Alex, un outil digital qui permet de concilier maladie et travail


Rédigé par le Vendredi 10 Septembre 2021 à 14:06 | Lu 1774 fois


Pas facile, lorsqu’on est touché par une affection de longue durée, de garder ou reprendre une activité. Wecare@Work, une start-up dirigée par des femmes entreprenantes et concernées par le cancer, a développé ALEX, le premier coach digital qui permet de concilier maladie et travail.


La team Wecare@Work, avec, au centre : Anne-Sophie Tuszynski et Claire Désarnaud (photo Wecare@Work)
La team Wecare@Work, avec, au centre : Anne-Sophie Tuszynski et Claire Désarnaud (photo Wecare@Work)
Alors que l’on s’apprête, partout en France, à soutenir, dans le cadre du mouvement Octobre Rose, les femmes touchées par un cancer féminin et le mois suivant, les hommes, dans le cadre de Movember, la situation n’est pas des plus faciles pour les personnes touchées par des maladies graves telles que le cancer, le diabète, la sclérose en plaque, les maladies cardio-vasculaires, le sida… Comme le rappelle Wecare@Work, une jeune pousse qui vient de développer un outil digital qui leur est tout particulièrement destiné : une personne sur trois quitte son emploi dans les deux ans qui suivent le diagnostic d’un cancer. « Une triple peine pour les actifs malades », déclarent Anne-Sophie Tuszynski et Claire Désarnaud, les dirigeantes de Wecare@Work.
 
Et la première, Anne-Sophie Tuszynski, sait de quoi elle parle, puisqu’elle a été elle-même touchée par un cancer en 2011, après 15 ans d’expérience professionnelle en tant que membre du comité de direction d’un acteur majeur de l’emploi en France. Auteure de « Cancer et travail : j’ai (re)trouvé ma place, comment trouver la vôtre », paru aux éditions Eyrolles, cette entrepreneuse motivée, élue « femme de santé en 2020 », s’est associée, après avoir fondé sa petite entreprise, à Claire Désarnaud, une spécialiste du marketing, qui a travaillé notamment dans le secteur de la protection sociale. Aidante, elle connaît l’expérience de vie de malade au travers de celle de sa sœur. 
 
« Femmes d’entreprise et mères de famille (nombreuses), nos chemins se rejoignent dans une ambition commune : permettre aux personnes malades de garder leur place dans la société et dans le monde du travail, participer activement à des créations d’emploi, et léguer à nos enfants un système de santé gratuit et de qualité », déclarent de concert ces deux cheffes d’entreprises, rejointes depuis par d’autres femmes. 
 
« Alex, la solution pour en finir avec le parcours du combattant de malades »

Développé par une équipe de « malades », comme le rappellent les deux entrepreneuses, ce programme d’accompagnement « nouvelle génération », sur abonnement, aide les malades à mieux concilier leur parcours de soins et leurs exigences professionnelles. Il est proposé aux entreprises, aux complémentaires santé, aux instituts de prévoyance et aux services de santé au travail depuis février 2021. Associé à une ligne téléphonique solidaire (numéro vert) “ALLO Alex” est un blog qui s’adresse à tous, il offre à ses utilisateurs et à leur entourage toutes les informations indispensables. 
 
Développé par des malades chroniques pour des malades chroniques, Alex a été réalisé avec le soutien de nombreux experts : des médecins, des avocats, des coachs, des psychothérapeutes, à destination des patients, mais aussi à leurs employeurs confrontés à la fragilité de leurs salariés, au services de santé qui peuvent proposer un accompagnement à forte valeur ajoutée et aux professionnels de santé qui peuvent ainsi contribuer à l’inclusion sociale des malades et s’en servir comme facteur de guérison ou de rémission. 
 
Disponible partout en France, à tout moment, sur ordinateur, tablette ou smartphone, Alex se présente comme un parcours qui mixe auto-formation et accompagnement. Il permet aux utilisateurs de prendre du recul et faire le choix le plus judicieux en fonction de chaque étape de la maladie, de l’annonce, en passant par l’arrêt du travail, incontournable dans la plupart des cas et préparer le retour vers l’emploi, total ou partiel.  
 
Véritable enjeu sociétal, le suivi des personnes touchées par une grave maladie alors qu’elles sont encore en activité professionnel, vise à être mis à la disposition de tous les patients via leur employeur, leur contrat de complémentaire santé ou prévoyance, leur centre de soins ou tout professionnel de santé. Une initiative positive et fédératrice qui a déjà convaincu plusieurs entreprises, tant pour leurs salariés que pour leurs clients. C’est notamment le cas du groupe de protection sociale Malakoff Humanis.
 
« Sensibiliser et accompagner les entreprises pour faciliter le retour à l’emploi de salariés atteints d’un cancer est une priorité », commente Pascal Andrieux, Directeur des engagements sociaux, sociétaux et RSE de Malakoff Humanis. « L’expertise de Wecare@Work nous a permis de mieux appréhender la problématique et de mettre en place des leviers d’action ». 
 
Actuellement prévu pour les salariés du régime général, Alex va poursuivre son développement vers l’ensemble des régimes de protection sociale et pour tous les acteurs de l’emploi. « D’autres pays européens montrent également leur intérêt, car la maladie n’a pas de frontière », ajoutent les deux entrepreneuses.
 
Mais il reste du chemin à parcourir, car ces maladies que l’on définit par longue, tellement le sujet est tabou, par méconnaissance des enjeux, ne permettent pas à la personne touchée de reprendre, dans la plupart des cas, dans les meilleures conditions. Car même s’il est guéri un malade qui a vécu cette expérience douloureuse, reste fragile, physiquement pour certains et le plus souvent psychologiquement. D’autant que la question qui se pose le plus souvent est de savoir « comment accompagner au mieux un salarié malade alors que 75% des responsables des ressources humaines déclarent être en manque d’information et de formation pour accompagner le sujet dans leurs entreprises » (étude Malakoff Médéric – 2016).
 
D’où l’intérêt de cet outil numérique qui devrait permettre à chacun d’y trouver son compte et éviter la discrimination professionnelle dont certains ex-malades de longue durée, aujourd’hui guéris, font l’objet. 
 
Pour en savoir plus : https://www.wecareatwork.com/


MOTS CLÉS : accompagnement, santé, startup

Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don