smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Un salon équestre à cheval sur le numérique


Rédigé par le Vendredi 7 Juillet 2017 à 09:19 | Lu 714 fois


A Angers tout le monde en pince pour le digital, ou presque. La preuve, la seconde édition du salon du cheval organisée au parc des expositions d’Angers, en novembre prochain, s’annonce déjà comme un événement numérique. Clin d’œil ou véritable révolution dans la filière équine ? Un appel à candidature auprès des entreprises digitales est lancé.


Equisense l’un des leaders mondiaux de l'objet connecté pour le milieu équestre, présent l’an dernier au salon d’Angers (Photo la Voix du Nord)
Equisense l’un des leaders mondiaux de l'objet connecté pour le milieu équestre, présent l’an dernier au salon d’Angers (Photo la Voix du Nord)
C’est sans doute, l’effet « French Tech ». Associer cheval et digital, pourquoi pas ? C’est l’idée des organisateurs de la seconde édition du salon du cheval qui se tiendra en novembre prochain, au parc des expositions d’Angers, lesquels prennent à coeur de ne pas rater le train de la révolution numérique, après l’avoir expérimenté l’an dernier. Cette année, et encore plus que l’an dernier, le cheval sera donc connecté.
 
«  Forts d’une première édition réussie, Angers Expo Congrès, organisateur du Salon du Cheval, et ses partenaires : le Pôle Hippolia, unique pôle de compétitivité pour la Filière Equine, et l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (Ifce), reconduisent « A cheval sur le numérique », dans le cadre du 2ème Salon du Cheval qui aura lieu les vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 novembre prochain, au Parc des Expositions d’Angers », annoncent les organisateurs dans un communiqué.
 
Ces derniers envisagent de mettre en place « un concept simple et unique » tout au moins dans le milieu équestre, plutôt traditionnel dans ses pratiques, avec un espace interactif – « véritable écurie du futur » - qui permettra de faire découvrir la palette de solutions numériques adaptées à la filière équine. 400 m2 seront entièrement dédiés aux nouvelles technologies dans le milieu équestre.
 
Ces technologies qui permettent d’améliorer la vie quotidienne des chevaux, de leurs propriétaires et cavaliers, seront développées autour d’applications, de plus en plus nombreuses, qui vont de la puce électronique aux objets connectés en passant par les logiciels, les plateformes web et les applications mobiles. Les visiteurs pourront d’ailleurs expérimenter toutes ces innovations à l’aide d’écrans tactiles, ordinateurs, tablettes et smartphones.
 
« Des hôtes et hôtesses issu-e-s de formations électroniques et informatiques, appuyés par un médiateur référent cheval issu de formations équines, présenteront et faciliteront l’appropriation des solutions par le visiteur », ajoutent les organisateurs du salon. 
 

Un hackathon pour les projets émergeants

Un appel a candidature est d’ailleurs lancé auprès des entreprises qui proposent des solutions numérique et des objets connectés adaptés à la filière équine. Ce sont justement ces entreprises retenues qui pourront valoriser auprès des visiteurs, grands public et professionnels, leurs produits digitaux et savoir faire en la matière. Les entreprises pourront bénéficier, par l’intermédiaire de ce salon qui avait accueilli plus de 21000 visiteurs en trois jours, dont plus de la moitié sur l’espace numérique, « d’une véritable exposition numérique ».
 
Les sociétés françaises qui s’intéressent à la filière équine et qui ont développé un produit, un objet connecté ou une application peuvent dès maintenant faire acte de candidature auprès de l’organisation. Le jury qui sera amené à retenir les candidatures sera particulièrement attentif au « caractère novateur et différenciant des solutions et services proposés et aux propositions de mise en scène qui pourront favoriser l'appropriation et l'expérimentation des solutions et services par le public du Salon du Cheval d'Angers », précise le pôle Hippolia. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 15 septembre prochain. Les entreprises retenues seront annoncées le 22 septembre. Formulaire à remplir ICI 
 
Le challenge « Start’HIT », un « hackathon » destiné aux entreprises émergentes qui souhaitent s’investir dans des produits innovants pouvant intéresser le monde du cheval sera également reconduit. Organisé dans le cadre des « Horse Innovation Talks (HIT), ce concours est ouvert aux étudiants ou professionnels porteur d’un projet ou d’une idée dans les domaines de l’agriculture, du cheval et de l’innovation.  L’opération se déroulera en équipe de 5 à 6 personnes, laquelle aura 48h pour créer un projet innovant. A noter que toutes les personnes intéressées et qui souhaitent mettre leurs compétences peuvent rejoindre un porteur de projet.
 
Le digital n’échappe donc pas à l’œil affuté du cheval et surtout de ceux qui l’entourent. Et si l’an dernier, 14 entreprises avaient déjà présenté une solution numérique au Salon du Cheval d'Angers, elles pourraient être encore plus nombreuses cette année, tant le digital investit également ce domaine.
 
Pour en savoir plus : http://www.salon-cheval-angers.com/univers/le-cheval-connecte/
 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté