de la jeune entreprise au CES de Las Vegas pourrait permettre de toucher le marché américain et notamment le géant du commerce en ligne :  Amazon. La jeune pousse nantaise a été honoré lors des fameux Innovation Awards.
 
Point intéressant, la jeune entreprise propose à chacun de « devenir acteur de l’avenir de l’emballage », en contribuant à la production de ces emballages intelligents. 

 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire