smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

YUKA, l’appli sympa qui vous aide à manger plus sain


Rédigé par le Jeudi 9 Novembre 2017 à 16:21 | Lu 610 fois


Vous savez cuisiner et avez vos habitudes chez un producteur local dont la qualité des produits est garantie. Pas de problème. Mais si, comme beaucoup de consommateurs, vous passez par le supermarché pour nourrir votre famille, savez-vous vraiment ce que vous avez dans votre assiette ? Un simple scan sur le code barre avec votre smartphone et l’appli YUKA vous dit tout. Vous allez même être surpris.


Mieux connaitre les produits avant de les acheter, pour manger enfin plus sain. (Photo Yuka)
Mieux connaitre les produits avant de les acheter, pour manger enfin plus sain. (Photo Yuka)
On ne compte plus le nombre d’applications disponibles chaque jour pour nos chers smartphones. Si certaines s’avèrent peu utiles et sont abandonnées au bout de quelques jours, en voici une dont vous allez ne plus pouvoir vous passer surtout à l’heure de faire vos courses.
 
Savez-vous vraiment ce que vous mangez ou faites manger à votre progéniture ? Si certains font aveuglement confiance à la publicité pour acheter les goûters au chocolats de leurs bambins sans se douter qu’ils sont bourrés de pesticides et autres produits aux noms barbares, pour certains dangereux, dix millions de Français cherchent à adopter des habitudes alimentaires plus saines
 
Seule ombre au tableau : les industriels auxquels les pouvoirs publics et associations demandent d’être plus clairs sur leurs étiquettes, persistent et signent, au point que la plupart des consommateurs abandonnent. Et pourtant il y a du souci à se faire, beaucoup de produits sont de piètre qualité, trop gras, sucrés ou salés, quand ils ne contiennent pas des produits considérés comme nocifs, y compris dans les magasins bio. Nous avons testé…
 
« Faire les bons choix pour manger », c’est l’idée qui trottait dans la tête de deux frères, François et Benoit MARTIN et de Julie CHAPON, tous diplômés de grandes écoles et désireux de se lancer dans l’entrepreneuriat. Ensemble ils lancent YUKA, « l’application qui décrypte les étiquettes et déniche les meilleurs produits ». Il suffit de se munir de son smartphone dont l'appareil photo servira à scanner les codes-barres pour établir une véritable fiche détaillée du produit et de le classer en fonction de sa composition, et notamment ses additifs et sa qualité diététique (fibres, sel, sucre, calories, …).
 

Gratuite et simple d’utilisation

Disponible gratuitement sur iOS et Android, YUKA qui se déclare totalement indépendant des marques, et pour cause, utilise la base de données libre et collaborative d'Open Food Facts  (*), une application plus austère, pour afficher les informations nécessaires et les mettre à jour.  Plus de 300 000 références sont déjà prises en compte, et la base de références, alimentée de manière collaborative augmente chaque jour.
 
L’interface de YUKA est assez agréable et facile à utiliser, en quelques secondes le consommateur a compris le principe, au point de ne plus pouvoir s’en passer. (Dixit ma propre épouse qui l’a adopté pour faire ses courses …) Un des autres intérêts de cette application très utile, c’est qu’elle propose, dans la mesure du possible, une alternative aux produits classés mauvais.
 
Si l’analyse est entièrement gratuite, elle devrait normalement le rester. Le modèle économique de l'entreprise qui gère l'application est basé sur un programme de nutrition en 10 leçons pour 59 € et suivi par un diététicien, disponible depuis le site web de YUKA.  « Une version payante avec des fonctionnalités « Premium » sera proposée en décembre, avec notamment l’analyse des produits cosmétiques et d’hygiène. Début 2018, une fonction d’alerte sur des éléments allergènes (gluten, lait de vache, etc.) sera également proposée dans la version payante », avancent les concepteurs.
 
L’application dispose d’une page Facebook sur laquelle une communauté très active échange des conseils sur les produits alimentaires. Cette démarche très participative permet d’appeler les fabricants à plus de transparence sur les étiquettes et proposer des produits de meilleure qualité, pas toujours plus chers. Peut-être seront-ils enclins à le faire s’ils s’aperçoivent que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à scanner les produits et n'acheter que les plus sains. La santé de chacun est en jeu, tout de même. 

(*) Chacun peut contribuer à alimenter la base Open Food Facts, afin de Rendre l'industrie alimentaire plus ouverte et transparente. « Yes we scan!  » Cliquer ICI
 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Startups et innovation











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté