Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Foodvisor : mieux manger grâce à l’intelligence artificielle


Rédigé par le Vendredi 1 Février 2019 à 14:46 | Lu 2187 fois


Manger sainement et en quantité raisonnable, dans le but de garder forme et santé, ce n’est pas toujours aisé. A moins d’avoir une balance dans la tête ou passer par un service préparation de repas comme ceux qui nous inondent de leur publicité. Et pourquoi-pas utiliser son smartphone pour analyser ce que vous avez dans votre assiette et vous proposer une alimentation équilibrée ? C’est le travail de Foodvisor une application qui permet, grâce à l’intelligence artificielle, de bien manger.


Un repas de 330 kcal correctement identifié par l'application Foodvisor
Un repas de 330 kcal correctement identifié par l'application Foodvisor
Et si manger était aussi simple que de prendre une photo », lancent les fondateurs de Foodvisor : Charles BOES, Yann GIRET et Gabriel SAMAIN, trois ingénieurs centraliens qui ont fait de leur projet de recherche de fin d’étude une startup de « l’healthy », et plus particulière de l’alimentation saine. Un état d’esprit, une tendance, qui s’installe chez les jeunes cadre qui veulent prendre soin de leur corps, l’alimentation permettant d’y contribuer, au même titre que le sport physique et culturel. Rejoints Aurore TRAN, diplomée de l’Essec, ils se sont lancés dans l’aventure de l’entrepreneuriat en 2018. 
 
« Cette application est née du constat qu’il n’y avait pas de moyens simples pour suivre son alimentation, les applications actuelles nécessitant une entrée manuelle », explique le quator. Après deux ans de perfectionnement des algorithmes complexes qui lui permettent d’en faire un outil de contrôle de l’alimentation directement dans l’assiette, l’application est lancée sur Android et depuis l’an dernier sur iOS.
 
Mais qu’est-ce qui fait le succès de cette application déjà utilisée par plus d’un million d’utilisateurs. Sa simplicité d’accès, certainement, mais aussi ce qu’elle offre en matière de service pour surveiller son alimentation sans avoir une véritable chaine au pied.
 
Grace au « deep learning (apprentissage profond)», une branche de l’intelligence artificielle, les concepteurs de Foodvisor ont développé des algorithmes capables d’identifier avec l’appareil photo présent sur les smartphones, les aliments présents dans une assiette. Mais aussi d’en estimer la quantité et l’apport nutritionnel de chaque portion. Une révolution pas vraiment puisque la machine apprend avec l’utilisateur. Et plus elle enregistre d’informations, lesquelles peuvent être corrigées par l’utilisateur, plus l’outil devient performant. Chaque image prise, permet à l’IA d’en savoir un peu plus sur les habitudes de l’utilisateur et corriger si besoin est. « L’objectif à terme est d’être capable de reconnaitre tous les plats », poursuivent les concepteurs.
 
« Le premier coach en nutrition mobile qui fournit les informations nutritionnelles de son repas ». 

 Chaque utilisateur dispose ainsi d’un véritable coach à domicile qui lui permet le bilan de son alimentation. L’application permet même de récupérer les calories brulées par l’activité physique, laquelle va de pair avec une saine alimentation, et d’afficher des statistiques de progression.
 
Cette analyse directe des produits de l’assiette et de leur apport nutritionnel est gratuite pour l’utilisateur. Elle s’enrichit de conseils personnalisés de diététiciens, de recettes et de planification de régimes (végétarien, méditerranéen, détox après les fêtes, …) dans une version Premium, sur abonnement. Cet abonnement accessible est proposé au mois, au trimestre ou à l’année, de 9,99 € pour un mois, à 59,99 € l’année soit 4,99/mois.

« Pour tous ceux qui veulent avoir un mode de vie plus sain et perdre du poids, Foodvisor est le premier coach en nutrition mobile qui fournit les informations nutritionnelles de son repas », souligne Charles BOES. « Nous souhaitons étendre notre application à de nouveaux marchés où il n’existe pas encore solution simple, efficace et personnalisée pour suivre son alimentation ». L'entreprise qui développe l'application est incubée par Facebook Startup Garage et emploie 15 personnes. 
 
Et comme un petit essai vaut mieux qu’un long discours. Nous l’avons testé ce midi avec un repas annoncé de 720 kcal après photo et 1140 cal après corrections manuelles. Nous avons même pesé les aliments identifiés afin de vérifier la précision. Le poids annoncé par la photo n’est pas très éloigné de la vérité. Sans être précise au gramme près, cette application donne tout de même des résultats significatifs. Après il est intéressant d’affiner le résultat, pour augmenter sa précision et nourrir son intelligence. Reste maintenant à dépenser ces calories car l’application indique, à défaut d’une activité sportive enregistrée dans les mêmes temps, qu’elles sont en trop. De quoi culpabiliser rapidement et de se remettre au sport ...

Pour en savoir plus https://foodvisor.io  et télécharger l'application.

Foodvisor sur Télé Matin (France Télévisions)



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire