Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Bios Incube, une urne funéraire connectée qui vous transformera en arbre


Rédigé par le Mercredi 14 Mars 2018 à 19:33 | Lu 2831 fois


Si la crémation entre peu a peu dans les mœurs, elle permet aussi au collectivités de répondre aux problèmes d'espaces pour l’inhumation des défunts. Les cendres sont placés en columbarium ou dispersées dans un espace cinéraire. Elle peuvent aussi être placée dans une urne biodégradable qui, une fois enterrée, dans un pot connecté ou dans le sol, donnera naissance à un arbre. C'est une idée originale développée par la société Catalane « Bios Urn ».


Surveiller le développement d'un arbre de mémoire avec son smartphone, tout un symbole  ... (Photo Bios Urn)
Surveiller le développement d'un arbre de mémoire avec son smartphone, tout un symbole ... (Photo Bios Urn)

Que l'on soit influencé par une religion ou pas, personne ne peut affirmer avec certitude qu'il y ait une forme de vie après la mort. Une chose est certaine c'est qu'une fois mort, notre enveloppe corporelle se décomposera dans le sol ou terminera en cendres selon que l'on ait choisi d'être inhumé dans un cimetière ou d'être incinéré.

Mais notre corps pourrait aussi être à l'origine d'un nouveau cycle de vie sur terre, celui d'un arbre. C'est l'idée de deux designers catalans, Gérard et Roger Moliné, qui ont imaginé une urne funéraire biodégradable dans laquelle une graine d'arbre pourrait pousser grâce aux cendres du défunt. Ce dernières constituent un très bon engrais pour un arbre au pied duquel la famille pourra se recueillir.

L'idée de remplacer les tombes par des arbres, dans les cimetières ou dans un espace dédié, n'est pas nouvelle. Au bord de la rivière du Bono (Morbihan), un jardin de la mémoire qui accueille au pieds d'arbres plantés pour l'occasion les cendres d'un défunt, a été créé en 1998. «  C'est un lieu calme et serein qui permet de dresser plus facilement un trait d'union avec le défunt », explique Lionel Le Maguer, le fondateur de cet espace cinéraire de 45 hectares. 

Pour les frères Moliné qui croient que le design, en conjonction avec la nature, a la capacité de changer le monde, « Bios est une solution intelligente, durable et écologique qui permet d'aborder une phase inévitable de la vie humaine et de changer la façon dont les gens voient la mort en promouvant un retour à la vie à travers la nature ».

C’est en observant les tendances de la société moderne que les designers catalan ont eu l'idée de créer cette urne bio dégradable. « Les humains ont toujours un besoin irrépressible de se recueillir en mémoire de leurs chers disparus. Mais la façon dont ils enterrent leurs défunts évolue », souligne Gérard Moliné .
 


Une initiative écologique qui intéresse les amoureux de la nature

Force est de constater que l'inhumation dans le sol, fait de plus en souvent place à la crémation. Les raisons en sont multiples. Par conviction personnelle, par raison économique – une inhumation qui nécessite une concession dans un cimetière et une pierre tombale, coûte plus cher qu'une crémation -, sans oublier la place nécessaire et les règles en matière de pollution du sous-sol. Enfin certains estiment que les cimetières offrent une image triste et négative. Le concept développé par les frères Moliné est tout autre, puisqu'il « permet de donner une vie après la vie », selon leur slogan.

L'urne funéraire qu'ils proposent offre la possibilité de chacun d'être à l'origine d''un nouveau cycle de vie, celle d'un arbre. Tout un symbole, puisque les cendres feront germer une graine et pousser l'arbre choisi au préalable par le défunt, lequel symbolisera son âme, assurant ainsi une forme de présence pour le reste de la famille.

Mais les concepteurs vont plus loin, puisqu'ils proposent de placer l'urne « Bios Urn » dans un pot plus grand, le « Bios Incube », lequel tient lieu d'incubateur pour faire germer la graine et donner vie à un arbrisseau qui sera ensuite placé en terre. Un capteur placé dans la terre de l'incubateur va donner les informations relatives au terreau et notamment à son humidité, mais aussi la température ambiante et la charge de l'arrosage automatique intégré, pour être sûr que toutes les conditions sont réunies pour que l'arbre s'épanouisse correctement. Une application disponible sur smartphone permet de contrôler les paramètres. Il ne reste plus qu'a verser de l'eau sur la terre et attendre que l'arbre pousse.

Cette initiative écologique intéresse les amoureux de la nature et notamment tous ceux qui ont respecté de leur vivant l'environnement et qui souhaitent faire un dernier geste pour la terre que leur corps a quitté. A noter que ce concept peut également être utilisé pour les animaux de compagnie.

Il vous en coûtera 145 $ (118 €) pour l'urne biodégradable et 550 $ ( 445 € ) de plus pour acquérir l'incubateur Bios Incube. Ce dernier n'est pas indispensable, l'urne biodégradable peut tout a fait être directement mise en terre dans un jardin ou dans une forêt.

Pour en savoir plus : https://urnabios.com/



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Startups et innovation | L'actu de la Smart City | Avis d'expert


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire