Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Covoiturage-libre.fr : quand le covoiturage devient un bien commun


Rédigé par le Lundi 3 Septembre 2018 à 15:21 | Lu 640 fois


On ne vantera jamais assez des mérites du covoiturage, tant en matière de protection de l’environnement que des relations humaines et du bien vivre ensemble. Ces avantages la plateforme « covoiturage-libre.fr » qui fait de ce système de transport, un bien commun, l’a bien compris. La plateforme qui vient d’améliorer son site web, propose désormais des nouveautés qui raviront les utilisateurs de ce moyen économique et écologique de déplacement.


Le covoiturage permet de tisser des liens (photo Adobe Stock)
Le covoiturage permet de tisser des liens (photo Adobe Stock)
Véritable alternative pour les covoitureurs, dans son modèle économique que les services qu’elle propose, la plateforme « covoiturage-libre.fr », comme à se tailler une part non négligeable sur le terrain de la mobilité. Avec plus de 700 000 covoiturages heureux depuis sa création en 2011, soit plus de 100 000 trajets par an, cette structure communautaire qui ne vit que les dons de ses abonnés, n’a rien à envier aux poids lourds du marché.Les prix sont fixés par les conducteurs, le site ne prélève aucune commission sur les trajets.

« En partenariat technique avec RoulezMalin, covoiturage-Libre.fr a pu développer une toute nouvelle plateforme avec plusieurs nouveautés comme la création de compte utilisateur, le covoiturage quotidien, le covoiturage événementiel… », expliquent les dirigeants de cette structure atypique dans un communiqué. La collaboration établie depuis juillet dernier « commence à porter ses fruits et se traduit par un nouveau site web et de nouvelles fonctionnalités », poursuivent les dirigeants. Le site répond ainsi à la demande des utilisateurs tout en ambitionnant d'augmenter la communauté de covoitureurs libres.

Privilégier le covoiturage vers un festival, un spectacle, un concert, une manifestation, est l'une des nouveauté qui accentue le mode collaborait. Ainsi les organisateurs peuvent désormais proposer une solution de covoiturage pour leurs événements. « Ce service est également sans commission », ajoutent les dirigeants de covoiturage libre. 

« Notre objectif principal est d’améliorer l’expérience utilisateur pour que le covoiturage fasse partie intégrante de notre vie quotidienne », expliquent les dirigeants sur leur site web, en rappelant que le secteur du transport est le premier émetteur de gaz à effet de serre. « Le second objectif et de faire de Covoiturage-Libre une véritable alternative aux autres modèles des plateformes de covoiturage ». Objectif atteint puisque la plateforme associative et collaborative de hisse à la seconde place des plateformes de covoiturage français.
 
Contribuer au maintien du lien social et du bien vivre ensemble

« Beaucoup de covoitureurs aiment la plateforme car elle fait du covoiturage un bien commun en protégeant les données des utilisateurs et en ne prélevant aucune commission sur les trajets », poursuivent les dirigeants. « En augmentant la communauté nous portons un message plus fort, et l’un des moyens pour l’accroitre est d’améliorer le service ».

Proposer une alternative citoyenne où les utilisateurs se sentent impliqués dans le fonctionnement c’est ce qui fait la force de cette plateforme dont un appel à dons est en cours sur le portail associatif Helloasso. Lors de l’Assemblée générale qui actait cette décision de faire du covoiturage un bien commun, les membres avait exprimé le fait que « la richesse produite par une plateforme collaborative ne doit pas être accaparée par quelques actionnaires, contrairement au modèle proposé par Uber, AirBnB ou encore BlablaCar. Le covoiturage est le bien de toutes et tous, non des plateformes privées qui se sont développées depuis 10 ans, autrement dit que le covoiturage est un bien commun ».

Dans cet état d’esprit citoyen, la plateforme applique une ligne de conduite claire et assumée : la plateforme est un bien commun : elle ne sera jamais achetée ou cotée en bourse ; la plateforme vit de dons : il n’y a pas de commission sur les trajets ; la gouvernance de la plateforme est ouverte et fondée sur la communauté.

A ces engagements qui placent Covoiturage-libre.fr dans la droite ligne des grandes plateformes collaboratives telles que Wikipedia et Open Street Map s’en ajoutent d’autres et notamment la contribution à la protection de l’environnement en réduisant le flux de véhicules quotidiennement en circulation et la diminution du volume de gaz toxique et à effet de serre qui lui sont intrinsèquement liés ainsi que le maintien du lien social et du bien vivre ensemble des covoitureurs.

L’idée de la collaboration entre citoyens pour rendre notre monde meilleur fait sont chemin, rencontrant de plus en plus de succès. Sans exclure la technologie dont nous avons besoin pour avancer, ce monde partage et mise en valeur du bien commun, c’est à coup sur ce rendra la ville encore plus intelligente.

Pour en savoir plus : www.covoiturage-libre.fr
 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation | Droit du numérique


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire