Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Un Technocampus de l’électronique du futur s’installe à Angers


Rédigé par le Lundi 11 Février 2019 à 20:15 | Lu 1652 fois


La ville d’Angers (Maine-et-Loire) va-t-elle devenir la référence mondiale de l'électronique intelligente ? C’est le souhait du cluster We Network qui, après avoir racheté la cité de l’Objet Connecté, lance avec l’appui de l’État et des collectivités territoriales, un réseau d’équipements mutualisés pour innover et moderniser l’industrie d’assemblage électronique.


De G à D : Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire, Vincent Bedouin, PDG de LACROIX Group et Président de WE Network, et Christophe Béchu, Président d’Angers Loire Métropole, Maire d’Angers
De G à D : Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire, Vincent Bedouin, PDG de LACROIX Group et Président de WE Network, et Christophe Béchu, Président d’Angers Loire Métropole, Maire d’Angers
Inaugurée en grande pompe, en 2015, par le président Hollande et son ministre de l’Économie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel Macron, devenu depuis Chef de l’Etat, la Cité de l’Objet connectée n’est plus. Tout au moins sous sa forme initiale, pilotée par Eolane, l’entreprise de cartes électroniques installée à Angers. We Network, une association professionnelle (cluster) qui fédère, à l’Ouest de l’hexagone, les industriels de l’électronique et des systèmes intelligents, a racheté l’entité avec une partie du personnel, à ses dix-huit actionnaires, dont Eolane, lesquels finançaient l’établissement d’accompagnement des jeunes pousses dans le secteur de l’Internet des objets (IoT).
 
Désormais c’est Vincent Bedouin, PDG de Lacroix Group, vice-Président du Comité stratégique de la Filière électronique, mais aussi président de We Network qui pilote le navire, toujours installé dans la « Wise Factory » un ancien bâtiment industriel situé à Verrières-en-Anjou, une commune de la métropole Angevine. 
 
Lors de la présentation officielle du « Technocampus de l’électronique » , une plateforme mutualisée de recherche et d’innovation technologique, en lien avec l’industrie régionale, Sébastien Chatelier, Directeur d’Eolane et ancien président de la Cité de l’Objet Connecté, a dressé le bilan de cette structure qui a accompagné 450 projets depuis sa création, devant les élus territoriaux et les entreprises du cluster régional.  
 
« Désormais portée par l’ensemble de la filière électronique, nul doute que la Cité poursuivra avec encore plus de pertinence son rôle d’accélérateur d’innovation pour les entreprises du territoire et au-delà », a déclaré le directeur d’Eolane en cédant les clés de l’établissement.
 
La Cité de l’Objet Connecté sera donc, à partir d’avril prochain, au cœur de l’offre We Network « produits intelligents », « les activités et le savoir-faire des deux entités étant complémentaires », a rappelé Christophe Béchu, Président d’Angers Loire Métropole et Maire d’Angers. « Leur rapprochement est une excellente nouvelle car il participe à la consolidation de la filière électronique sur notre territoire, laquelle représente à ce jour 7000 emplois repartis dans 900 entreprises et génère à ce jour 1,3 milliards d’Euros de chiffre d’affaire. Cette étape a été rendue possible grâce à beaucoup d'intelligence de tous les acteurs de l'écosystème, car il fallait arriver à se parler ».
 
Quatre projets permettant d’envisager une transformation de la filière d’assemblage seront proposées dès le mois de mars prochain, aux entreprises de l’électronique souhaitant accélérer leur transformation vers l’industrie 4.0. Le nantais Lacroix Electronics et l’angevin Eolane sont déjà sur les rangs, ainsi que d’autres entreprises françaises.
 
« Avec plus de 40 000 emplois direct et indirects, la filière électronique est stratégique en Pays de la Loire » - Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire

 « La filière électronique est au cœur de la transformation digitale des entreprises. Elle représente un pivot essentiel pour la compétitivité française de demain », ajoute le Président de We Network, Vincent Bedouin. « Après la création de la feuille de route Industrie électronique du futur et l’officialisation du Comité Stratégique de Filière Électronique, nous engageons maintenant la transformation de notre filière ». 
 
L’État, la Région des Pays de la Loire et Angers Loire Métropole accompagneront le cluster pour concrétiser ce Technocampus de l’Électronique ouvert à tous les acteurs français de la filière et qui regroupera des grandes entreprises, des PME,des centres de recherche, des acteurs académiques, des pôles de compétitivité, des centres techniques, des clusters, …Cette nouvelle entité se donnera, comme les huit autres Technocampus prévus en région des Pays-de-la-Loire, une ambition nationale, voire internationale. 
 
« La Région des Pays de la Loire s’est battue pour que la filière électronique régionale soit reconnue au plan national. Aujourd’hui, elle encourage et soutient son déploiement avec un projet de Technocampus Electronique qui vise à faire rayonner notre excellence du Manufacturing » a précisé Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire. « Avec plus de 40 000 emplois direct et indirects, la filière électronique est stratégique en Pays de la Loire et un nouveau Technocampus Electronique du Futur, s’inscrirait dans la continuité des volontés politique, industrielle, et scientifique de consolider la région des Pays de la Loire comme le territoire de l’innovation dans le domaine de l’électronique ».
 
Avec l’intégration de la Cité de l’objet connecté et la constitution d’un programme d’innovation technologique pour l’industrie d’assemblage électronique 4.0, WE Network fait converger les forces de la filière. Selon le cluster, « d’autres acteurs envisageraient de se connecter au Technocampus Électronique, pour trouver les solutions industrielles de leurs nouveaux produits ou procédés de production intelligents ». 
 
Même si We Network et la Cité de l’Objet Connecté étaient installés dans les locaux de Verrières en Anjou depuis 2015, la mise en place de cette nouvelle entité nécessite quelques aménagements. Financés par Angers Loire Métropole, ces travaux ont démarré en janvier 2019 et devraient durer toute l’année pour accueillir progressivement les activités du futur Technocampus.




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | Smart City Web TV | Publi-Information | Tribunes | Les rendez-vous de l'innovation | La Smart City | Innovation | Villes et territoires | Projets Citoyens


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire