Un peu de fraicheur en ville, en attendant le bus


Rédigé par le Mardi 14 Juillet 2020 à 20:45 | Lu 1491 fois


La saison estivale est arrivée et avec elle la crainte de pics de chaleur préjudiciables à la santé des plus faibles. Leader mondial de la communication extérieure, JCDecaux SA a conçu et propose aux collectivités un Abribus® de nouvelle génération, l’abri « Fraîcheur Naturelle », qui permet de lutter contre les îlots de chaleur en ville.


L'abri fraîcheur naturelle de JCDecaux (illustration JCD)
L'abri fraîcheur naturelle de JCDecaux (illustration JCD)
Plages avec palmiers et brumisateurs, forêts éphémères… de plus en plus de villes cherchent à constituer, l’été venu, des ilots de fraicheur pour permettre à ceux qui sont sensibles aux effets de l’augmentation des températures, de retrouver un peu de bien-être.

Numéro un de la communication urbaine, et notamment concepteur d’une large gamme d’Abribus® JCDecaux qui avait déjà proposé l’an passé des abris innovants équipés d’un toit végétalisé qui contribue à la dépollution des  villes, baptisés Filtreo®, récidive cette année avec un système rafraichissant naturel.

Selon l’OMM (Organisation Métérologique Mondiale), l’été 2019, s’est révélé comme l’un des étés les plus chauds depuis 2016, année particulièrement caniculaire. Selon cet organisme qui fait autorité en matière de climatologie, la hausse des températures entre 2015 et 2019 s’est élevée à 1,1° de plus que pendant la période 1850-1900. Et cette augmentation que chacun redoute, sans pour autant faire le nécéssaire pour la réduire, risque bien de se poursuivre dans les années à venir, sachant que celle-ci aura des effets induits dans les villes et notamment sur le bien-être d’habitants toujours plus nombreux et sensibles à ces hausses de températures. Les canicules à répétition faisant chaque année des milliers de morts dans la population à risque et notamment chez les personnes âgées sans que l'on ne s'en inquiète vraiment.
 
En attendant d’inverser la tendance, en prenant des mesures drastiques contre l’augmentation de ces températures, dont il est acquis que celle-ci est due à la pollution industrielle et automobile, il appartient aux gestionnaires des villes de prendre les mesures qui s’imposent pour aider les plus fragiles à vivre. Tout en sachant que ceux qui ne le sont pas, peuvent le devenir au fil des ans, par les assauts répétés de la chaleur dont chacun sait qu’elle a un impact sur des organismes fragilisés par nombre d’agressions.

Si certains ont compris qu’il était tout à fait facile de réduire la pollution des centres-villes grâce à des solutions de mobilité plus douces (transport en commun, vélos, trottinettes, marche à pied…), reste que pour l’heure il est important de prendre des mesures avant qu’une nouvelle canicule fasse autant de dégâts qu’une pandémie. Les villes installent des ilots de fraicheurs constitués les plus souvent de forêts éphémères, de plantations d’arbres en bordures des grandes artères ou d’espaces verts plus nombreux, constituant de véritables climatiseurs pour les habitants.

Les gestionnaires des villes pourront également se pencher sur la solution proposée par JCDecaux et notamment son Abribus® nouvelle génération : « l’abri Fraîcheur Naturelle », une solution innovante, brevetée, permettant de rafraîchir les citadins et de leur apporter ainsi une sensation de confort et de bien-être en période de forte chaleur.
 
« Améliorer la qualité de vie en ville pendant les périodes de forte chaleur, qui s’avèrent de plus en plus fréquentes ».

Pour construire ce nouveau mobilier urbain, tout à fait adapté à la situation, les équipes R&D de JCDecaux se sont inspirées d’un procédé naturel et ancestral : le rafraîchissement d’air par évaporation. L’abri Fraîcheur Naturelle intègre un panneau alvéolaire maintenu humide, traversé par le flux d’air chaud. A son contact, l’air se refroidit grâce à l’évaporation. Ce dispositif comprend une cuve de stockage des eaux pluviales récupérées en toiture et un circuit qui permet d’acheminer l’eau jusqu’au module de rafraîchissement.

Des ventilateurs assurent, en cas d’absence de vent, le passage de l’air chaud à travers la paroi. L’air ainsi refroidi est dirigé vers les usagers qui attendent sous l’abri. Des panneaux solaires, placés sur le toit, alimentent en énergie le dispositif. Le tout est piloté en temps réel par un système qui détecte les conditions météorologiques et la présence sous l’abri pour assurer un fonctionnement efficace et au juste nécessaire.

« L’abri Fraîcheur Naturelle doit permettre d’améliorer la qualité de vie en ville pendant les périodes de forte chaleur, qui s’avèrent de plus en plus fréquentes », déclare Jean-Charles Decaux, Président du Directoire et Co-Directeur Général de JCDecaux, en présentant ce nouveau mobilier urbain. « Avec son système de rafraîchissement par évaporation d’eau, cet abribus offre aux citadins une solution concrète pour leur bien-être. »

Gageons que les collectivités soient sensibles à ce dispositif particulièrement efficace en cas de pics de chaleur. D’autant que cette solution, 100% autonome, qui allie énergie solaire et récupération d’eau de pluie, évite l’usage de la climatisation fortement consommatrice d’énergie. Et surtout, à l’inverse de la brumisation, ce dispositif ne crée pas de micro-gouttelettes et donc pas de risque sanitaire. Sujet très sensible en ce moment.



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire