Avec l’Hopium, l’automobile française va se doper à l’hydrogène


Rédigé par le Mardi 27 Septembre 2022 à 18:59

Présentée comme une alternative sérieuse aux voitures thermiques, la voiture à pile à combustible à hydrogène n’intéresse pas beaucoup les constructeurs automobiles pour l’instant, sauf pour les utilitaires. De là à la construire de toute pièce, il n’y avait qu’un pas qu’a franchi le pilote automobile Olivier Lombard en proposant l’Hopium, une berline de luxe qui sera construite en Normandie. Son seul frein, pour l’instant : son prix.


Un design très futuriste pour l'Hopium Machina (photo extraite de la vidéo ci-après - crédit Hopium)
Un design très futuriste pour l'Hopium Machina (photo extraite de la vidéo ci-après - crédit Hopium)
Si l’hydrogène se révèle comme une alternative intéressante aux véhicules thermiques, essence et diésel, la voiture propulsée par une pile à hydrogène est pour l’instant boudée par les grands constructeurs automobiles. A part le japonais Toyota, l’Allemand BMW et le sud-coréen Hyundai, le français Renault pour ses utilitaires, ils ne sont pas nombreux à s’intéresser à la voiture à hydrogène. Pourtant prometteuse sur le papier ce type de motorisation, se montre peut-être plus écologique que la voiture électrique car elle ne nécessite pas de batterie et ne sollicite pas le réseau électrique. 
 
C’est ce qui motive le pilote automobile français de course d’endurance, Olivier LOMBARD, lequel a créé en 2019 la start-up « Hydrogen Motive Company (HMC) » et la marque de voiture à hydrogène « Hopium  ». Ce véhicule futuriste dans son design et ses équipements utilise l’énergie d’une pile à combustible. Cette technologie utilise un combustible réducteur, le dihydrogène (la forme moléculaire de l'élément hydrogène qui existe à l'état gazeux aux conditions normales de température et de pression) et l’oxygène de l’air. La voiture à hydrogène est considérée comme non polluante car elle ne rejette que de l’eau. Pour en savoir plus sur la voiture à hydrogène
 
Le concept de la pile à hydrogène n’est pas nouveau et déjà des trains, des camions, des autocars et des autobus en sont équipés. Le véhicule de HMC, présenté sous le nom de « la Machina » au salon des nouvelles technologies Vivatech, à Paris en 2021, aurait « une autonomie de 1 000 km grâce à son réservoir de 10 kilos d’hydrogène installé en forme de T sous le plancher lequel se recharge en trois minutes », annonçait alors le constructeur. Beaucoup mieux que n’importe quelle voiture électrique.
 
Mais ce qui est intéressant c’est que ce véhicule sera innovant qui va transformer l’air et l’hydrogène en énergie électrique sera construit dans l’Eure, à Douains près de Vernon. 
 
Le pilote-entrepreneur avoue, dans le magazine Entreprendre, « avoir des points communs avec Tesla, dans le sens où Elon Musk a créé une marque automobile de toutes pièces à un moment où tout le monde pensait que c’était impossible. Il a démontré qu’au contraire, tout est possible, et provoqué une prise de conscience : on peut se tourner vers d’autres technologies que le moteur à combustion ».
 

Environ 1500 emplois créés en Normandie

Selon France 3, « le choix de Douains pour cette implantation a été motivé par sa position géographique, entre Paris et le port du Havre, mais aussi par sa proximité avec des sites industriels et surtout par la présence d'un réseau d'entreprises travaillant dans le domaine de l'innovation ».
 
Hydrogen Motive Company a annoncé dans son communiqué, vouloir ouvrir une usine et un centre de recherches et de développement. « Ce site normand dont les infrastructures seront mises en service fin 2024, devrait employer plus de 1500 personnes » révèle France 3. 
 
HMC sera, avec l’Hopium, le premier constructeur français à produire, sur le sol français, une voiture à hydrogène. Cette berline de luxe est présentée comme ayant un bilan carbone neutre et une autonomie exceptionnelle de 1000 km, pour une puissance de 500CV et un temps de charge aussi rapide qu’un véhicule essence. Reste à installer l’hydrogène dans les stations-services
 
Cette voiture haut de gamme, l'Hopium Machina, sera visible à Paris en octobre 2022, au salon Mondial de l'auto. Plusieurs centaines de futurs acheteurs ont déjà réservé le bolide, malgré son prix de vente qui serait d’environs 120 000 €, selon le constructeur. Une belle voiture, mais pas à la portée de toutes les bourses. Dans tous les cas cette initiative ouvre des perspectives aux constructeurs, en complément de la voiture électrique, la voiture à hydrogène étant promu à un bel avenir, surtout si elle quitte le créneau des voitures de luxe. 

 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don