Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Charlie, le robot de santé qui rassure les patients, au CES de Las Vegas


Rédigé par le Lundi 7 Janvier 2019 à 17:01 | Lu 2326 fois


L’édition 2019 de l’incontournable Consumer Electronics Show, le plus grand rendez-vous de l’électronique Grand public de la planète, ouvre ses portes demain à Las Vegas (Nevada). Les startups françaises, y seront, une fois de plus, bien représentées. Cette année elles seront 360 et parmi elles, New Health Community, une jeune pousse toulousaine qui présentera Charlie, un robot capable de soulager les patients et le personnel soignant d’un hôpital.


Le robot de santé Charlie, développé par New Health Community (photo NHC)
Le robot de santé Charlie, développé par New Health Community (photo NHC)
L’hôpital peut présenter une source de stress, pour les patients, les visiteurs et même le personnel soignant », constate Nicolas HOMEHR, médecin et fondateur de « New Health Community », une jeune entreprise de la filière e-Santé. « Les médecins, les chirurgiens, infirmier.e.s sont débordés, les patients peuvent être inquiets, se sentir seuls et frustrés. Charlie est le premier robot médical et autonome qui apporte confort et soulagement aux patients, à leurs familles et au personnel soignant ».
 
Pour cette jeune entreprise implantée à Toulouse, et spécialisée dans la digitalisation de la santé, force est de constater que des inégalités existent en matière d’accès aux soins. Une problématique d’autant plus facile à résoudre par l’apport du numérique que 78% de la population est favorable au développement de la e-santé (santé connectés) et 77% des français perçoivent le numérique comme une source d’amélioration de leur vie quotidienne.
 
Pour New Health Community, la santé connectée doit pouvoir répondre aux enjeux et besoins et notamment dans les hôpitaux en facilitant l’accessibilité, en répondant à la désertification médicale, en soutenant le personnel soignant, en coordonnant les soins, tout en rendant le patient acteur de sa santé. 
 
C’est en partant de ce constat, que l’équipe toulousaine (12 personnes) lance l’idée d’un robot, entièrement autonome capable de s’intégrer dans le processus de fonctionnement d’un hôpital, tant dans la relation entre les patients et les soignants, qu’en aidant ces derniers dans leurs taches quotidiennes. Répondant au nom de Charlie, ce nouveau collaborateur de santé, doit pouvoir suppléer aux difficultés que rencontre le corps médical.
 
Compagnon idéal du personnel soignant que des patients, Charlie qui a pour objectif de faciliter la communication entre les acteurs d’un centre hospitalier, est contrôlé à distance par un smartphone, une tablette, un ordinateur ou via son écran de contrôle. Composé d’une colonne capable de se déplacer en tous lieux grâces à ses roues suspendues, Charlie peut, selon ses concepteurs, franchir les seuils de porte et « entrer dans une cage d’ascenseur sans assistance humaine », précisent ses concepteurs.

Un compagnon qui sait s’adapter aux besoins

Charlie a réponse à tout ou presque. Doté d’un système de visioconférence, il permet au patient de contacter son médecin, ce dernier pouvant ainsi rassurer les malades sans avoir à se déplacer d’un bâtiment à un autre. Il est également équipé d’application de sophrologie et de relaxation, de jeux, vidéo et connexion internet, utiles en cas de stress ou d’anxiété, de documents et vidéos explicatives sur le fonctionnement de l’hôpital. Le ventre du robot Charlie contient même plusieurs objets connectés de mesure permettant au patient de prendre sa tension ou connaitre sa fréquence cardiaque.
 
Le robot peut également recueillir des données protégées, à disposition de l’équipe médical, comme un carnet de soins ambulant. Il est également utile pour les personnes ayant des déficiences visuelles ou auditives puisqu’en fonction des besoins il s’adapte et fourni les instructions sonores ou visuelles dont la personne qui l’interroge a besoin. Il est même capable d’échanger sur la base de pictogrammes en cas de limitation cognitive du patient. Il est même capable de s’adapter à la hauteur de la personne qui l’utilise, notamment s’il s’agit d’une personne en fauteuil roulant.  
 
L’engin qui a vu le jour en Août 2018 dans le cadre de l'activité Home Hospital Robotics, développée par New Health Community, est soutenu par la Région Occitanie – Midi Pyrénnées et BPI France, entre autres. Il intéresse la plupart des facultés de médecine en France et sera présent au Consumer Electronics Show de Las Vegas, du 8 au 11 janvier 2019, sur l'espace Eureka Park. 

Pour en savoir plus : www.newhealthcommunity.com



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire