Vélizy-Villacoublay choisit la géothermie multi-drains pour alimenter son réseau de chaleur


Rédigé par le Lundi 1 Mars 2021 à 10:11 | Lu 2195 fois


Pour la ville francilienne de Vélizy-Villacoublay et Engie solutions, c’est une grande première. A travers leur filiale commune, Véligéo, la collectivité et la société spécialisée dans l’efficacité énergétique, viennent de terminer avec succès les forages géothermiques qui permettront d’alimenter une majeure partie du réseau chaleur de la ville en énergie renouvelable. Un pas de plus vers la transition énergétique dans laquelle se lancent de plus en plus de collectivités territoriales.


La future centrale géothermique de Vélizy-Villacoublay  (Crédit photo agence ORRSO )
La future centrale géothermique de Vélizy-Villacoublay (Crédit photo agence ORRSO )
Ville de 22.000 habitants et 50.000 salariés, située dans le département des Yvelines au sud-ouest de Paris, Vélizy-Villacoublay, se présente comme une ville familiale, dynamique et innovante. Soucieuse de son attractivité tout en préservant le cadre de vie, la commune accompagne de nombreuses expérimentations sur son territoire avec une attention toute particulière à la qualité de son environnement. C’est dans cet esprit qu’elle a accueilli l’idée de faire réaliser des forages géothermiques permettant d’alimenter le réseau de chaleur qui irrigue une partie de la ville.
 
Ces forages réalisés avec succès, et qui alimenteront le réseau de chaleur 12 000 foyers Vélizéens, ont été réalisés via la SAS LTE (Loi de Transition énergétique), « Véligéo », conclut entre la collectivité et des opérateurs privés. Dans le cas présent, Engie Solutions pour une durée de 28 ans. En effet la Loi du 17 août 2015 relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte a offert aux communes et intercommunalités la possibilité de participer au capital d’une SAS-LTE ayant pour objet social la production d’énergies renouvelables. Lancée en Octobre 2019, Véligéo constitue le tout premier exemple en Île-de-France. Un partenariat public-privé qui devrait donner des idées à d’autres collectivités interessées par les énergies renouvelables
 
Pour mener à bien ces forages et obtenir des résultats positifs, les équipes d’Engie Solutions, qui pilotent le projet et conseillents la collectivité, se sont appouyés sur des experts du forage, et notamment la société Schlumberger et la société de forage française SMP, pour la réalisation d’un forage multi-drain, encore plus efficace.
 
Ce forage qui a valeur d’exemple sur le plan technologique permettra au réseau de chaleur de la ville, Vélidis, d’apporter aux habitants, mais aussi aux entreprises, nombreuses sur le territoire de cette commune francilienne, chauffage et eau chaude, en réduisant à termes l’émission de CO2 de 22 801 tonnes chaque année. 
 
D'une profondeur de 1 600 mètres, ce forage qui vient d’être finalisé avec des résultats dépassant toutes les espérances en la matière a bénéficié d’une technique d’exploration innovante perfectionnée : le forage multi-drains, lequel, associé à la géothermie basse énergie, a été utilisé pour la première fois en Europe. 
 
Composé de trois drains, le puits de forage traverse trois fois les niveaux producteurs et maximise ainsi le volume de réservoir drainé naturellement. Les résultats attendus sont largement confirmés : tout en valorisant le potentiel des tissus géothermiques contenant de l’eau (dits aquifères), cette technique favorise la récupération d’une eau à 65°C et fournit une puissance calorifique de plus de 16 MW. Cette méthode de forage novatrice, développée par Schlumberger, a permis de doubler la capacité originelle de production en atteignant jusqu’à 400 m3/heure, tout en préservant le confort sonore des habitants et la qualité de l’air grâce à l’électrification totale de l’appareil de forage. Une technologie qui a également permis de réduire l’émission de C02 de 550 tonnes. 
 
Ce partenariat permettra d’approvisionner en chauffage et en eau chaude sanitaire les bâtiments véliziens et locaux industriels environnants, en puisant l’eau du sous-sol pour la transformer en énergie. « Un projet exemplaire et prometteur offrant de belles perspectives à la filière », expliquent les initiateurs de ce projet de forage géothermiques d’autant que celui-ci a été salué par de nombeux acteurs engagés dans la transition vers un monde neutre en carbone. Ou presque…
 
« La géothermie est une ressource énergétique qui présente des atouts extraordinaires tant au niveau de son efficacité que de sa capacité à réduire notre impact sur l’environnement »

 Soutenu par l’ADEME Île-de-France, ce projet qui appelle au déploiement de la géothermie sur d’autres territoires français afin d’économiser les coûts de productions sur les exploitations historiques, a été sélectionné le projet comme démonstrateur pour sa technologie multi drains. « Cette technique innovante s’inscrit pleinement dans l’ambition ce programme : faire émerger des solutions qui répondent aux défis énergétiques et environnementaux, pour une énergie plus abordable, plus fiable et plus propre », soutient l’ADEME.  Il est également accompagné par la Région Île-de-France à hauteur de 3 millions d’euros dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie régionale énergie-climat. 
 
« ENGIE Solutions a investi plus de 300 millions d’euros dans la filière en 10 ans et réalisé 20 forages géothermiques basse énergie sur cette même période », souligne Aurélie Lehericy, Directrice Générale Adjointe d’ENGIE Solutions Villes & Collectivités. « Le projet de Vélizy-Villacoublay démontre notre capacité à mobiliser avec nos partenaires tout notre savoir-faire et nos ressources technologiques pour les mettre au service à la fois du futur confort des Véliziens et de la transition énergétique du territoire ». 
 
Du coté de Schlumberger on a l’ambition de jouer un rôle de premier plan dans le domaine de la transition énergétique en tirant parti de plus de 90 ans d’expertise dans les technologies de pointe associée à l’exploration et la production d’énergie. « La géothermie est une ressource énergétique qui présente des atouts extraordinaires tant au niveau de son efficacité que de sa capacité à réduire notre impact sur l’environnement », ajoute Olivier Peyret, Président de Schlumberger France. 
 
La fin du forage va permettre de démarrer la construction de la future centrale géothermique, qui sera constituée d’échangeurs pour récupérer la chaleur des puits et de pompes à chaleur pour optimiser la production. Les travaux devraient se terminer cet automne pour une mise en service de la géothermie d’ici la fin de l’année.  En parallèle, les travaux de raccordement de la chaufferie au réseau de chaleur de Vélizy-Villacoublay ont débuté et s’achèveront cet été. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don