Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Grève des transports: le covoiturage, une solution pour les usagers


Rédigé par le Vendredi 23 Mars 2018 à 08:45 | Lu 482 fois


Mécontents des annonces gouvernementales concernant leur statut, les cheminots préparent, après celle d'hier, une grève de grande envergure qui devrait durer plusieurs mois. Cette interruption de service pourrait être profitable aux transports alternatifs et notamment au covoiturage, de plus en plus prisé par les voyageurs. Une initiative complémentaire des réseaux ferrés, largement encouragée en région Ile-de-France


Le covoiturage, complémentaire des moyens de transports classique, voit son utilisation augmenter lors des jours de grève (Photo Montpellier Méditerranée Métropole)
Le covoiturage, complémentaire des moyens de transports classique, voit son utilisation augmenter lors des jours de grève (Photo Montpellier Méditerranée Métropole)

La forte mobilisation des fonctionnaires et des cheminots, ce jeudi 22 mars, marque le début de grandes difficultés pour ceux qui empruntent habituellement les transports en commun et notamment le train, en région parisienne, et dans les grandes villes en général. Bien décidés à faire plier le gouvernement, les syndicats de la SNCF ont annoncé une grève « perlée » de trois mois à raison de deux jours par semaine. Pour se déplacer les salariés auront recours à la voiture, sauf pour ceux qui ne possèdent pas de véhicules ou qui ne souhaitent pas passer leur temps dans les bouchons.

La Région Ile-de-France qui encourage habituellement les franciliens à partager leur voiture, dans le cadre de l'opération « Tous ensemble pour le covoiturage », et « RoulezMalin  », la plateforme de covoiturage domicile-travail, appellent les usagers à faire preuve de solidarité en cette période difficile.

D'ordinaire, chaque moyen déplacement s'adapte aux besoins des salariés, certains ont plus d'avantage a utiliser le train, le bus ou le covoiturage. Des moyens qui sont complémentaires entre-eux, chacun les combinant en fonction de ses habitudes de vie. Tout dépendant de la localisation entre le domicile et le travail et les horaires de l'activité professionnelle.

« C'est pour ces raisons que les actifs doivent restés unis et solidaire pour que chacun puisse se rendre sans difficulté à son travail », avancent les responsables de RoulezMalin.com. « Le moyen simple et efficace pour aider les autres salariés est de partager sa voiture ».

Si le covoiturage courte distance, entre le domicile et le travail est recommandé par les collectivités pour réduire le flux de voitures aux moments des heures d'embauche, il l'est encore plus en cette période de crise dans les transports ferroviaires. « Dans ce genre de situation, le covoiturage est une alternative, même si l'on sait qu'il ne remplacera jamais les autres modes de transport », ajoute RoulezMalin.com qui adresse son soutien aux différents services de transports concernés par la réforme qui s'annonce. « Nous leur souhaitons de trouver les solutions les plus équitables possibles, dans l'intérêt général ».

RoulezMalin invite les automobilistes prêts à partager leur véhicule à se rendre sur leur plateforme pour faire des propositions de trajet, sachant que la Région Ile-de-France rémunère chaque conducteur à hauteur de 4 € par trajet en période de grève des transports collectifs. Par contre les trajets covoiturés seront gratuits pour les passagers.


Partager sa voiture, mais aussi se stationner ...

Et ça fonctionne visiblement bien, puisque la fréquentation de la plateforme de covoiturage a triplé à la veille de de la journée du 22 mars. « Avec les perturbations liées aux transports, nous avons constaté une hausse de 200 % des utilisateurs sur la plateforme de covoiturage, courte et longue distance », annonce RoulezMalin. Cela se traduit par 3800 utilisateurs contre 1200 quotidiennement, 4500 recherches au lieu de 1500 habituels et la création de 600 trajets en plus.

Si cette crise profite à toutes les acteurs du covoiturage, RoulezMalin ne fait aucune opération promotionnelle en dehors de l'incitation au covoiturage proposée par la Region IDF. « Notre plateforme est indépendante et gratuite toute l'année, afin de favoriser le covoiturage dans les grandes villes », justifie RoulezMalin. « Nous incitons seulement notre communauté à faire preuve de solidarité en créant de créant de nouvelles annonces gratuite ou en ne percevant par la rémunération d'un trajet ».

Malgré l'incitation au partage des voitures, nul doute que pendant ces périodes de grève des transports, le nombre de voitures devrait augmenter dans les villes. L'application de stationnement intelligent de proximité Yespark, rappelle aux automobilistes qu'ils peuvent utiliser cette application utiles a ceux qui recherchent un emplacement. 

« Les mouvements de grève des transports, pénalisent les usagers qui n'ont d'autre choix que de prendre leur voiture pour se rendre au travail », déclare Thibaut Chary, cofondateur de Yespark. « Nous apportons une solution concrète aux automobilistes qui cherchent une place à moindre coût près de leur lieu de travail. Et cela en quelques clics », une solution complémentaire du partage de voiture qui peut éviter les désagrément d'un forfait post-stationnement.




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation






L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  






Suivez-nous
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté