Un réseau IoT pour optimiser la gestion des installations de la Clusaz


Rédigé par le Vendredi 10 Décembre 2021 à 14:43 | Lu 1941 fois

Les sports d’hiver approchent et la neige est déjà au rendez-vous. Une météo favorable qui devrait permettre aux stations françaises d’accueillir beaucoup de skieurs. Mais le fonctionnement de ces sites montagnards reste couteux et pas toujours facile à sécuriser. Pour optimiser leur fonctionnement, les stations passent par les objets connectés. C’est le cas de la Clusaz, (Haute-Savoie) qui a fait appel aux sociétés Kerlink et Adeunis pour leurs solutions IoT résistantes au froid.


La très agréable station de la Clusaz (photo Adobe Stock)
La très agréable station de la Clusaz (photo Adobe Stock)
Cette année, les amateurs de ski vont être gâtés. La neige est tombée en abondance et toutes les stations des différents massifs français devraient tourner à plein régime, dès les vacances de Noël. De quoi rassurer les gestionnaires de sites, même si les contraintes liées à la pandémie de Covid-19 restent fortes. 
 
En hiver, le fonctionnement d’une station coute cher, pour des touristes toujours plus exigeants. S’ajoute à cela la recherche d’efficacité énergétique, comme beaucoup de villes et la gestion de la sécurité sur l’ensemble d’un domaine skiable.
 
Située à 27 km à l’est d’Annecy, au pied du massif des Aravis et du col des Aravis, la commune de La Clusaz (Haute-Savoie) est l’une des destinations très appréciée des amateurs de glisse en famille, ou entre amis, et de randonnées en haute montagne l’été. D’une capacité de 21 356 lits touristiques répartis dans 3555 structures, la station de la Clusaz est dotée d’un domaine skiable de 132 km. Doté de tous les équipements de sports, tels que patinoire, piscine intérieure et extérieure, pistes de luges d’été, pistes VTT, mais aussi et surtout de 49 remontées mécaniques (1 téléphériques, 4 télécabines, 15 télésièges et 34 téléskis). De quoi satisfaire tous ceux qui apprécient la montagne été comme hiver.  
 
Pour mieux gérer ses installations, la station de la Clusaz fait partie des stations qui ont pris le tournant de l’IoT (Internet des Objets) en mettant en œuvre un réseau bas débit type LoRa, permettant de relier des capteurs d’information résistants aux conditions climatiques extrêmes, installés sur son domaine skiable. Ce réseau est relié à une « Wirnet Station » de Kerlink, une station extérieure également très robuste, performante et fiable qui récupère les données pour les réseaux IoT publics et privés, afin de les envoyer vers les systèmes de surpervision. 
 
Pour cette installation, la ville de la Clusaz a fait appel à plusieurs entreprises spécialisées dans le domaine des installations de réseaux bas débit : la société grenobloise Adeunis, pour la fourniture des capteurs (mouvement, contacts secs, températures…), la société française API-K  entreprise engagée dans la « smart moutain » pour l’implantation du réseau bas débit et le Groupe Kerlink  pour les Wirnet Station.
 
« Les WirnetTM Station sont faciles à déployer et à opérer. Elles permettent la construction de réseaux IoT performants et robustes dans une grande diversité́ d'environnements », explique Stéphane Dejean, CMO de Kerlink. « À La Clusaz, nos équipements permettront à une station de montagne d'accroitre son efficacité́ et garantir la sécurité aux visiteurs quelles que soient les conditions météorologiques ». 
 
« Lorsqu’une ligne de télécabines tombe en panne, il est très compliqué de savoir quelles cabines sont occupées ou non »

Le réseau de la Clusaz permet aux gestionnaires de la station de mieux superviser certaines installations, comme les remontées mécaniques et les systèmes de réfrigération dans les restaurants d’altitude pendant la basse saison. Il permet également de superviser l’occupation des cabines de téléphérique afin d’optimiser les plans d'intervention d'urgence. 
 
« Lorsqu’une ligne de télécabines tombe en panne, il est très compliqué de savoir quelles cabines sont occupées ou non. C’est d’autant plus difficile en cas de mauvais temps, lorsque la visibilité est réduite, » complète Frank Fischer, CEO d’Adeunis. « Avec notre capteur IoT de détection de présence « Motion », implanté dans l’habitacle, les secours pourront cibler immédiatement les cabines où intervenir ».
 
D’autres capteurs permettent de surveiller le fonctionnement des remontées mécaniques, notamment en cas de problème électrique. Grace à des capteurs « Dry contacts » l’identification est rapide et permet aux équipes techniques d’intervenir facilement et de gagner un temps précieux.
 
Il en va de même avec la surveillance des installations frigorifiques des restaurants d’altitude, fermés pendant l’intersaison. Ces équipements, souvent difficiles d’accès doivent continuer à fonctionner, même en période de fermeture. Des capteurs spécifiques permettent de suivre la température des installations et les éventuelles coupures électriques. Les alertes émises permettent alors une intervention rapide afin de régulariser la situation.
 
En plus d'améliorer l'efficacité opérationnelle, la solution déployée par Adeunis et Kerlink, permet de renforcer la réactivité du personnel de la station par rapport aux besoins des visiteurs et d'assurer une expérience client sûre et agréable.
 
Le réseau installé à la Clusaz et qui peut être installé dans toute autre station montagnarde, rend également possible l’atteinte des objectifs en matière de réduction des coûts de maintenance et de respect des règles de santé et de sécurité.



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don