Avec Green Riders la trottinette électrique devient dockable


Rédigé par le Lundi 8 Juin 2020 à 09:36 | Lu 3866 fois


Est-ce la fin des trottinettes électriques en libre accès (free floating), abandonnées négligemment sur les trottoirs de nos villes ? Peut-être. Une société francilienne, « Green Riders », propose une alternative qui pourrait intéresser les gestionnaires de l’espace public confrontés au problème de ces engins de mobilité devenus, dans certaines villes, trop encombrants.


Des bornes pour éviter l'abandon sauvage et en même temps recharger (Photo Green Riders)
Des bornes pour éviter l'abandon sauvage et en même temps recharger (Photo Green Riders)
Les trottinettes électriques on en voit de plus en plus dans l’espace urbain. Facile à utiliser, moins encombrantes qu’un vélo, elles constituent une excellente solution pour se déplacer au cœur des villes. Mais ces engins utilisés en « free floating » sont devenus très encombrants, surtout lorsqu’ils sont utilisés pas des personnes peu soucieuses de l’utilisation de l’espace public. Résultat certains élus sont obligés de légiférer pour contraindre l’utilisation de la trottinette, tant sur le plan de la circulation que de son stationnement.
 
Pour résoudre le problème du stationnement des trottinettes inutilisées et en même temps effectué la recharge électrique dont elles ont inévitablement besoin, une jeune entreprise basée à Saint Denis (93), Green Riders, a la solution : la borne de rechargement et de verrouillage. Un système de parcage qui n’est pas sans rappeler celui des célèbres Vélib’ parisiens.
 
Si ce système bat en brèche le principe du « free floating » qui consiste à prendre le vélo ou dans le cas présent, la trottinette, là où elle se trouve pour l’abandonner en un autre point lorsqu’on en a plus besoin, elle résout une problématique dénoncée par les piétons et les élus qui en ont marre de voir ces engins abandonnés n’importe où. Entravant alors la mobilité des piétons et celles ayant des difficultés à se mouvoir. 
 
Si ces bornes s’affichent comme étant une alternative au free-floating, elles offrent, en plus de sécuriser le stationnement des trottinettes, de procéder à leur rechargement et éviter ainsi le passage d’entreprises privées qui se mènent une concurrence, à la limite du raisonnable, pour récupérer et charger les trottinettes déchargées. 
 
« Le symbole que la France et la Seine-Saint-Denis peuvent réussir dans ce match mondial des nouvelles mobilités »

 « Ces bornes, conçues en Île-de-France et fabriquées en Moselle, sont un produit qui mettra fin aux problématiques liées au chargement des trottinettes, à leur dégradation et au stationnement gênant sur la voie publique », affirme Sena Adjovi, le fondateur de Green Riders.
 
Née en Île-de-France, territoire d'innovation en matière de mobilité urbaine, cette solution permet de réduire les temps d’intervention avec des véhicules d’entretien et donc de réduire l’impact carbone. En plus selon son concepteur elle permet de « recréer du lien, de l’emploi et favoriser l’insertion professionnelle ». Sena Adjovi et son équipe multiculturelle, à l'image de la ville de Saint Denis, envisagent de recruter dans les prochaines semaines, pour faire face à une demande qui explose depuis le déconfinement. Les urbains qui ont des doutes en matière de propagation du coronavirus dans les transports en commun, découvrant ou redécouvrant ce moyen doux pour se déplacer. Comme le vélo, la trottinette connait un véritable engouement en phase post confinement.
 
Lancée en 2018 à Saint Denis, ville du Grand Paris, dans laquelle la trottinette est omniprésente, Green Riders propose aux particuliers, aux collectivités et aux entreprises une gestion verte de leur besoin de mobilité. La jeune entreprise propose des trottinettes électriques à l'achat ou à la location et un service de réparation. « Green Riders est le symbole que la France et la Seine-Saint-Denis peuvent réussir dans ce match mondial des nouvelles mobilités », s’enflamme son gestionnaire, lequel avait déjà présenté son initiative au Salon des maires et au CES de Las Vegas 2020.



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Juin 2020 - 16:26 Le covoiturage en voie réservée à Grenoble

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire