#Coronavirus : Smiile annonce la gratuité de son offre pour les collectivités


Rédigé par le Jeudi 2 Avril 2020 à 15:27 | Lu 1291 fois


Réseau social de voisinage, collaboratif et surtout positif, ouvert sur le territoire français, Smiile, annonce la gratuité de son offre pour les villes françaises, pendant la durée de la crise sanitaire que nous traversons. Une proposition qui devrait permettre d’accroitre les relations citoyennes en cette période de confinement.


Un réseau social d'entraide qui génère du lien de proximité, à l'échelle d'un quartier ou d'un village (photo Adobe Stock)
Un réseau social d'entraide qui génère du lien de proximité, à l'échelle d'un quartier ou d'un village (photo Adobe Stock)
Trouver de l’aide gratuite ou payante près de chez-soi pour de multiple besoins allant du soutien scolaire, en passant par les travaux ménagers, de jardin, de construction, le dépannage informatique, le prêt de matériel ou pour organiser une fête entre voisins, le réseau social « Smiile  », créée en 2014 à Saint Malo (Ille-et-Vilaine), s’est taillé une part importante sur le marché des plateformes collaboratives et citoyennes qui contribuent au développement de la Smart City.

Accessible au grand public et aux artisans – commerçants, cette plateforme est aussi ouverte aux collectivités, sous le label « Smart City  », cet outil de citoyenneté largement éprouvé, permet à ses concepteurs de se hisser au premier niveau des solutions d’entraide de proximité. En six ans, cette plateforme s’est implantée dans plus de 15 000 communes de France, petites et grande, avec une accélération de plus de 400% des inscriptions et 200% en matière d’activité. 

Cette solution « Civictech », très ouverte, accessible en multiplateforme, « révèlent bien des atouts qui permettent de construire la résilience de nos territoires sur le long terme, mais aussi en période de crise », explique David Rouxel, le fondateur de Smiile.

En période de crise sanitaire comme celle que traverse notre pays actuellement, cette plateforme se révèle comme un outil indispensable pour rapprocher, grâce au réseau internet, des citoyens obligés de s’éloigner pour tenter de mettre un terme à la propagation du Covid-19. 

Certes le contexte n’est pas très facile et notamment pour les petites entreprises qui souffrent inévitablement du manque de commande et de travaux. Smiile pourrait donc être le chainon manquant qui, grâce aux collectivités locales, peut favoriser l’entraide entre voisins tout en respectant les consignes gouvernementales et les textes en vigueur depuis la mise en place d’un confinement général. Une opportunité pour les communes de se doter d’un canal de communication « ultra-local » avec les habitants.

« Il s’agit pour nous d’ouvrir les portes de notre plateforme aux villes afin qu’elles puissent mettre à disposition de leurs habitants une solution fiable, sécurisée, éprouvée, et respectueuse de la donnée personnelle en moins de 24h pendant la crise sanitaire du COVID-19 » affirme David Rouxel, le fondateur de Smiile.

Organiser les solidarités en temps de confinement

Ouvert à tous, Smiile est accessible gratuitement aux collectivités pendant la durée de la crise sanitaire liée au Covid-19 avec des fonctionnalités évoluées et pensées pour elle.

Et plus particulièrement : la publication d’actualités officielles et d’alertes en temps-réel (déclenchant l’envoi de SMS, emails et notifications mobiles à tous les inscrits du quartier ciblée ou de la ville), un système de gestion des remontées citoyennes et de sondages citoyens, un agenda local et la publication d’évènements spécifiques, une modération « premium » des échanges et des contenus par l’équipe Smiile et des profils personnalisés pour les équipes engagées.

« Le collaboratif et l’entraide de quartier ne pourront s’organiser efficacement en période de crise sans le soutien des villes et des pouvoirs publics », poursuit David Rouxel. « Le développement des pratiques collaboratives appelle à un maillage national et nécessite une action publique globale ». Et d’ajouter : « Pour être encore plus efficace, l’idéal consiste à anticiper les crises pour développer une communauté bien en amont dans une approche inclusive et résiliente ».

Mais si l’équipe de Smiile s’inscrit dans la solidarité citoyenne, laquelle fait partie des valeurs qu’elle défend, elle n’oublie pas pour autant qu’il faut préparer l’avenir et notamment la sortie de crise, en souhaitant que le maillage dont cette plateforme de partage et de mutualisation est porteuse soit inscrit dans toutes les feuilles de routes de l’ensemble de communes de France, après la conclusion des élections municipales.  

« Il n’y a plus d’excuses pour se priver de telles dynamiques », conclut le fondateur de ce réseau social français. « La technologie est mature, Smiile y travaille depuis plus de 6 ans, et la prise de conscience des citoyens est massive. Ensemble, faisons émerger de nouvelles formes de solidarité et réinventons l’entraide locale ».



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire