Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

À l'Institut de Cancérologie de l'Ouest, une application mobile pour connecter le patient aux équipes soignantes


Rédigé par le Mardi 10 Avril 2018 à 17:37 | Lu 483 fois


En matière d'affection de longue durée, la prise en charge d'un patient demande une attention particulière qui ne doit pas s'arrêter aux portes d'un établissement de santé. En proposant une application mobile qui permet d'établir un lien permanent entre le patient et son équipe soignante, l'Institut de Cancérologie de l'Ouest innove et entre de plein pied dans la e-Médecine.


Ambulis, une application simple qui rassure le patient (Photo PxHere)
Ambulis, une application simple qui rassure le patient (Photo PxHere)

Suivre les patients jusqu'à leur domicile, l'idée trottait dans la tête des équipes de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest, une structure de lutte contre le cancer implantée sur deux sites de la région des Pays de la Loire, à Nantes et à Angers. Depuis le 7 Avril, journée mondiale de la Santé, les équipes soignantes et les patients peuvent communiquer grâce à l'application Ambulis disponible sur les mobiles. Cette application de suivi ambulatoire a été développée par Radhius, une entreprise de la Silver économie.

Après six mois de test auprès des personnes admises en chirurgie ambulatoire, sur le site nantais, cette application est désormais ouverte sur les deux sites. Testée auprès de 500 personnes, depuis septembre 2017, dans le cadre d'un suivi pré et post-opération, que ce soit pour l'intervention sur un sein, en gynécologie, en chirurgie digestive ou la pose d'un site implantable pour la chimiothérapie, le retour a été très positif. « La quasi-totalité des personnes a qui nous l'avons proposé a accepté », précise l'établissement de santé. « Avec cet outil je me suis sentie rassurée », explique Martine, une patiente admise en reconstruction mammaire. « C'est simple d'emploi et j'étais même fière de dire à mon entourage que j'allais utiliser une application sur mon mobile pour donner de mes nouvelles à l'ICO ».

Les affections de très longue durée, comme le cancer, nécessitent de ne pas couper les ponts avec l'établissement. La moindre douleur, montée de température, la plupart des interventions peuvent faire l'objet d'effets secondaires qui peuvent inquiéter le malade. Informée, l'équipe médical peut établir un diagnostic, d'autant que le plus souvent il suffit de rassurer ou indiquer les mesures à prendre pour que le patient se sente mieux. « Ça permet de se poser et de dédramatiser la situation », souligne l'établissement, qui sait que la prise en charge et le suivi passent souvent par une prise en charge psychologique, notamment pour cette longue maladie qui ne laisse pas indifférent. Comprendre et rassurer sont donc des points essentiels dans ce genre d'affection.

 


Une application plutôt simple d'emploi

Pour utiliser Ambulis, disponible sur les plateformes Google Play (Androïd) et App Store ( Apple iOS), il suffit de la télécharger sur son smartphone. L'application se veut sobre, ergonomique et rapide, sans affichage inutile. Au préalable le patient devra demander un numéro d'activation qui, en plus de sa date de naissance, permettra de se connecter et répondre à un questionnaire, plus ou moins important selon le type de prise en charge. Les résultats permettront d'établir un score, lequel est communiqué aux équipes soignantes afin qu'ils vérifient une possible anomalie (hausse de température, douleur, …).

Ensuite, le patient renseignera de manière régulière ses constantes et évaluera sa douleur. Les données sécurisées, envoyées par l’intermédiaire d'Internet, sont suivies par une infirmière.

« e-surveillé, le patient se sent acteur de sa prise en charge », indique l'ICO qui, fort des premières expériences, s'apprête à déployer l'application auprès des patients suivis en chirurgie ambulatoire dans un premier temps, avant de poursuivre vers d'autres prises en charge comme la chimiothérapie à domicile.

Pour l'établissement de santé ligérien, Ambulis n'est que le début d'une médecine qui s'appuie désormais sur sur l'internet, sur l'IoT (Internet des objets), voire l'Intelligence Artificielle (IA) avec notamment le développement de l'e-surveillance, l'e-consultation, l'e-autonomie, … L'ICO, comme la plupart des établissements de santé travaille sur ces technologies qui permettront « un suivi connecté généralisé du patient et un maintien plus important à domicile ».




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation






L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            






Suivez-nous
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté