ABACUS : un tramway électrique qui donne une seconde vie aux infrastructures abandonnées


Rédigé par le Mardi 12 Juillet 2022 à 10:53

Imaginé par trois designers allemands, le projet « Abacus », dernièrement sélectionné par un concours international, est un tramway totalement autonome et sans conducteur, dont l’objectif est de donner une seconde vie aux infrastructures abandonnées entre les zones rurales et les villes du nord de l’Allemagne. Ce tramway au design résolument futuriste permettrait de réduire les temps de trajet et de desservir plus facilement les zones dont les dessertes ont été jugées économiquement peu rentables par les compagnies ferroviaires.


Le tramway du futur Abacus, testé entre deux villes allemandes (photo Abacus -Lea HAATS, Erik MANTZ-HANSEN et Konstantin WOLF)
Le tramway du futur Abacus, testé entre deux villes allemandes (photo Abacus -Lea HAATS, Erik MANTZ-HANSEN et Konstantin WOLF)
Ce n’est pas un scoop : les grandes compagnies ferroviaires, en France comme dans d’autres pays européens, ont abandonnées certaines voies jugées peu rentables. Notamment celles qui desservent les petites villes et bourgs de campagne, désenclavant un peu plus les zones rurales. Certaines collectivités et plus particulièrement les Régions, ont pris en charge ces dessertes, en assurant le financement de liaisons régionales. Mais le souci de rentabilité est le même, surtout qu’à certaines heures ces trains roulent pratiquement à vide. 
 
Pour permettre de récréer un lien entre les villes et les campagnes, trois designers allemands, Lea HAATS, Erik MANTZ-HANSEN et Konstantin WOLF, ont imaginé un nouveau tramway électrique qui pourrait circuler sur les voies désaffectées, en Allemagne. Ce projet, baptisé ABACUS a même été sélectionnée parmi les finalistes d’un concours de mobilité du futur : Future Mobility Competition, sur plus de 170 candidatures issues de 45 pays. Ce concours organisé par le magazine d’architecture et design, « Dezeen  » et la société de véhicules électriques Arrival  encourage les créateurs à proposer des solutions innovantes et durables pour améliorer la mobilité dans les villes. Le gagnant de ce concours remportera la somme de 25 000 $
 
« L’État le plus septentrional d'Allemagne, le Schleswig-Holstein, a connu un déclin rapide de l'infrastructure ferroviaire au profit de la route », expliquent les concepteurs de ce tram digne d’un film de science-fiction. « Il n'y a pratiquement aucun transport public qui assure une liaison fiable entre chaque village et la ville la plus proche ». D’autant « qu’au cours des 100 dernières années, plus de la moitié des lignes ferroviaires dans le nord de l'Allemagne ont disparu ou ont été supprimées », regrette le trio de designers, lequel n’est pas pour autant fataliste.  « La revitalisation de ces voies présente un fort potentiel, non seulement pour réduire le trafic et les émissions, mais aussi pour reconstruire un pont entre la ville et la campagne ». 
 

Un véhicule propre avec un bilan carbone neutre

Selon ses concepteurs, ce tramway ultra futuriste permettrait d’améliorer la mobilité et connectivités entre les zones rurales et les villes du nord de l’Allemagne, en utilisant les voies abandonnées par les compagnies ferroviaires allemandes. Les avantages de ce projet : moins de travaux à effectuer puisque les voies existent, un véhicule de transport en commun propre, totalement électrique avec à la clé, une amélioration des déplacements entre les villages et les villes. 
 
Actuellement testé sur un parcours de trois kilomètres entre le village de Gross Rönnau et la petite ville de Bad Segeberg (Land de Schleswig-Holstein), le véhicule ABACUS est un petit tramway à arrêts multiples, autonome et sans conducteur, que les passagers peuvent héler d’un simple geste de la main, comme un taxi. L’appel du passager est alors reconnu par les caméras embarquées de l’engin grâce à la reconnaissance des formes et notamment des mains élevées.
 
Alimenté par les anciennes voies ferrées, ce nouveau tramway, utilise la technologie de l’induction, ce qui lui évite d’embarquer de grosses batteries. Évidemment, cela le rend plus léger et moins énergivore.  
 
Sorte d’immense caisse en verre avec une façade totalement ouverte sur l’extérieur, avec des rampes de maintien afin que les passagers puissent se tenir, ce tramway new-look offre l’avantage de posséder un plancher très bas, ce qui le rend immédiatement accessible aux personnes à mobilité réduite. Mais une rampe rétractable est également prévue pour les personnes en fauteuil roulant. 
 
Si les autorités allemandes encouragent largement les transports en commun, sur ce type de projet la France n’est pas en reste avec le projet Taxirail, en cours de développement depuis 2020 et qui devrait être opérationnel en 2023. Il ne s’agit pas d’un tramway, mais plutôt d’un train à wagon unique qui utilisera également les voies désaffectées par la SNCF, pourtant indispensables aux usagers qui les empruntait. Il s’agit d’un engin hybride, équipé de panneaux solaires qui lui garantissent une autonomie de 600 km, qui fonctionnera sur batterie et au biogaz ou à l’hydrogène. Pour ses concepteurs le Taxirail serait un véhicule propre avec un bilan carbone neutre, facile à prendre grâce à une application dédiée qui permettrait également, grâce à l’intelligence artificielle, de gérer les flux en fonction des heures de pointe.




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don