Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Une nouvelle ère s’ouvre pour la plateforme Pavic


Rédigé par le Samedi 21 Avril 2018 à 08:01 | Lu 1139 fois


Lancée officiellement en avril 2016 à la CCI d’Angers, dans la continuité de la labellisation Angers French Tech, du positionnement du territoire angevin en matière d’objets connectés et du souhait de faire d'Angers une ville laboratoire pour la Smart City, la Plateforme d’Aménagement de la Ville Intelligente et Connectée (Pavic) vient d’entrer dans une nouvelle ère. La nouvelle équipe dirigeante a été présentée jeudi soir aux adhérents, dans les locaux de la Wise Factory, bâtiment emblématique de l’écosystème local.


Le nouveau bureau de l'association Pavic
Le nouveau bureau de l'association Pavic

Redonner une visibilité et de la légitimité à cette association qui œuvre depuis deux ans pour faciliter l’expérimentation in situ de projets technologiques ou citoyens qui contribuent à bâtir la ville de demain, tel était l'objectif de Pavic qui accueillait ce jeudi 19 avril, à la Wise Factory d’Angers un plateau composé d’élus de l’agglomération angevine, de responsables des écoles supérieures implantées dans la ville et de chefs d’entreprises. En tout plus de 170 personnes, adhérentes pour la plupart ou en devenir pour les autres, pour une soirée managée et animée par Reynald Werquin, le fondateur de l'association.

Pour Eric Groud, ex-président de la CCI d’Angers et président de Pavic depuis sa création, il s'agissait avant de passer la main à son successeur, non pas de faire le bilan, mais plutôt « d'enrichir les travaux de l'association de quelques réflexions », comme il l'a annoncé en préambule de son intervention.

« Vous serez d'accord avec moi pour dire que nous sommes dans un monde en pleine mutation sur le plan environnemental qui nous oblige a faire évoluer notre modèle de prédation qui était d'extraire, transformer et jeter pour aller vers des modèles plus vertueux, en réduisant et réparant pour réutiliser », a lancé le futur ex-président de Pavic pour introduire ce que devra être la ville de demain. « Il faut réduire notre consommation énergétique, notre consommation tout court et faire des efforts en terme d'habitat et d'aménagement de nos villes. Si on a construit des villes où l'on apprend à s'ignorer il faut réfléchir à une ville où la technologie ne prend pas sur l'enrichissement mutuel ».

Passant en revue toutes les possibilités qui sont offertes aux collectivités, mais aussi aux usagers pour mieux vivre leur ville ou leur quartier, Eric Groud a presque proposé une feuille de route à l'équipe va prendre le relais. «  Si on fait en sorte que la ville de demain, dont celle d'Angers soit une ville intelligente et partagée, c'est le rôle de Pavic d'enrichir cette réflexion, en faisant en sorte qu'on ne subisse pas la mutation qui s'opère mais au contraire que l'on puisse lui donner une impulsion ».


Le Maire annonce de futurs projets en matière de ville intelligente

Propos entendus par Eric Grelier, président de la CCI de Maine-et-Loire et désormais nouveau président de Pavic. «  Je sais que Pavic est un véhicule d'expérimentation en matière de Smart City. La démarche pouvait paraître conceptuelle avant, maintenant nous allons pousser plus loin les expérimentations et surtout le faire savoir auprès des acteurs de la Smart City ». Nul doute qu'avec le dynamisme de ce nouveau président et de l'équipe toute aussi nouvelle qui l'entoure, la plateforme Pavic imaginée par ses prédécesseurs devrait prendre un nouvel élan, en confortant son positionnement opérationnel en matière de Smart City, notamment auprès d'ALDEV l'agence de développement économique de la communauté urbaine d'Angers. Cette dernière va renforcer l'action de Pavic en mettant a disposition deux personnes ressource, pour l'aider dans le suivi des expérimentations. Le soutien de la ville et sa métropole à l'association ne se limite pas à ce renforcement, puisque la conseillère municipale en charge de l'innovation et du numérique, Constance Nebbula, a également rejoint l'équipe de Pavic, où elle assure désormais la Vice-présidence.

Pour montrer que le concept de Ville Intelligente prend forme à Angers, plusieurs expérimentations lancées notamment par Vinci Energies, Lacroix City, Veolia, … ont été présentées au cours de la soirée. La notion de Smart City n'est pas un vain mot à Angers, ville qui s'impose désormais comme un laboratoire d'expérimentation en la matière.

«  Je constate le chemin parcouru par l'association » a déclaré hier soir le maire d'Angers et président de la Communauté urbaine. « Il est spectaculaire par le nombre d'adhérents, par les partenariats qui ont été noués, par la manière dont l'écosystème est en train de se structurer et par les perspectives et les ambitions ».

Se félicitant du fonctionnement de l'écosystème numérique angevin, au travers du label French Tech et de la coopérative que la collectivité accompagne, le maire-président a souligné qu'avec Pavic on n'était pas dans l'institutionnel et encore mois dans l'effet de mode, mais dans bien dans l'opérationnel. «  C'est clairement une plateforme à l’intérieur de laquelle on teste des capacités d'innovation, on recueille des données et on explore des chemins nouveaux et ceci grâce à l'investissement des entreprises et le croisement avec les autres membres de la structure, avec lesquels nous créons ce que seront les richesses de demain de ce territoire ».

Christophe Béchu a profité de l'occasion pour déclarer que la Communauté urbaine allait aussi s'inscrire dans une ambition nouvelle, en regardant comment cette dernière pouvait conduire une véritable démarche de ville intelligente. « La ville de Dijon a franchi le pas en lançant un appel d'offre ambitieux pour transformer son modèle de ville », a appuyé le maire-président. « Dans quelques semaines je ferais des annonces pour mesurer notre ambitions en la matière. Ce ne sont pas des mots mais une stratégie d'investissement puissante afin de prendre une longueur d'avance. Pavic va bien sûr trouver toute sa place dans cette démarche afin de faire en sorte que notre territoire puisse vraiment accélérer ».

Ainsi, l'association PAVIC, qui vient de changer de président, change aussi de logo et de nom, sans pour autant changer son acronyme. Désormais on ne parlera plus de Plateforme de la Ville Intelligente et Connectée, mais de Programme Accélérateur Ville Intelligente Citoyenne, un changement qui permettra désormais de placer le citoyen usager au coeur de la Smart City et d'encourager les initiatives locales en la matière.
 





Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation






L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    






Suivez-nous
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire